Rechercher

08/04/2013 07:53

Plus de 200 personnes, dont Denis Brogniart, ont rendu hommage au Docteur de Koh Lanta à Nancy

Près de 200 personnes, dont l'animateur de TF1 Denis Brogniart, se sont réunies dimanche à Nancy pour "rendre un hommage" au médecin de l'émission "Koh-Lanta", Thierry Costa, qui s'est suicidé lundi au Cambodge quelques jours après la mort d'un candidat, ont indiqué les organisateurs. Thierry Costa 38 ans, urgentiste de formation, résidait à Nancy depuis ses études de médecine, puis avait ouvert un cabinet médical dans la cité lorraine.

"Nous sommes un groupe d'amis qui l'avons connu lors de nos études à la fac. Nous souhaitions lui rendre hommage, lui dire au revoir par le recueillement", a expliqué l'un des organisateurs, Damien, qui a lu un court texte au départ d'une marche silencieuse dans le centre-ville de Nancy. Denis Brogniart, l'animateur de l'émission de TF1, ainsi que plusieurs membres de la société de production, Adventure Line productions, étaient également présents mais n'ont pas souhaité s'exprimer.

Les participants portaient une rose blanche à la main, qu'ils ont ensuite déposée sur la place Stanislas.

Les organisateurs ont expliqué qu'ils n'étaient pas là manifester de la "colère" mais pour "rendre hommage à Thierry, sans polémique, juste rendre hommage en toute simplicité à la personne bonne, gentille que nous connaissions".

Thierry Costa s'est suicidé lundi au Cambodge, s'estimant dans une lettre posthume "sali" par les médias, alors que Gérald Babin est décédé lors du premier jour de tournage de la 16e saison de l'émission, dans l'île de Koh Rong, au Cambodge.

Une enquête préliminaire pour "homicide involontaire" a été ouverte par le parquet de Créteil. Selon un pré-rapport d'autopsie, le jeune candidat a succombé à "une défaillance cardiaque" due à une pathologie du coeur.

Le corps du Dr Thierry Costa doit être incinéré la semaine prochaine au Cambodge, conformément à ses dernières volontés, sauf si le parquet de Créteil ordonnait son rapatriement en France pour réaliser une autopsie.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de david08
8/avril/2013 - 12h09
le20sur20 a écrit :

dans ce cas il ne devait pas beaucoup aimer la vie ni etre tres combatif car des gens comme les accusés d'outreau ou des otages ou florence cassez  ne se sont pas suicidé alors qu'ils ont vécu 100 fois pire !

Il y a eu plusieurs tentatives de suicide chez les ex-accusés d'Outreau (notamment le notaire qui a tenté de se suicider alors qu'il était innocenté), et un est mort en prison sans doute affecté moralement. C'est vraiment impossible de savoir ce que quelqu'un lynché de tous sur la place publique peut ressentir.Personnelement, je pense que je n'aurai pas pu survivre à "un Outreau" pourtant je me sens parfaitement équilibré. 

Portrait de ARTISAN3
8/avril/2013 - 10h30
le20sur20 a écrit :

dans ce cas il ne devait pas beaucoup aimer la vie ni etre tres combatif car des gens comme les accusés d'outreau ou des otages ou florence cassez  ne se sont pas suicidé alors qu'ils ont vécu 100 fois pire !

Bj, Chacun a son échelle de tolérance. Ce qui n'est pas important pour vous, va l'être pour moi et vice versa. De plus l'action contre lui fut soudaine et violente, donc si il était fragile cela l'a mené à prendre cette mauvaise décision. Quant à votre exemple, je plains de tout cœur les innocents de l'affaire Outreau, mais tant que la lumière n'est faite pour l'affaire Cassez, je resterais mi-figue mi-raisin.

Portrait de ARTISAN3
8/avril/2013 - 10h25

Bj, Triste constat! cela n'est pas énorme pour rendre hommage et justice à un homme qui se dévouait pour les autres.

Portrait de france66
8/avril/2013 - 09h01
Micheldu17 a écrit :

 

Ayant été confronté au suicide personnellement et professionnellement, quel que soit le "déclencheur", je pense que la personne tombe du côté où elle penchait déjà.  Je ne crois pas que l' on puisse d' un coup d' un seul devenir suicidaire.

Par contre Patrick Peloux expliquait sur Europe 1,  que la pression était telle chez les urgentiste que cela poussait certains au suicide .....smiley

 

 

 

 

je suis assez d'accord, autant je comprends qu'il ai pu souffrir des soupçons (à tort) posés sur lui, autant je trouve étonnant qu'il se soit décidé aussi rapidement à un geste aussi grave.

