22/08/2013 13:53

Manuel Valls répond à Eva Joly: "Je ne veux polémiquer avec personne"

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a déclaré jeudi à Aurillac ne vouloir "polémiquer avec personne" et "encore moins avec des membres de la majorité" après la charge contre lui d'Eva Joly, ex-candidate écologiste à la présidentielle.

"Je ne veux polémiquer avec personne", a-t-il déclaré en marge d'une visite aux forces de l'ordre dans cette ville où a lieu le festival du théâtre de rue où le ministre est présent depuis mercredi pour notamment observer comment la sécurité du festival est organisée.

"Nous traversons une crise", a ajouté le ministre, "le rôle des ministres est de ne pas polémiquer inutilement, encore moins avec des membres de la majorité".

Dans Le Parisien, dans le concert de critiques contre Manuel Valls, Eva Joly accuse celui-ci de "populisme" et de "funambulisme idéologique".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
26/août/2013 - 15h23
erdisia a écrit :

C'est vrai que Eva c'est personne smiley

smiley

Portrait de Flivia44
26/août/2013 - 15h22
loulou pour tous a écrit :

Valls président
Valls président

Cet homme je l adore

En 2017 ça sera copé smiley

Portrait de lgm51
22/août/2013 - 17h53 - depuis l'application mobile

Vu ces propos il ne serais pas étonnent que ce mec passe a droite

Portrait de ptifilou02
22/août/2013 - 16h53 - depuis l'application mobile
cad a écrit :

J'aime bien cet homme

il m a l air d etre bien dans " ses pompes " ?

Portrait de Principium
22/août/2013 - 14h32

C'est tellement drôle de voir les anciens amis se tirer dans les pattes parce que l'un a fait cocu l'autre au bout de trois mois. Ah ah ah, la gauche française n'a vraiment aucune légitimité. 

 

Quand on s'associe avec les communistes, les écolos-barjos et les rottweilers du genre Nathalie Arthaud et qu'on les déçoit le lendemain, faut pas s'étonner qu'on vous aime pas après. Bien fait, j'espère que l'extrême-gauche se bouffe les doigts jusqu'au sang de les avoir mis à l'Élysée.