10/12/2012 13:09

Présidence de l'UMP: Jean-François Copé campe sur ses positions

Jean-François Copé, président proclamé de l'UMP, a de nouveau campé aujourd'hui sur ses positions de conserver son poste jusqu'après les municipales de 2014, tout en disant avoir entendu le message de "devoir d'humilité" adressé par les électeurs dimanche.
L'UMP est qualifiée pour le second tour des trois législatives partielles qui se sont déroulées dimanche dans les Hauts-de-Seine, l'Hérault et le Val de Marne.
"Les électeurs nous renvoient à un devoir d'humilité", a déclaré Copé sur Radio Classique-Public Sénat, "l'électorat de droite qui s'est mobilisé beaucoup pour ses élections nous adresse un message clair : ils préfèrent que l'on soit d'abord là pour s'opposer plutôt que pour se chamailler". "Je suis désolé de cette situation nationale, désolé. Tout cela devrait normalement, je dis normalement, nous conduire à l'apaisement", a dit Copé qui a "mis sur la table une proposition que chacun peut entendre" et pour laquelle il ne "voit pas aujourd'hui d'autre proposition alternative".
"J'ai tendu la main après avoir été élu, proclamé, en disant que je proposais de réduire mon mandat mais en conservant une unité jusqu'aux municipales qui sont dans 15 mois", a poursuivi Copé. Il a rappelé qu'il allait encore revoir son rival François Fillon "cette semaine" et que comme la semaine dernière ils étaient "convenus de ne pas faire état de leurs discussions", "qu'il n'y ait pas d'intiatives intempestives, pas de propos malheureux ou inutilement agressifs", a dit le député-maire de Meaux, pour "respecter les candidats sur le terrain".
"Je ne cesse de tendre la main, je ne cesse de dire que les combats que nous devons mener sont pour la France, je comprends bien que nos images sont très écornées mais le problème ce n'est pas nos images mais qu'est-ce qu'on peut faire ensemble demain, et comment peut-on trouver - et Dieu sait s'il y en a une - une forte complémentarité entre François Fillon et moi-même", a souligné Copé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
12/décembre/2012 - 15h15
Razyiel a écrit :

ouais mais copé c un mafieu XD

 smiley

Portrait de Flivia44
12/décembre/2012 - 15h15

Il court à sa perte Copé

Portrait de DeesseEnSabots6
10/décembre/2012 - 14h34
xanadu016 a écrit :

et apres la gifle magistrale que se sont pris les " So-Cialis" aux elections de ce dimanche , il a bien raison !!!

 

Gifle dites vous ??????????? Mais enfin qui a pu croire que la gauche pouvait gagné dans les hauts de seine, ou encore à Bezier ou à Saint Maur des fosses ????? personne........... Le risque était que le FN montre le bout de son nez à cause du spectacle affligeant que nous ont présenté Copé et Fillion chefs de fil à l'UMP, et heureusement ce n'est pas le cas et tant mieux pour la démocratie.

Portrait de pat10
10/décembre/2012 - 14h15

En fait, ils ont gagné des sièges dans des circonscriptions qui étaient déjà à .....droite, ca va faire trembler la majorité à l'assembléesmiley

Portrait de DeesseEnSabots6
10/décembre/2012 - 13h30
Lautre a écrit :

Premier test depuis l’alternance, le PS a essuyé hier une défaite lors d’élections législatives partielles. L’UMP, malgré sa crise, est arrivé en tête au premier tour dans les Hauts-de-Seine et à Béziers, loin devant les candidats socialistes et frontistes. L'UDI s'est imposé dans le Val-de-Marne.

smiley

 

Euhhhhh j'aimerais juste vous dire que votre analyse, est un peu à l'emporte pièce, par ce que Les Haut de Seine ont tjs voté à droite et à l'UMP, idem pour l'Hérault et Bézier, et la 1er circonscription du Val de Marne et Saint Maur des fossès, donc pas de changement très flagrant, et surtout pas une analyse nationale........

 

Nous verrons bien pour les élections municipales..... Mais je vous en prie ne faite pas de cette élection partielle dans des fiefs appartenant à la droite depuis des lustres une projection nationale, c'est ridicule....