21/01/2013 09:49

Pour Valérie Pécresse, la mairie de Paris, ce n'est "pas gagné pour la droite"

La secrétaire générale déléguée de l'UMP, Valérie Pécresse, a jugé dimanche au "Forum" de Radio J que la mairie de Paris, ce n'était "pas gagné pour la droite", appelant l'UMP à choisir "un candidat légitime avant l'été".

"Paris, c'est pas gagné pour la droite, certains parlent de vague bleue, la vague bleue se fait autour d'un projet, d'un candidat, aujourd'hui on est très loin derrière l'équipe sortante représentée par Anne Hidalgo", a-t-elle déclaré.

Pour Mme Pécresse, "ce qui est important c'est que nous choisissions un candidat légitime très rapidement, avant l'été", "d'ici juin", par une "primaire ouverte qui permette de donner de l'élan et une très forte légitimité à notre prochain candidat". Les élections municipales auront lieu en 2014.

"Il faut faire gagner Paris à notre famille politique, c'est indispensable que nous fassions émerger un candidat de renouveau", a-t-elle poursuivi, soulignant qu'il "y a beaucoup de candidats qui ont commencé à faire un tour de piste: Nathalie (Kosciusko-Morizet), Rachida (Dati), Pierre-Yves Bournazel".

Elle a enfin jugé que la décision du parti centriste UDI de ne pas participer à ces primaires était "une faute politique car la reconquête de Paris est un enjeu tellement fort que nous avons besoin d'être tous ensemble".

L'ancienne ministre du Budget a enfin annoncé qu'elle serait de nouveau candidate à la présidence de la région Ile-de-France. "Je serai candidate à la région Ile-de-France en 2015", a-t-elle dit.

Selon un sondage Ifop dans le Journal du Dimanche, François Fillon et Nathalie Kosciusko-Morizet feraient jeu égal face à Anne Hidalgo.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de FS001
21/janvier/2013 - 10h15 - depuis l'application mobile

Bonne nouvelle, on vous suit madame Pécresse.
Déjà presque 1 an au pouvoir et toujours pas de mesures concrètes annoncées par hollande : ah si on oubliait, la guerre au Mali c'est vrai que c'est vachement plus important de tuer des soldats français plutôt que de réduire le chômage et la pauvreté... La gauche n'a plus rien à proposer dans ces idées c'est du copier coller, trop de dépenses tue !