08/08/2014 10:46

La Chine met les messageries instantanées sous surveillance

Pékin a interdit aux usagers des applications de messagerie instantanée, comme WeChat, d'afficher publiquement des "informations politiques" sans autorisation, leur réclamant de surcroît de s'engager à "promouvoir le système socialiste", ont indiqué jeudi des médias d'Etat.

Alors que la Chine exerce un contrôle extrêmement étroit de l'internet, ses 632 millions d'internautes utilisent volontiers des applications de messagerie --essentiellement via leurs smartphones-- pour contourner la censure.

Mais les firmes proposant ces applications devront désormais s'assurer que leurs usagers s'enregistrent en fournissant leur véritable nom, a indiqué la télévision d'Etat CCTV, citant le Bureau national d'information sur l'internet (NIIO).

Les utilisateurs seront pas ailleurs sommés d'approuver "sept principes fondamentaux", notamment en s'engageant "à soutenir le système socialiste" --un euphémisme désignant le système à Parti unique dominé par les autorités communistes--, a ajouté CCTV.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
13/août/2014 - 06h02

Hallucinant ce pays