14/01/2013 18:05

Stabilité des mises pour les paris et les jeux en ligne en 2012

Le montant total des mises pour les paris hippiques et sportifs et le poker en ligne s'est établi en 2012 à 9,408 milliards d'euros en hausse de 1% par rapport à 2011, a annoncé lundi l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) dans un communiqué.

Pour Jean-François Vilotte, président de l'Arjel, cette stabilité confirme que "le marché légal des jeux en ligne, ouvert en juin 2010, s'est installé et qu'il n'y a pas eu d'explosion de la demande, ce qui constituaient les deux objectifs de la régulation", a-t-il commenté pour l'AFP.

Le produit brut des jeux (PBJ, mises des joueurs moins leurs gains) s'est élevé en 2012 à 698 millions d'euros, en hausse de 4% par rapport à 2011, précise l'Arjel.

Les mises sur les paris sportifs en 2012 ont atteint 705 millions d'euros en augmentation de 19 % alors que le nombre de joueurs actifs s'est élevé à 765.000 (+ 9 %). Le marché français des paris sportifs en ligne est "relativement modéré", a dit M. Vilotte, comparé notamment au marché italien avec 1,5 milliard d'euros de mises. Il a pourtant prévenu que le domaine des paris sportifs en ligne était d'une "grande fragilité" en raison de l'assiette fiscale actuelle.

Les enjeux sur les paris hippiques ont totalisé 1,124 milliard d'euros, soit une hausse de 9 % avec 509.000 joueurs actifs (+ 1 %). Ce marché, a expliqué le président de l'Arjel, a "pourtant connu un fléchissement au deuxième et au troisième trimestre du à la conjoncture économique".

Quant aux mises sur le poker en mode "cash game" (le joueur peut quitter la table dès qu'il le veut), elles ont totalisé 6,181 milliards d'euros (- 5 %) et celles du poker en mode tournoi 1,398 milliard d'euros (+ 21 %) pour un total de 1.713.000 joueurs actifs (+ 2 %).

M. Vilotte a attribué la différence entre le "cash game" et les tournois à deux raisons: "la volonté des opérateurs d'orienter les joueurs du +cash game+ vers les tournois qui produisent plus de marges et le défaut d'attractivité de l'offre du +cash game+ en France".

Le président de l'Arjel s'attend à ce que les comptes de certains opérateurs de jeux en ligne "tendent vers l'équilibre et dégagent même des marges" en 2013.

Le total des prélèvements fiscaux en 2012 sur les jeux en ligne a atteint 327 millions d'euros en hausse de 6 %, dont 245 millions ont été affectés au budget de l'Etat et 43 millions à la Sécurité sociale.

Fin 2012, il y avait 22 opérateurs agréés se partageant 33 agréments (9 pour les paris sportifs, 8 pour les paris hippiques et 16 pour le poker), certains opérateurs détenant deux ou trois agréments. Début 2012, il y avait 34 opérateurs agréés pour 46 agréments (15 pour les paris sportifs, 9 pour les paris hippiques et 22 pour le poker en ligne).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stephane_morin
12/février/2013 - 14h56

pour comparer les sites de jeux d'argent je conseille le site www.kuzeo.com smiley