18/02/2014 18:01

Najat Vallaud-Belkacem évoque une baisse du nombre de fonctionnaires

Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, a réaffirmé mardi la volonté de l'exécutif de réaliser 50 milliards d'euros d'économies d'ici la fin du quinquennat, en jouant notamment, a-t-elle laissé entendre, sur le nombre global des fonctionnaires.
Interrogée sur RMC et BFMTV sur les propos du sénateur PS Gaëtan Gorce selon lesquels François Hollande n'a "ni les moyens ni la volonté de dégager 50 milliards d'économies supplémentaires", Mme Vallaud-Belkacem a répondu: "Si j'en crois ce qu'est en train de faire en ce moment même le ministre du Budget Bernard Cazeneuve, qui recueille auprès de chaque ministre et avec insistance les propositions d'économies dans chaque secteur, je crois que nous allons y arriver."
"Ce ne sera pas facile, personne n'a dit que ça allait être facile. C'est ce que nous sommes en train de faire, interroger la pertinence de chacune de nos politiques publiques, pas seulement l'Etat mais aussi les collectivités locales", a ajouté la porte-parole du gouvernement.
"Ça n'est pas pour les beaux yeux de la Commission européenne que nous cherchons ces économies mais aussi pour rendre plus efficaces nos pouvoirs publics", a rétorqué Mme Vallaud-Belkacem alors que M. Gorce écrivait lundi sur son blog que cette somme de 50 milliards d'euros d'économies n'était "qu'un leurre destiné à enfumer la Commission."
Pressée de questions sur une baisse possible du nombre de fonctionnaires, la porte-parole du gouvernement a déclaré qu'"à partir du moment où nous interrogeons la pertinence des politiques publiques, s'il apparaît qu'il vaut mieux se recentrer sur quelques politiques publiques phares et laisser de côté d'autres qui apparaissent moins utiles, cela aura des conséquences, évidemment, en termes de gestion du personnel."
Mais "nous nous refusons à nous fixer des objectifs fixés à l'aveugle", a-t-elle ajouté. "Le Premier ministre a demandé à Marylise Lebranchu d'ouvrir des négociations dans la fonction publique pour faire en sorte d'affecter les fonctionnaires là où c'est le plus utile. Quel résultat cela aura sur le nombre global de fonctionnaires ? Je ne peux pas répondre."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de fred595
19/février/2014 - 09h09

ou sera l'economie , bah oui on diminue les fonctionnaires donc cela veut dire plus de chomeurs . 

Portrait de KERCLAUDE
19/février/2014 - 07h14

Et si on divisait le nombre d'élus par 2, la FRANCE tournerait quand même et cela couterait moins cher.

Portrait de lechene
19/février/2014 - 06h46
bbbking a écrit :

C'est clair que ce n'est pas dans le prive qu'un employe se permettra de refuser un client a 11h45 dans un etablissement dont la fermeture est prévue a 12h00 et de quitter l'etablissement a 11h55 devant ce client....

 

Histoire reelle vecue dans un service de cartes grises...en presence du responsable bien evidemment que j'avais demande a rencontrer a 11h50...

 

Ce genre de constat est probablement tres frequent et il est donc normal que l'image des fonctionnaires soit si mauvaise....

c'est + que fréquent et dans tous les services. me présentant à pôle emploi j'ai RV à 13h40. par politesse je me présente au comptoir à 13h30. la secretaire me dit que j'ai RV à 13h40 et il va me falloir attendre mon heure. sur ce  à 13h35 arrive une jeune employée qui m'appelle et l'autre vieille bique lui fait remarquer que je suis en avance et que cela n'est pas encore l'heure de me recevoir

tout est à revoir dans tous les services

Portrait de Razyiel
19/février/2014 - 01h06 - depuis l'application mobile
12vies a écrit :

Suppression d'emploi, qui plus est, de postes de fonctionnaires?

L'administration est déjà en manque de personnel, si on retire encore des fonctionnaires, cela sera une catastrophe.

Par contre, beaucoup de fonctionnaires ne font pas correctement leur boulot et devraient laisser la place aux autres, à ceux qui aimeraient réellement bosser.

Ayant eu un contrat en CDD parmi eux, j'ai été choqué par certains... De plus il n'y a aucun contrôle et beaucoup d'établissements publics laissent leur employés libres, sans compte à rendre.

Cela ne concerne pas TOUS les fonctionnaires, bien entendu.

Toujours est-il que nous avons besoin d'eux.

tant qu'on ne virera pas ceux qui foutent rien ca marchera pas c'est un vrai gouffre sans fond !!

Portrait de 12vies
18/février/2014 - 23h26

Suppression d'emploi, qui plus est, de postes de fonctionnaires?

L'administration est déjà en manque de personnel, si on retire encore des fonctionnaires, cela sera une catastrophe.

