27/12/2013 10:16

Municipales: Tensions entre le maire et son adversaire à Eguisheim, le « village préféré des Français » de France 2

France 2 avait, en juin dernier, décerné le titre de « village préféré des Français » à Eguisheim. Mais selon le Parisien, le maire s'en attribue le mérite, alors que son adversaire assure qu'il n'y est pour rien !

Depuis ce coup de projecteur sur la chaîne publique, la ville, qui était déjà très attrayante, a vu sa fréquentation bondir de 40%, gagnant sur l'année 350 000 visiteurs.

Claude Centlivre, le maire, qui brigue un second mandat, ne cache pas sa joie: « On vient d'avoir encore trois reportages autour de Noël en un mois dans le 13 Heures de Jean-Pierre Pernaut », se félicite-t-il. 

Et il n'hésite pas à en faire un argument électoral. Il la met « au crédit » de son conseil, qui s'est « décarcassé » pour embellir la bourgade médiévale.

« Cette récompense fait partie du bilan comme la réhabilitation de l'espace culturel et la construction du centre sportif », vante-t-il.

Mais un conseiller municipal ne le voit pas du même oeil: « Il se sert de ça pour se valoriser un peu ».

Un aîné déclare de son côté: « Attention, la notoriété d'Eguisheim ne date pas d'hier. Avant Stéce Bern, on a eu Pierre Bonte et Danièle Gilbert ».

Un viticulteur, Jean-Luc Freudenreich, 58 ans, compte quant à lui présenter une liste concurrente de 19 noms. Mais il lui manque encore des candidates pour la boucler, précise-t-il: « On a un souci, c'est la parité. Si c'est pour prendre des potiches, c'est pas la peine ».

Et de rappeler que son adversaire est « un gentil garçon », qui « n'est pour rien » dans l'attribution du label cathodique. Il lui reproche de ne « penser en ce moment que touristes» et « chiffres », de « réfléchir à court terme », d'avoir aussi fait « des déçus ». « La commune est endettée, mais pour lui tout va bien. » Et de prévenir : « Il n'arrivera pas à me dompter ! »

Et de lâcher: « On veut préserver le vrai, pas avoir des pièges à touristes! ».

Claude Centlivre répond: « Faut pas qu'on devienne un village musée ou une usine à touristes mais un village où il fait bon vivre ».

Et de rappeler qu'il envisage une extension des parkings ou un agrandissement de l'office de tourisme car aujourd'hui c'est une « cage à lapins ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
31/décembre/2013 - 06h19
ptiphilou02 a écrit :

quel sale caractere ils ont ces " alsaciens " rhooo je plaisante smiley

smiley

Portrait de sylvain77
27/décembre/2013 - 18h33

Ces aux ancêtres et aux habitants qu'il faut attribuer le mérite d'être un des plus beau village de France