26/08/2014 09:49

Chiffres du chômage: François Rebsamen, le ministre du Travail, ne s’attend pas à une diminution

«Il ne faut pas s’attendre à ce que le chômage diminue»: les chiffres de juillet, attendus mercredi en plein remaniement gouvernemental, ne seront pas bons, a laissé entendre lundi le ministre du Travail sortant François Rebsamen.

«Avec 0% de croissance depuis le début de l’année, il ne faut pas s’attendre à ce que - malgré les politiques de l’emploi - le chômage diminue», a déclaré sur Europe 1 M. Rebsamen, qui était invité à donner «les tendances» pour juillet.

Pôle emploi publiera mercredi le nombre d’inscrits sur ses listes à fin juillet, alors que l’exécutif est en pleine zone de turbulence.

Manuel Valls a présenté la démission de son gouvernement lundi matin, après que son propre ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, eut critiqué la politique économique de l’exécutif. Le président a chargé son Premier ministre de former une nouvelle équipe, qui sera annoncée mardi et au sein de laquelle M. Rebsamen «souhaite» conserver son poste.

En juin, la série noire du chômage avait continué avec un huitième mois consécutif de hausse et un nouveau record de 3,398 millions demandeurs d’emploi sans activité en métropole. Autre plus haut historique : le nombre de chômeurs ayant eu une petite activité. Ils étaient plus de 5 millions en métropole, 5,34 avec l’outre-mer.

Depuis l’élection de François Hollande en mai 2012, la France compte près d’un demi-million de nouveaux demandeurs d’emploi sans activité. Le chef de l’Etat avait estimé début mai que, sans baisse du chômage, il n’aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un second mandat.

Alors que la plupart des économistes estiment que seule une croissance annuelle supérieure à 1,5% peut faire refluer le chômage, Michel Sapin, ministre des Finances sortant, n’espère atteindre que 0,5% cette année. Pour 2015, il ne s’attend guère à un chiffre «très supérieur» à 1%.

Conséquence : aucun organisme international ne prévoit de baisse du chômage avant, au mieux, 2015. Le FMI repousse même la perspective d’une décrue «notable» à 2016.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
7/septembre/2014 - 00h43
petitnicolas a écrit :

Un éclair de lucidité ?

Je suis étonnée

Portrait de Flivia44
7/septembre/2014 - 00h43
FoxOne a écrit :

Nous sommes foutu !!

Depuis 40 ans

Portrait de Flivia44
7/septembre/2014 - 00h43

Au moins il ne ment pas

Portrait de CYTISE
26/août/2014 - 15h50

deja avec mitterand beaucoup de grosses fortunes etaient parties a l'etranger;mais avec hollande ça continue ,comment voulez vous que le chomage baisse les industries partent toutes les unes apres les autres ;et les aides aux etrangers continuent d'augmenter ;ça ne peut plus aller bien ,et ça ira mal de plus en plus!!!

Portrait de arrettonchar
26/août/2014 - 10h52

et evidemment,avec des résultats pareils;il va rester à son poste

Portrait de Caro1773
26/août/2014 - 10h25 - depuis l'application mobile

Il s'attendait à quoi??