07/10/2013 13:11

Morandini Zap: Cette syndicaliste de FO empêche les salariés de Bricorama de travailler le dimanche

Hier soir, M6 diffusait "Capital", présenté par Thomas Sotto. Le magazine s'intéressait notamment au travail le dimanche. Les journalistes ont notamment rencontré Françoise Nicoletta.

La syndicaliste de Force Ouvrière a porté plainte contre le PDG de Bricorama. Ce dernier ouvrait trente-deux magasins le dimanche.

"Je défends le droit des salariés à se reposer le dimanche. Le droit à avoir un jour commun pour tous les salariés. Donc le dimanche" a-t-elle expliqué aux journalistes. 

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marie
8/octobre/2013 - 10h26
saxie59 a écrit :
Ce qui est une exception deviendra un jour comme les autres paye normalement sans primes .... Vive la famille les dimanches de fête les dimanches en famille avec enfants et maris .... Je souffre déjà de travailler un dimanche sur 2 . Et arrêtons un peu de consommer comme des moutons ... Je me demande comment faisaient mes grand parent quand aucun magasin n'était ouvert ce jour la ... Il passait tranquilles les dimanches en famille autour d un bon repas et d'une sieste bien mérite de leur semaine de labeur ... Les professions les plus touches pas les divorces sont les professions travaillant les dimanches et jours fériés malheureusement j'en fait parti ...

l'époque a changé , les familles aussi , nous ne sommes plus dans les années 60 ou tout le monde se retrouvait tous les dimanches et ou les familles n'étaient pas recomposées comme aujourd'hui. Quant à ceux qui sont contre l'ouverture les dimanches ce sont souvent les memes qui se pointent au resto sur les coups de 14h ( pour bien te foutre en l'air ta coupure quand tu travailles ds la restauration comme moi) . La , l'ouverture du dimanche ca les dérangent pas , ce sont memes les premiers à s'offusquer quand tu annonces que certains dimanches le resto n'est pas ouvert. Pour en revenir aux repas familiaux , ca me fait rire quand je vois comment les "familles" font pour avoir la paix pendant leurs repas ........ tablettes ou téléphones des parents dans les mains des gosses afin qu'ils puissent jouer pour que les parents restent tranquilles. Cet été j'ai eu des parents qui mangeaient  en terrasse , c'étaient deux couples et le père a installé ses deux gosses avec leurs jeux vidéos à une table à l'intèrieur sous pretexte que justement à l'intèrieur il n"y avait personne et que les gamins pouvaient donc jouer tout seul et donc eux manger en paix . Vous parlez d'un repas de famille !!!!!!

Portrait de varach
8/octobre/2013 - 07h54

c est sur que sur son siege chauffé de syndicaliste protegée , elle a pas de probleme de fin de mois . 

 

Portrait de Pinp
7/octobre/2013 - 17h30

Elle a raison "Super loisir". Il faut profiter du dimanche pour se reposer. Prendre les transports en commun? ben non c'est dimanche. Resto? Encore non. Allez au cinema? Faut même pas y compter. Télé? Non plus. Ils ont une famille aussi les gens de la télé. Et s'il y a une Urgence (service minimum), merci d'attendre jusqu'à Lundi. Il reste plus que le lit et un bon bouquin. Avec les syndicats, le dimanche est chômé pour ne rien faire. Et se tourner les pouces toute la journée. Quel éclate! Quel progrés!

Portrait de ovaillant
7/octobre/2013 - 16h55
maxibibi a écrit :
Encore une qui veut faire belle figure mais elle nous les brises c'est les fainéants qui refusent de bosser le dimanche moi sa me poserais aucun soucis et y en a Beaucoup d'autre comme moi sa se fait déjà en dehors de la France et sa ne pose aucun soucis vu l économie actuel et le problème de chômage ils feraient mieux de nous foutre la paix

+ 1000000

 

Je vis aussi en dehors de la France, et travailler le dimanche n'est pas un problème, quand cela m'arrive, je suis payé double, donc aucun soucis pour moi....

Portrait de kioups
7/octobre/2013 - 16h48
bêtise a écrit :

Le sujet est sur les commerçants, pourquoi les profs ramènent tout à eux pffff

Désolé de vous avoir contrarié.Et merci pour votre commentaire constructif.

Portrait de petit lascar
7/octobre/2013 - 16h25

encore un exemple flagrant du total déphasage des syndicats en France. Aujourd'hui les gens préfèrent avoir un boulot, travailler le dimanche et se reposer le mardi. C'est sur qu'au RSA ou au Assedic on se repose bien le dimanche çà c'est une certitude. Bravo la gauche des vrais champions du travail.

Portrait de batisseur
7/octobre/2013 - 16h11

LE SYNDICALISME EN FRANCE ,C'EST L'EDUCATION NATIONALE DES FAINEANTS.

Portrait de ICICESTBREST
7/octobre/2013 - 15h44
Benichan62 a écrit :

Vous remarquerez que les conditions de travail dans la restauration sont souvent bien pires que celles du commerce ( heures supplémentaires souvent non rémunérées, travail le soir, le week-end, en coupure ... ) et personne ne semble s'en préoccuper.

