30/01/2014 18:31

Les investissements publicitaires dans les médias au ralenti en 2013

Les investissements publicitaires dans les médias ont progressé de 2,5% en 2012 dans un marché "au ralenti" marqué par un recul du nombre des annonceurs, selon le bilan publié jeudi par l'institut Kantar Media.

Ces investissements bruts (avant négociations et remises aux annonceurs) se montent à 28,4 milliards d'euros tous médias confondus.

En 2012, ces investissements avaient stagné à +0,2%, après deux années de reprise en 2010 et 2011 à hauteur d'environ +6%.

"On a enregistré un marché publicitaire clairement au ralenti (...) au regard des cinq dernières années", a souligné Corinne in Albon, directrice marketing de Kantar Media.

"Le nombre des annonceurs est à la baisse (-3,9% sur l'année), ils se sont montrés frileux sur l'ensemble des médias. C'est très significatif, surtout que l'on voit un désengagement progressif des annonceurs sur l'ensemble de l'année avec une baisse importante sur le dernier trimestre de -3%", a-t-elle souligné.

Le marché publicitaire a vu au total se produire une concentration puisque les 100 premiers annonceurs représentent maintenant plus de 40% des investissements publicitaires bruts.

La télévision est toujours le média dominant pour les investissements publicitaires. Ses recettes brutes sont en progression de 6,4% par rapport à 2012, reflétant cependant une situation contrastée: ce sont les chaînes de la TNT qui tirent cette croissance (+15,3%), tandis que les chaînes historiques croissent de 4,3% et que les chaînes thématiques voient un recul de 7,1% de leurs recettes publicitaires.

La presse affiche un repli de 1,5% des investissements, dans un secteur où seul les quotidiens nationaux et la presse quotidienne régionale voient des investissements en hausse.

La radio, considérée comme un média de crise s'en sort bien avec une hausse de 8,1% des investissements bruts.

Les bannières sur internet enregistrent des ventes directes stable sur l'année à 2,751 milliards d'euros bruts.

Ailleurs sur le web

Vos réactions