07/04/2014 10:51

L'Etat devrait réaliser environ 17 milliards d'économies, et la Sécu 23 milliards

L'Etat devrait réaliser environ 17 milliards d'économies dans le cadre de la baisse de 50 milliards d'euros sur trois ans des dépenses publiques programmée par l'exécutif, tandis que la Sécurité sociale contribuera à hauteur de 23 milliards et les collectivités pour 10 milliards, a affirmé lundi le quotidien Les Echos.

Selon le journal, qui ne précise pas ses sources, le plan en train d'être finalisé par le gouvernement prévoit une participation à ce tour de vis général de l'Etat et des 550 opérateurs qui en dépendent à hauteur de 17 milliards d'euros.

Cela devrait passer par un maintien du gel du point d'indice des fonctionnaires en 2015 et 2016, et le gouvernement pourrait "raboter" en outre de 10.000 à 15.000 postes les 60.000 recrutements dans l'éducation qui étaient prévus sur le quinquennat.

La Sécurité sociale, quant à elle, devrait économiser 23 milliards, ce qui passerait par une réduction supplémentaire d'un milliard d'euros par an de la progression des dépenses de santé, déjà sujettes à un plan d'économies.

Le quotidien assure en outre que les "allocations familiales de base" ne seront pas touchées mais évoque de possibles économies sur certaines prestations secondaires.

Enfin, les collectivités devraient contribuer au plan d'économies à hauteur d'environ 10 milliards, via une baisse de trois milliards d'euros par an en 2015, 2016 et 2017 des dotations versées par l'Etat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de leon48
8/avril/2014 - 07h25 - depuis l'application mobile
Milie01 a écrit :

... Ou pas

Comment, en voyageant en train, en allant à l'Elysée à vélo, aux rendez-vous en train, en laissant le pompeux Sarko 1 au hangar pour voyager en ligne régulière classe éco, en payant ses additions, en rentrant le soir dans son appartement payé avec son salaire ou en acculant le travailleur français ?

Portrait de CYTISE
7/avril/2014 - 19h25

encore celui qui travaille ou celui qui a travaille toute sa vie qui va voir son pouvoir d'achat baisser,mais les aides elles ne sont pas touchees ,alors que l'on pourrait faire d'enormes economies sur tous ces gens qui profitent.   !!!!

Portrait de maxime83
7/avril/2014 - 14h14
titus01 a écrit :

quand aux arrêts maladies, il n'y a qu'a rétablir les jours de carences supprimés par Hollande au non de l'anti Sarkozysme.

qui ne connait pas au boulot des gens qui profite du système à fond, il faut sévir et vite!

D'accord avec vous à 100%

Portrait de titus01
7/avril/2014 - 11h53

quand aux arrêts maladies, il n'y a qu'a rétablir les jours de carences supprimés par Hollande au non de l'anti Sarkozysme.

qui ne connait pas au boulot des gens qui profite du système à fond, il faut sévir et vite!

Portrait de titus01
7/avril/2014 - 11h50

moi je me fait pas d'illussion, les élus des collectivités locales sont pas près a réduire leur dépenses, les taxe d'habitation et foncière seront augmentées pour compenser la baisse des dotations de l'état, faut bien honorer leur catalogues de promesses!

Fin 2014 je serais moins riche que fin 2013, déjà moins riche que fin 2012......

Portrait de Nouch30
7/avril/2014 - 11h49
BZH56 a écrit :

Engagement n°54 du candidat Hollande : Je garantie la participation de l'Etat auprès des collectivités au niveau actuel.

Aujourd'hui, 2 ans plus tard, -1,5 Milliards en 2013, - 1,5 Milliards de plus en 2014, et maintenant -3 milliards de plus par an. Cela représente une baisse de 20% des dotation de l'état pour chaque collectivité.

Dans le même temps, il impose les rythmes scolaires. Pour ma ville cela représente + 250 000 € pour les rythmes scolaires et - 490 000 € de dotation de l'Etat. Résultat un écart de 740 000 €. C'est une augmentation potentielle de 7% des impôts locaux.

Merci le socialisme

Ta ville pourrait également songer à faire des économies...

 

Par exemple en contrôlant les arrêts maladie, dont les fonctionnaires "locaux" sont les plus gros consommateurs (38 jours par an à Bordeau par exemple).

En arrêtant d'envoyer en vacances aux frais de la princesse des gens qui vivent déjà exclusivement d'aides sociales au motifs "qu'ils y ont droit"...

 

Bref les sources d'économies sont infinies.

Portrait de yaka
7/avril/2014 - 11h10

On veut rèduire en 3 ans 30 annèes de dèficit au secours on n'a pas fini de trinquer