30/09/2013 12:37

Un buraliste en garde à vue à Marseille après avoir blessé un braqueur de 17 ans

Un buraliste a été placé en garde à vue lundi à Marseille après avoir blessé un braqueur, une nouvelle agression pour cette profession qui après des attaques à répétition souhaite pouvoir s'équiper d'un système efficace de protection.

"Il était prévisible qu'un cas comme cela se produise dans les Bouches-du-Rhône", affirme le président du syndicat des buralistes du département, Vincent Umile, soulignant qu'"entre juillet et août quinze buralistes (avaient) été braqués" dans le département.

Selon lui, la seule parade efficace pour lutter contre ces braquages est l'utilisation de "l'ADN chimique, un système qui a fait baisser de 90% les attaques de commerces dans certains quartiers de Grande-Bretagne", souligne-t-il.

L'ADN chimique pour confondre les malfaiteurs

Le représentant des débitants de tabac, qui se dit hostile à l'autodéfense, souhaite qu'une aide soit débloquée pour que les commerçants s'équipent de ce système, testé outre-Manche, et qui diffuse en cas d'agression une vapeur contenant une trace d'ADN. Une signature propre à chaque établissement et qui reste pendant 6 mois sur les malfaiteurs même après s'être lavé, ce qui permettrait de confondre les auteurs de braquage plus facilement. "Le préfet de police des Bouches-du-Rhône nous a dit qu'il était disposé à équiper les policiers de lampe à ultraviolet (pour détecter les traces ADN invisibles à l??il nu, Ndlr)", a précisé M. Umile.

Lundi vers 06H45, un buraliste d'un quartier résidentiel du sud-est de Marseille, a tiré avec un fusil à pompe armé de munitions de type gomme cogne sur trois hommes qui tentaient de braquer son commerce, blessant un adolescent de 17 ans.

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée à la police judiciaire, les trois braqueurs cagoulés et armés se trouvaient dans le sas d'entrée du bureau de tabac lorsque l'homme, l'oncle du gérant du commerce a fait usage de son arme à trois reprises, a indiqué une autre source proche du dossier. Les policiers doivent préciser les circonstances dans lesquelles cette arme a été utilisée, a-t-on précisé. Le braqueur blessé, un adolescent connu de la police, a été interpellé et souffre de blessures "n'inspirant pas d'inquiétude", a précisé la source proche de l'enquête. Ses deux complices ont pris la fuite.

"Une arme faite pour neutraliser et non pour tuer"

Le commerçant, qui avait déjà été attaqué il y a deux mois, a été placé en garde à vue, une procédure normale, a-t-on précisé.

"Ca n'a rien à voir avec le bijoutier de Nice. Ce commerçant a utilisé une arme chargée de balles en caoutchouc c'est-à-dire une arme faite pour neutraliser et non pour tuer", a estimé pour sa part, Yves Robert, secrétaire zonal sud du syndicat des cadres de la sécurité intérieure.

De son côté, le secrétaire régional d'Alliance, David-Olivier Reverdy, affirme que "tout ce qui peut servir à la protection des commerces va dans le bon sens", précisant que "l'ADN chimique peut être utilisée comme preuve irréfutable" pour confondre les malfaiteurs.

Deux affaires récentes dans le Sud-Est ont relancé le débat sur l'autodéfense.

Le 22 août, un retraité de 61 ans qui tentait d'intercepter deux jeunes hommes qui venaient de braquer un buraliste de Marignane, avait été tué d'un tir de fusil à pompe.

le 11 septembre, un bijoutier niçois avait tué l'un des deux hommes qui venaient de le braquer avec une arme qu'il détenait de façon illégale. Cet homme de 67 ans a été mis en examen pour homicide volontaire et assigné à résidence sous bracelet électronique.

Une page Facebook de "Soutien au bijoutier de Nice" a suscité un engouement sans précédent, dépassant rapidement le million de fans, un chiffre dont l'ampleur a déclenché un vif débat et des doutes notamment sur Twitter.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
3/octobre/2013 - 11h20
saperlipopette01 a écrit :

ha c'est dur de lâcher son nonos hein...

smiley

Portrait de DarkAngel
3/octobre/2013 - 11h20

Il s'est simplement défendu !!!

