28/11/2012 12:54

EXCLU: Pour le Président de l'Union des étudiants juifs de France: "Twitter libère la parole raciste"

Hier, l'Union des étudiants juifs de France a assigné en référé Twitter afin de contraindre le réseau social à lui communiquer les données permettant d'identifier les auteurs de tweets antisémites ou racistes.

Ce matin, Jonathan Hayoun, le président de l'UEJF, était l'invité du "Grand Direct des Médias" de Jean-Marc Morandini sur Europe 1.

Il a affirmé que, pour obtenir le retrait des tweets antisémites, l'UEJF a mené une "longue bataille notamment avec San Francisco [il n'y a pas de représentant légal de Twitter en France, ndlr].

"On a eu une fin de non recevoir dans un premier temps puis, dès que la responsabilité pénale du président de Twitter a été engagée, ils ont décidé de retirer les tweets que nous leur avons signalés".

"La lutte contre le racisme et l'antisémitisme passe par la lutte contre le sentiment d'impunité, a déclaré Jonathan Hayoun. Twitter n'est pas une zone de non-droit en théorie. Mais, en réalité, Twitter en devient une.

Les auteurs racistes et antisémites ne sont plus hors-la-loi lorsqu'ils s'expriment sur Twitter. Il faut lutter contre ce phénomène. Il faut que le droit français nous permette de poursuivre ces auteurs. Nous allons retrouver Twitter le 8 janvier devant le tribunal. Une fois que Twitter donnera les noms des auteurs, nous attendons que la justice les poursuive".

Avant d'ajouter : "Demain, nous espérons qu'il y aura moins de tweets racistes et antisémites.

Aujourd'hui, il y en a encore pleins avec différents hashtags. On a également vu une libération de la parole raciste. C'est souvent en caisse de résonance de l'actualité.

Cela arrive souvent en tête des Top Tendances de Twitter [les sujets les plus traités sur Twitter] en reprenant les vieux préjugés les plus enracinés qui correspondent à des tensions fortes au sein de la société.

Twiitter est un danger aujourd'hui car il libère une parole racistes et antisémites où, sous couvert d'anonymat et dans un phénomène collectif,  les gens se retrouvent dans un engouement d'expressions racistes et antisémites.

Un phénomène que nous ne retrouvons pas dans la rue car les individus peuvent être poursuivis".

Jonathan Hayoun a également souhaité qu'une proposition de loi "oblige tous les représentants du Net à avoir un représentant en France. C'est essentiel pour qu'il n'y ait pas des zones de non-droit". 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bruno.13
29/novembre/2012 - 00h40

Pour les zones de non droit, il faut dire qu'Israel s'y connait.

Portrait de YazMiller
28/novembre/2012 - 18h10 - depuis l'application mobile

Ils ont souffert les juif putin.. Ils ont souffert......................

Portrait de toinus50
28/novembre/2012 - 14h07

Pourquoi se sentent-il toujours persécuté ? Chacun est libre de penser ce qu'ils veut ! Ils n'ont cas pas lire les Tweets.

Une solution radical serait que les religions n'éxiste pas car les gueguerre dans le monde sont uniquement à cause de celui qui a le meilleur ami imaginaire !

Portrait de sam921
28/novembre/2012 - 13h18
b_wlg a écrit :

Question sur le racisme:

Pourquoi personne ne s'offusque à l'écoute des paroles de rappeurs qui disent ''Je nique la France" et ce genre de choses alors que toute la médiasphere est au bord des larmes en surexposant les attaques antisémites ?

parce que les juifs pesent lourd mon pote....tres lourd.....

Portrait de Professor-Chaos
28/novembre/2012 - 13h17
b_wlg a écrit :

Question sur le racisme:

Pourquoi personne ne s'offusque à l'écoute des paroles de rappeurs qui disent ''Je nique la France" et ce genre de choses alors que toute la médiasphere est au bord des larmes en surexposant les attaques antisémites ?

t'a qu'a monter un collectif et porter plainte contre les rappeurs qui te dérangent  smiley