Par contre, beaucoup de fonctionnaires ne font pas correctement leur boulot et devraient laisser la place aux autres, à ceux qui aimeraient réellement bosser.

Ayant eu un contrat en CDD parmi eux, j'ai été choqué par certains... De plus il n'y a aucun contrôle et beaucoup d'établissements publics laissent leur employés libres, sans compte à rendre.

Cela ne concerne pas TOUS les fonctionnaires, bien entendu.

Toujours est-il que nous avons besoin d'eux.

Portrait de bruno.13
18/février/2014 - 22h28

Il est à parier que l'Education Nationale, vivier socialiste, ne sera pas impactée. Alors que si surplus de fonctionnaires il y a, ce n'est pas dans la fonction publique de l'Etat mais dans les collectivités territoriales qu'il existe. Mais comme elles sont en majorité de gauche, sans doute ne seront elles pas concernées. Qui va donc supporter cette déflation des effectifs ? La Défense? Sur qu'ils aimeraient bien car c'est l'option de facilité mais elle est déjà exangue !  Les paris sont ouverts...

Portrait de leon de correze
18/février/2014 - 22h15

@guignol : fainéant vous meme...je bosse surement plus que vous !

@benjamen : les prochaines elections : les municipales , meme si tputes les mairies passaient à l ump , le gvt continuerait son taf : redresser la france de l'apres sarkozy qui a tout detruit et cassé !

 

 

Portrait de Laurent93
18/février/2014 - 21h09 - depuis l'application mobile

Baisse de fonctionnaires mais pas dans leurs ministères car ils sont trop utiles pour faire leur travail. Ben oui les discours il faut bie que quelqu un les écrives. Plus on est au sommet plus on délégué pour ne pas dire que l on fait le moins possible sauf pour aller aux ... Il fait bien manger non. On ne leur en veut pas car il est fort probable que l'on fasse de même mais quand même baisser le nombre de fonctionnaires il n'y a pas un problème. Déjà que dans les hôpitaux ils sont peu nombreux et dans l'enseignement ils sont incapables de remplacer des profs absents alors on se demande où ils vont baisser leurs nombres ?

Portrait de LillyRush.
18/février/2014 - 21h01

aaaaaaaaaaaah ! Ils ont un plan téléservice/téléréponse  ?

Ils sont en train de financer les robots à l'oreille douteuse  qui remplaceront les humains qui voient et entendent ?

On est carrément  dans la quatrième dimension ! chacun connaît la boîte vocale qui ne comprend pas le mot prononcé... avec à la clé des surtaxes de numérotation !

Vive la com virtuelle !

Mais au fait, quelle agence privée  le gouv' va-t-il payer  pour gérer tout ça comme NS et l'écotaxe ? hein ?

Gabegie totale  de ceux qui, en douce, assurent leur statut perso smiley et n'en n'ont rien à cirer de quoi que ce soit sauf de leurs protecteurs maîtres chanteurs gurus les banquiers = les lobbies qui les arrosent tant. smiley

 

ah ça ira ça ira ç ira...

 

Portrait de ULYSSE
18/février/2014 - 19h38

et réduire le nombre de ministres qui nous coute cher!de plus certains occupent d'autres jobs..

Portrait de titus01
18/février/2014 - 19h25

moi je propose de votez aux municipales que pour les listes qui présentent le moins couteux catalogue de promesses.

 

Portrait de unknown
18/février/2014 - 19h21

"pas d'objectifs", "on ne sait pas le résultat global sur le nombre de fonctionnaires"...bref, que les fonctionnaires dorment tranquilles, c'est pas demain qu'il va se passer quelque chose.

Une constante dans ce gouvernement, on parle beaucoup, on fait pas grand chose et dans tous les cas, on navigue à l'aveugle. Leur seul domaine de compétence (eh oui, il y en a un) c'est la taxation tout azimut.

Portrait de CYTISE
18/février/2014 - 19h17

pour faire des economies que l'on baisse le nombre de ministres,de senateurs etc car ces gens occupent plusieurs emplois,et que l'on arrete de les payer aussi gracement,et de leur attribuer autant d'avantages pendant et apres leur mandat,car les economies se font toujours sur le petit et il y en a assez  !!!

Portrait de titus01
18/février/2014 - 19h16

Quand je revisionne les interventions des socialos de 2007 à 2012 et que je voit où on en est maintenant, les bras m'en tombe!

Si au lieu de faire de l'anti-sarkozysme systématique, les socialos avoit été contructif, on en serait pas là aujourd'hui, mais ils se sont opposé a tout pour des raisons purement électorale.

voilà une petite vidéo de 4mn de la campagne de 2012, c'est édifiant!

https://www.youtube.com/watch?v=DcYhKYxv5SU

Portrait de Pico
18/février/2014 - 18h14

Et sur les 40 ministres, si on en faisait sauter 30  !