Portrait de purplestorm
1/octobre/2013 - 18h31

Les policiers ont trop de travail pour assurer la sécurité....exemple surveiller les feux tricolors oubien jouer avec les jumelles radar, ou encore poursuivre les grands délinquants qui roulent à 140 sur autoroute

Portrait de ULYSSE
30/septembre/2013 - 21h46

la justice est pourris:elle met en garde à vue une personne qui se défend au lieu des voyous.c'est le monde à l'envers.

Portrait de tylendel
30/septembre/2013 - 18h46
jeny a écrit :

ça devient irritant, les vicitmes sont ceux qui sont mis en garde vue

Que vous soyez flic, juge, avocat, chef d'entreprise, président de la république ou français lambda: en France à partir du moment où vous tirez sur quelqu'un, vous êtes mis en garde à vue jusqu'à ce que l'on sache ce qu'il s'est passé, et c'est seulement après que l'on confirme la légitime défense ou pas. Si ça ne vous convient pas, je vous invite à démenager en Russie ou dans un pays sous Charia, vous vous y sentirez beaucoup mieux.

Portrait de tylendel
30/septembre/2013 - 18h42
Encelade2 a écrit :

Grâce au soutien des socialistes qui préfèrent les crapules aux victimes - leur héros du jour est l'assassin Cantat - cette racaille peut échapper au rappel à la loi et bénéficier d'un stage de réinsertion à la montagne pendant que le buraliste croupit en taule..

Rien d'autre à dire que : vous êtes un imbécile.

 

Portrait de Imanol
30/septembre/2013 - 17h46

On enferme les victimes, c'est logique.

Portrait de Rimlax
30/septembre/2013 - 16h06 - depuis l'application mobile

17 ans récidiviste... Ben voyons... Désolé mais un abruti pareil il l'aurait touché mortellement ça serait allé aussi. Ras le bol

Portrait de belzebuth
30/septembre/2013 - 15h17
latelerendfou a écrit :

De mieux en mieux, il ne fait que le blesser, et on le met en garde à vue...

On marche sur la tête.

Les flics auraient préférés que les brigands tuent le buraliste et puis s'enfuient ? Ils auraient eu moins de travail ?

ne nous emballons

ce n'est qu'une garde à vue

et ce n 'est que la procédure en la matière .

 

Portrait de Encelade2
30/septembre/2013 - 14h29
ovaillant a écrit :

Totalement d'accord...

Vu qu'il a 17 ans, un rappel de la loi et il sera dehors pour recommencer...  il portera meme peu etre plainte contre le buraliste...

Grâce au soutien des socialistes qui préfèrent les crapules aux victimes - leur héros du jour est l'assassin Cantat - cette racaille peut échapper au rappel à la loi et bénéficier d'un stage de réinsertion à la montagne pendant que le buraliste croupit en taule..

Portrait de touloune
30/septembre/2013 - 14h27
jegore a écrit :
Vous avez mal compris. Très bien dans le sens ou le buraliste c est défendu !!!!!

ok merci pour le complément d'info

Portrait de Djo1
30/septembre/2013 - 13h52
latelerendfou a écrit :

De mieux en mieux, il ne fait que le blesser, et on le met en garde à vue...

On marche sur la tête.

Les flics auraient préférés que les brigands tuent le buraliste et puis s'enfuient ? Ils auraient eu moins de travail ?

 

Tu blesses quelqu'un, tu va en garde à vue jusqu'a ce que l'histoire soit tirée au clair. C'est comme ça que ca marche dans les pays civilisés.

 

Il n'aura aucun problème, il était en légitime défense et l'arme qu'il a utilisé est légale à l'achat.

 

Portrait de touloune
30/septembre/2013 - 12h59
jegore a écrit :
Très bien !!!

Ah bon parceque pour vous vouloir défendre sa vie et se retrouver en garde à vue c'est normal.

Portrait de ovaillant
30/septembre/2013 - 12h56
latelerendfou a écrit :

De mieux en mieux, il ne fait que le blesser, et on le met en garde à vue...

On marche sur la tête.

Les flics auraient préférés que les brigands tuent le buraliste et puis s'enfuient ? Ils auraient eu moins de travail ?

Totalement d'accord...

Vu qu'il a 17 ans, un rappel de la loi et il sera dehors pour recommencer...  il portera meme peu etre plainte contre le buraliste...