17/10/2014 12:01

14 grands médias dénoncent les méthodes de "Valeurs Actuelles"

Les rédactions de 14 grands médias ont condamné l'"atteinte grave au secret des sources" et les méthodes employées par le
journal Valeurs Actuelles, qui a divulgué cette semaine les rendez-vous de deux journalistes du Monde enquêtant sur Nicolas Sarkozy.
"Nous, journalistes, dénonçons collectivement et fermement les méthodes employées par le journal Valeurs Actuelles, qui a publié le 15 octobre un article intitulé +Retour de Sarkozy : les rendez-vous secrets des deux journalistes du Monde+".
"Cette atteinte grave au secret des sources est indigne de notre métier", écrivent dans un communiqué commun les sociétés des rédacteurs et des journalistes du Monde, du Figaro, du Parisien, du Nouvel Observateur, du Point, des Echos, de Radio France, de Mediapart, de Rue89, de L'Express, de Libération, d'Europe1, de RFI, et de TF1.
"Nous soutenons nos confrères Gérard Davet et Fabrice Lhomme, chargés du suivi des affaires judiciaires au Monde, dont Valeurs Actuelles a détaillé les rendez-vous. Nous tenons à rappeler qu'il n'y a pas de sources sans protection des sources. Qu'il n'y a pas d'information libre sans sources. Que c'est la démocratie qui est menacée quand il n'y a plus d'information libre",
poursuivent les rédactions signataires.
La SDJ du Figaro a ajouté qu'il n'était "pas sain que des journaux en surveillent d'autres, et prétendent discerner des arrière-pensées dans tel ou tel article".
Le Monde a annoncé mercredi qu'il allait demander l'ouverture "d'une enquête pour espionnage et déposer une plainte pour diffamation et injure", après la parution de l'article de Valeurs Actuelles, qui laisse entendre que le pouvoir socialiste l'aiderait à enquêter sur les affaires impliquant Nicolas Sarkozy.
"Au vu de l'article de Valeurs actuelles, il apparaît maintenant que les faits et gestes de nos collaborateurs étaient surveillés et qu'ils ont été probablement suivis", avait déploré mercredi Gilles Van Kote, directeur du Monde, dans un éditorial.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bruno.13
17/octobre/2014 - 17h28

Désolé mais quand des journalistes semblent aussi proches et de connivence avec le pouvoir, et dans ce cas aussi haineux envers quelqu'un, ils ne méritent plus d'être appelé ainsi. Ce ne sont plus que des agents de propagande et il est tout à fait normal que leurs méthodes odieuses et détestables soient dénoncées. Le Monde devient de plus en plus un torchon et c'est à pleurer de voir les cris d'orfraie que pousse en cœur une grande partie de la presse pour tenter de faire un écran de fumée afin que les dérives de cette même presse restent bien cachées et que nous continuions à croire que la presse est libre et démocratique. Valeurs Actuelles a eu raison d'agir ainsi, ce magazine est parmi les derniers a avoir encore une conscience

Portrait de arcacedris
17/octobre/2014 - 17h05

le vrai problème c'est pourquoi ces deux journalistes du Monde ont rendez vous avec des instances judiciaires, matignon et l'elysée ? ont-ils le privilège d'obtenir des informations pour nourrir leurs articles bizarrement à charge contre sarko?pourquoi disent-ils protéger leurs sources et reprochent-ils à valeurs actuelles d'enquêter?

Portrait de stephaned06
17/octobre/2014 - 15h46 - depuis l'application mobile

Un journal qui ne suit pas la meute socialo bobo mis en accusation?La liberté existe t elle dans ce pays!

Portrait de APAB
17/octobre/2014 - 14h10

J'adore c'est valeurs actuelles qui est mis en cause alors que le monde le journal de F.H. (il le dit) trafique avec l'Elysée, Matignon, et Taubira ON MARCHE SUR LA TETE !!!

RAS LE BOL DE CES JOURNALISTES BOBO GAUCHO DEMAGO

Portrait de drogba75
17/octobre/2014 - 12h57

en fait les journalistes ne sont pas contents que d'autres journalistes les grillent entrain de violer le secret de l'instruction, c'est ça? 

"ouin ouiiiiiiiin , c'est déguelasse on me fait ce que je fais aux autres!"

arf!