08/12/2012 15:29

TNT: Pour le patron de RTL, les nouvelles chaînes vont "affaiblir tous les médias"

Les six nouvelles chaînes de la TNT vont "affaiblir tous les médias", télévision, mais aussi radio et presse écrite, qui souffriront de ces nouveaux concurrents sur un marché publicitaire déjà touché par la crise, a estimé vendredi le patron de la radio RTL, Christopher Baldelli.

"Quand je vois qu'arrivent six nouvelles chaînes de télévision, je me pose des questions sur l'équilibre de l'ensemble du marché publicitaire", a déclaré M. Baldelli, lors d'un déjeuner organisé par l'Association des Journalistes Médias (AJM).

"Ce que je vois, c'est que le marché publicitaire est cette année globalement en baisse, et qu'il y a clairement de nouveaux concurrents pour les médias presse écrite, radio et télévision que sont tous les nouveaux acteurs parfois très puissants de la sphère internet, comme Google. Rajouter à ça six nouvelles chaînes gratuites, (...) quand tout le monde n'est pas en très grande forme, tout le monde va le subir", a ajouté M. Baldelli.

"Le premier qui à mon avis va perdre, c'est la télévision. Et en deuxième, la radio et la presse", a-t-il estimé.

Pour lui, "il y a la concurrence optimale et la concurrence maximale", et "le maximum n'est pas nécessairement l'optimum, même souvent l'inverse".

"Je pense que si l'on dépasse la concurrence optimale et que l'on rentre dans une concurrence maximum, on va affaiblir tous les acteurs, et notamment les acteurs qui ont montré à travers les années qu'ils étaient prêts à investir pour donner des contenus de qualité. C'est notamment le cas des radios généralistes, qui ne sont clairement pas les plus rentables de la place", a-t-il poursuivi.

Mercredi, 16,3 millions de foyers métropolitains pourront voir six nouvelles chaînes gratuites de la TNT, principalement axées sur des magazines, documentaires ou fictions, mais qui arrivent sur un marché publicitaire tendu.

La décision de lancer ces nouveaux entrants a déjà été vivement critiquée par TF1 et M6, qui participent pourtant au projet mais craignent une fragmentation du marché publicitaire et des faillites de chaînes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DJ Hit
10/décembre/2012 - 06h21 - depuis l'application mobile

Attention, c'est un incompétent qui parle !

Portrait de Koro
10/décembre/2012 - 02h42
Heavy_Metal a écrit :

Je regarde jamais la télé !!

Vraiment !!! smiley

Portrait de Koro
10/décembre/2012 - 00h01

En quoi il se mêle 

Portrait de kycy
8/décembre/2012 - 23h51 - depuis l'application mobile
anebleu a écrit :

A quand un nouveau Free pour bousculer tout ce PAF..

il y a Bein sport pour canal + qui a bouleversé le paysage encore un autre

Portrait de John fleche
8/décembre/2012 - 21h07 - depuis l'application mobile
Brainwashing a écrit :

Free n'a pas bousculé le secteur télécom.

Il l'a massacré en obligeant les vrais opérateurs à tuer leurs marges, abourtissant ainsi à une baisse d'investissement dans l'innovation et le développement des réseaux.

Il suffit de voir ce qu'a donné un ADSL à prix bradés. La France est bonne dernière dans le déploiement de la fibre car à part Orange, plus personne n'a d'argent à investir pour l'innovation depuis que Free a déclaré que 38€ était un prix normal pour du triple play smiley

Le massacre dans l'emploi chez les télécoms à commencer avec les charettes de licenciement ou la suppression des primes pour ceux qui ont "la chance" de rester.

Je ne souhaite pas qu'une merde pareille arrive au PAF.

Oui enfin les prix baissent et la fibre arrive... Tu bosses chez orange ?

Portrait de batisseur
8/décembre/2012 - 16h48

Que les medias baissent le prix de la publicité,et ils verront que les annonceurs vont revenir.