Je pense qu'il y avait déjà quelque chose qui couvait ....

Portrait de TheVoice
8/avril/2013 - 00h37 - depuis l'application mobile

Sa lettre est sans équivoque sur ce qui l'a poussé au suicide. Dommage qu'il n'ait pas été plus entouré par des proches après ce drame pour faire face à la pression médiatique. Il a juste fallu une semaine... Lorsque vous êtes loin, tout est amplifié (ex. : en cas d'émeutes a Paris comme en 2005, vu de loin, vous avez l'impression que la ville est entièrement à feu et a sang alors qu'en pratique, il n'en est rien). Dommage qu'il ne soit pas rentré fissa, des proches lui auraient permis de relativiser. Le Pape ne se confesse pas tout seul. Un médecin urgentiste peut aussi avoir besoin d'un médecin psychologue.

Portrait de TheVoice
7/avril/2013 - 22h39 - depuis l'application mobile
laura77 a écrit :

C'est vraiment triste !!! Honte à ceux qui ont proférer des faux témoignages à son sujet !!! Ils auront sa mort dans la conscience et pour la vie !

Laura77 : les choses peuvent être un peu plus compliquées que ce qu'elles apparaissent a première vue (Cf. post de Micheldu17). Les consignes sont claires dans une entreprise en cas de choc brutal (braquage, mort brutale,...) d'un salarié : ne pas laisser les personnes seules ; il faut un accompagnement psychologique, au minimum le proposer a defaut de pouvoir l'mposer... Apparemment, Thierry Costa est resté seul au Cambodge. Il aurait été avec des "proches" et entouré, cela aurait été mieux. Autre enseignement de ce drame : attention au burn-out, au surmenage professionnel... Dans mon domaine, si j'avais un "énorme problème" professionnel engageant la vie d'un collaborateur, et que je faisais la "une" des journaux, je serais dévasté... Ce qui me "sauverait", ce serait d'être avec mes proches, de discuter avec eux, avec ma famille, de sentir leur soutien et leur amour...

Portrait de TheVoice
7/avril/2013 - 21h20 - depuis l'application mobile
Micheldu17 a écrit :

 

Ayant été confronté au suicide personnellement et professionnellement, quel que soit le "déclencheur", je pense que la personne tombe du côté où elle penchait déjà.  Je ne crois pas que l' on puisse d' un coup d' un seul devenir suicidaire.

Par contre Patrick Peloux expliquait sur Europe 1,  que la pression était telle chez les urgentiste que cela poussait certains au suicide .....smiley

 

 

 

 

Merci a Micheldu17. Je note que les témoignages portaient principalement sur la mise en cause "de la production" (Cf. média le mag de ce jour sur France 5). Par ailleurs, je suis étonné que tout le monde n'ait pas été rapatrié en France illico. Enfin, l'employeur (ALP) a t-il proposé une aide psychologique aux témoins directs de la mort du candidat de KL (obligation de l'employeur) ? On a quand même le droit de poser certaines questions. L'idée est de comprendre les choses pour les éviter au maximum dans le futur.

Portrait de david08
7/avril/2013 - 20h23
Malicorn a écrit :

?? quelqu'un l'a condamné ???? 

C'est très dommage quelqu'un qui s'ôte la vie , mais c'est son choix , même s'il est difficile à respecter ...

La pression des medias ?  c'est moyen comme justification , d'autant qu'il aurait pu attendre la fin de l'enquête vu qu'il n'avait rien à se reprocher.

Un médecin même si fait tout pour soigner guerir et garder en vie ... perd des patients tous les jours et globalement en fin de carrière il a perdu une ville entière  et pas toujours de manière tres logique et pas dans le bon "ordre" , à mon sens c'est arrivé à un moment ou il devait être psychologiquement affaibli par autre chose .. sa vie privée ... ou ... ??  Si tous les medecins devaient se suicider  chaque fois qu'ils ne peuvent rien pour leur patient  les facs de medecine seraint vides !!

Sans compter d'ailleurs ceux qui savent avoir perdu un patient  par leur incompétence .... et qui ne se suicident pas pour autant , là c'est dommage !

Ce n'est pas la mort du patient qui l'a tué mais bien la vindicte populaire, comme en témoigne sa lettre d'adieu.Sur que ça ferait mal au ventre de certains de se remettre un temps soit peu en question après ce genre de drame!

Portrait de david08
7/avril/2013 - 17h56

Aucun des millions d'internautes qui l'ont "condamné à mort" !? Tiens, c'est étonnant (ou pas) ...