07/09/2014 09:48

Nice-Matin: Les salariés récoltent plus de 66.000 euros grâce à une vente aux enchères

Les salariés de Nice-Matin ont récolté plus de 66.000 euros lors d'une vente aux enchères d'une centaine de lots, essentiellement des dons d'artistes locaux, pour financer le projet de reprise de leur quotidien.

Le record des enchères a été atteint par une oeuvre de Bernar Venet -une étude originale pour Les 9 Lignes obliques- la plus grande de ses sculptures installées à Nice, adjugée à 32.000 euros. Un bronze d'Arman est égalemnt monté à 5.500 euros, une oeuvre de Ben s'est échangée contre 3.600 euros et une toile de Patrick Moya a atteint 2.000 euros.

Outre les artistes de la région, de nombreux sportifs ont témoigné de leur solidarité dont Andy Murray, Patrice Evra ou encore Jonny Wilkinson, qui avaient fait don d'objets, raquettes ou maillots dédicacés...

Plus d'une centaine de personnes, collectionneurs ou simples amateurs, étaient présents dans la salle du Centre universitaire méditerranéen de Nice.

Le député-maire Christian Estrosi (UMP) s'est échappé quelques instants du campus, organisé ce week-end à Nice par les jeunes de sa formation, pour témoigner lui aussi de sa solidarité. Il a cependant souligné que "quel que (sera) le choix du nouvel actionnaire, la collectivité sera solidaire".

"Nous avions déjà récolté 315.000 euros grâce au crowdfunding, cette vente se situe dans la lignée de l'élan populaire qui s'est manifesté pour notre quotidien", s'est félicité le porte-parole des salariés, Jean-François Roubaud.

"C'est un peu d'essence en plus à mettre dans le moteur, même si nous n'en sommes pas encore aujourd'hui au plein", a-t-il ajouté.

Selon lui, 15 millions d'euros -dont 8 apportés par le seul Bernard Tapie- seraient déjà assurés sur les 20 millions prévus par leur projet de reprise.

"Les délais sont courts d'ici à la décision du tribunal de commerce le 13 octobre, a expliqué M. Roubaud, mais nous y arriverons".

Vendredi, les salariés de Nice-Matin avaient ainsi précisé qu'ils cherchaient encore "5 à 6 millions d'euros" pour boucler leur offre qui doit être déposée lundi auprès des administrateurs judiciaires du groupe placé en redressement depuis mai.

Ailleurs sur le web

Vos réactions