11/08/2014 09:48

Environ 2.000 personnes ont manifesté en Roumanie pour soutenir une chaîne de télévision

Environ 2.000 personnes ont manifesté dimanche en Roumanie à l'appel d'une chaîne de télévision dont l'ex-patron a été condamné vendredi à 10 ans de prison pour blanchiment et le siège placé sous séquestre.

Rassemblés devant le palais présidentiel, les manifestants, des retraités pour la plupart, ont appelé à la démission du chef de l'Etat Traian Basescu, qu'ils estiment responsable de cette condamnation.

Dan Voiculescu, homme politique sulfureux et ex-magnat des médias, a été reconnu coupable d'implication dans une privatisation frauduleuse ayant provoqué un préjudice de 60,4 millions d'euros pour l'Etat.

La Cour d'appel de Bucarest a ordonné la confiscation de plusieurs de ses propriétés, dont le siège de la chaîne d'information en continu Antena 3, membre du groupe Intact contrôlé par la famille Voiculescu. La rédaction a aussitôt qualifié ce verdict de "diktat de la politique sur la justice", accusant M. Basescu et la chef du Parquet anticorruption Laura Kovesi d'avoir orchestré cette "condamnation stalinienne".

Selon ses journalistes, le but était de "museler" cette chaîne très critique du président et des magistrats ayant ces dernières années envoyé en prison l'ex-chef du gouvernement social-démocrate Adrian Nastase et plusieurs ministres accusés de corruption.

"Chaîne confisquée par Kovesi", titre depuis vendredi Antena 3, assurant qu'elle continuerait à émettre "depuis la rue, s'il le fallait" au cas où ses journalistes seraient contraints de quitter le bâtiment.

Le Premier ministre social-démocrate Victor Ponta a assuré sur son compte Facebook qu'il veillerait à ce que "tous les journalistes, quelle que soit leur politique éditoriale, puissent mener leur activité en vertu du droit constitutionnel à la liberté d'expression".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
15/août/2014 - 10h01
Milie01 a écrit :

Bon courage à eux

Ils en auront besoin