 

D'ailleurs ceux qui font valoir l'argument du dimanche en famille sont souvent les premiers à aller au restaurant, au cinéma, au musée sans se soucier des personnes qui y travaillent.

je ne peux qu'être  d'accord avec vous sur les conditions de travail en restauration... je viens d'y passer 25 ans ! alors les heures sup non rémunérées, le travail en coupure, le travail le dimanche au tarif horaire normal... (pas payé double) , je connais !

Portrait de ARTISAN3
7/octobre/2013 - 15h04
kioups a écrit :

Il faut légiférer pour éviter les abus. Beaucoup veulent travailler le dimanche, mais on entend aussi des témoignages d'employés à qui on impose de travailler un dimanche par mois. Ok, on n'est plus dans l'idée du dimanche à la messe, mais la plupart des entreprises sont fermées le dimanche. Et ça, ce n'est pas près de changer : on a beau vouloir changer les rythmes scolaires, je doute qu'un jour, les écoles soient ouvertes le dimanche... Et tant que les enfants ont leur dimanche, il y aura toujours ce jour de "repos" hebdomadaire. Donc, proposer le travail le dimanche est nécessaire (vital pour des étudiants) mais faut légiférer...

Pour revenir au reportage, je suis prof et les syndicats de profs sont eux aussi particulièrement obtus et bloquent toute évolution. C'est grâce à eux qu'on passe pour des glandeurs...

Bj, Et merci pour votre commentaire objectif.

Portrait de kioups
7/octobre/2013 - 14h57

Il faut légiférer pour éviter les abus. Beaucoup veulent travailler le dimanche, mais on entend aussi des témoignages d'employés à qui on impose de travailler un dimanche par mois. Ok, on n'est plus dans l'idée du dimanche à la messe, mais la plupart des entreprises sont fermées le dimanche. Et ça, ce n'est pas près de changer : on a beau vouloir changer les rythmes scolaires, je doute qu'un jour, les écoles soient ouvertes le dimanche... Et tant que les enfants ont leur dimanche, il y aura toujours ce jour de "repos" hebdomadaire. Donc, proposer le travail le dimanche est nécessaire (vital pour des étudiants) mais faut légiférer...

Pour revenir au reportage, je suis prof et les syndicats de profs sont eux aussi particulièrement obtus et bloquent toute évolution. C'est grâce à eux qu'on passe pour des glandeurs...

Portrait de Benichan62
7/octobre/2013 - 14h35
Pinp a écrit :

On sent la fierté ds son regard. Elle a fait plier une une gtande enseigne. On sent ds son discours que le pouvoir d'achat de ces salariés et le cadet de ses soucis. C'est juste une question de principe pour elle. On comprend mieux maintenant qu'il y ait de moins en moins de syndiqués. Qd on voit les branques d'un autre temps qui les "défendent", ou plutôt qui les enfoncent. LOL

Une question de principe et aussi une question d'argent !

 

Quand ont voit le montant des astreintes ( plusieurs millions d'euros par enseigne ) ont comprend mieux l'interêt des syndicats, qui dans cette affaire n'a plus rien à voir avec celui des salariés.

Portrait de lenie★
7/octobre/2013 - 14h34 - depuis l'application mobile

mais laissez les gens qui le veulent travailler .... ★

Portrait de Benichan62
7/octobre/2013 - 14h32
ICICESTBREST a écrit :

qu'elle continue comme çà et elle ne pourra plus aller au resto le dimanche ! 

Vous remarquerez que les conditions de travail dans la restauration sont souvent bien pires que celles du commerce ( heures supplémentaires souvent non rémunérées, travail le soir, le week-end, en coupure ... ) et personne ne semble s'en préoccuper.

 

D'ailleurs ceux qui font valoir l'argument du dimanche en famille sont souvent les premiers à aller au restaurant, au cinéma, au musée sans se soucier des personnes qui y travaillent.

Portrait de Pinp
7/octobre/2013 - 14h11

On sent la fierté ds son regard. Elle a fait plier une une gtande enseigne. On sent ds son discours que le pouvoir d'achat de ces salariés et le cadet de ses soucis. C'est juste une question de principe pour elle. On comprend mieux maintenant qu'il y ait de moins en moins de syndiqués. Qd on voit les branques d'un autre temps qui les "défendent", ou plutôt qui les enfoncent. LOL

Portrait de ICICESTBREST
7/octobre/2013 - 13h49

qu'elle continue comme çà et elle ne pourra plus aller au resto le dimanche ! 

Portrait de bruno.13
7/octobre/2013 - 13h24 - depuis l'application mobile

Ellle d'en moque des salaries qui veulent travailler le dimanche elle ne defend que son syndicat qui empoche les sommes allouees par la justice suite au proces. De toute facon le travail et elle cela fait deux puisqu'elle ne doit pas en foutre une rame avec son statut de syndicaliste.