23/05/2014 14:49

Dix ans après son mariage avec le prince Felipe, la princesse Letizia peine à conquérir les Espagnols

Quand l'ancienne journaliste de télévision Letizia Ortiz a épousé l'héritier de la couronne d'Espagne, le prince Felipe, vêtue d'une robe somptueuse face à un parterre de personnalités admiratives, le pays espérait que l'absence de sang royal dans ses veines l'aiderait à conquérir les coeurs.

Dix ans plus tard - le couple s'est marié le 22 mai 2004 - l'affection des Espagnols pour Letizia, première roturière promise à devenir reine d'Espagne, reste tiède alors que la popularité de son mari n'est plus à démontrer.

Mince à l'extrême, élégante et posée sous sa lisse chevelure blonde, cette petite-fille d'un chauffeur de taxi s'attire les critiques en apparaissant souvent froide et distante en public.

"Letizia s'est toujours comportée de manière très discrète, restant toujours au second plan. Il est possible que cela lui ait enlevé une partie de sa spontanéité et l'ait éloignée de la population. Mais cela lui a permis aussi d'éviter de faire des gaffes en certaines occasions", souligne Jose Miguel de Elias, directeur de l'institut de sondage Sigma Dos.

A peine plus de la moitié des Espagnols - 53,3% - estimaient que Letizia avait répondu à leurs attentes et seulement quatre sur dix la voyaient prête à devenir reine, selon une enquête menée par cet institut en 2012, l'année de ses 40 ans.

Un Espagnol sur deux a une opinion haute ou très haute de la princesse, révélait en janvier un sondage de Sigma Dos, un niveau resté à peu près constant depuis son arrivée dans la Famille royale. Son époux, grand aux yeux bleus, le sourire chaleureux et bienveillant, recueille deux tiers d'opinions semblables.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions