17/01/2014 10:18

Le révisionniste Robert Faurisson débouté de son action en justice contre Le Monde

Le tribunal correctionnel de Paris a débouté jeudi Robert Faurisson qui poursuivait pour "injure publique" le quotidien Le Monde et sa journaliste Ariane Chemin, auteure d'un article sur l'historien révisionniste.

Dans cet article paru le 20 août 2012, Robert Faurisson était présenté comme "menteur professionnel", "falsificateur" et "faussaire de l'histoire", trois qualifications qu'il a choisies pour attaquer l'auteure et son journal.

A l'audience, fin novembre, l'universitaire, âgé de 84 ans, avait profité de cette tribune pour défendre sa théorie révisionniste. Il était notamment revenu sur sa mise en doute de l'utilisation par les nazis des chambres à gaz comme moyen d'extermination massive des juifs.

La représentante du ministère public avait fait valoir qu'en attaquant pour injure publique et non en diffamation, le plaignant privait la défense des dispositions de la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

En effet, à l'inverse de la diffamation, l'injure publique "ne renferme l'imputation d'aucun fait", selon la loi de 1881. La partie attaquée ne peut donc apporter aucune preuve à l'appui de ses propos.

L'avocat de Robert Faurisson, Me Pierre-Marie Bonneau, avait dénoncé "la volonté de l'auteure de l'article de salir" son client "en lui imputant, non pas des faits précis, non pas un comportement précis, mais une nature, une complexion".

L'avocate de Mme Chemin, Me Catherine Cohen-Richelet, avait défendu le travail de la journaliste qui avait mené, selon elle, "une enquête sérieuse" sur l'historien.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
25/janvier/2014 - 04h52
Ettoc a écrit :

Et il y a aussi Toto qui conteste l'existence des chambres à air...

Il est débile tout simplement
Portrait de Ridley
25/janvier/2014 - 04h52
Milie01 a écrit :
Un complot smiley
ça ne serai pas son genre
Portrait de Ridley
25/janvier/2014 - 00h00

Le monde y va un peu fort

Portrait de naoéma
17/janvier/2014 - 10h32

Dans quel monde vit on. Il est du droit de chacun d appporter sa vision de l histoire. Pourquoi punir un révisionnaire, où est la liberté de pensé et d être et d expression. La France court à sa perte. On a fait de la guerre 40-45 le fait historique le plus grave de l humanité, or il y eu d autres crime commis sur d autres communautés tout aussi atroces. Je n ai pas lu Faurisson mais il a le droit de juger l histoire comme bon lui semble, ce ne sont que des écrits il n y a eu aucune violences physiques, par contre lui oui a été frappé par des milces pro-israélienne. Je suis magrébinne et je ne frappe pas celui qui est raciste je ne parle pas avec lui voilà tout. Quand nos dirigants politiques fon taper de la table et nous débarrasser de tout ces parasites quand?????