04/12/2013 17:37

Un cabinet revoit à la baisse sa prévision 2013 de ventes de tablettes

Le cabinet de conseil et recherche IDC, spécialisé dans les nouvelles technologies, a revu à la baisse mardi sa prévision de ventes mondiales de tablettes pour 2013 même si celle-ci reste en très forte hausse sur un an.

"IDC s'attend à ce que les livraisons de tablettes électroniques atteignent 221,3 millions d'unités cette année, en légère baisse par rapport à la prévision précédente de 227,4 millions d'unités, mais toujours en forte hausse de 53,5% sur un an", indique le cabinet dans un communiqué.

En revanche à partir de l'an prochain, la croissance des ventes mondiales de tablettes devrait marquer un gros coup de frein à +22% sur un an, soit 270,5 million d'unités, anticipe IDC.

Le ralentissement va se poursuivre et "d'ici 2017, la croissance annuelle du marché va ralentir à une croissance à un seul chiffre et les livraisons devraient alors totaliser 386,3 millions d'unités, en baisse comparé aux prévisions précédentes de 407 millions d'unités", ajoute IDC.

L'étude souligne que l'un des facteurs clé du secteur dans les années à venir sera la taille des écrans, les gros téléphones multifonctions à larges écran cannibalisant une partie des ventes de petites tablettes.

"Dans certains marchés les consommateurs ont déjà fait le choix d'acheter un gros smartphone plutôt que d'acheter une petite tablette, et par conséquent nous avons abaissé notre prévision de long terme", a commenté Tom Mainelli, analyste d'IDC.

"Pendant ce temps, dans les marchés matures comme les Etats-Unis, où les tablettes sont vendues à gros volumes depuis 2010, nous nous inquiétons moins de la cannibalisation par les gros téléphones mais plus de la saturation du marché", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
8/décembre/2013 - 07h13

Je ne vais pas m'en plaindre

Portrait de LittleBoy
4/décembre/2013 - 23h53 - depuis l'application mobile

Évidemment ! Augmentation de la taxe qui passe de 19,6 à 20% faut pas s'étonner si le pouvoir d'achat des ménages ne cessent de baisser.