23/11/2012 13:37

Le Financial Times Deutschland va cesser de paraître le 7 décembre

Le quotidien économique et financier "Financial Times Deutschland" va cesser de paraître en décembre, a annoncé vendredi la direction de l'éditeur Gruner+Jahr (groupe Bertelsmann).

La restructuration des médias économiques du groupe va affecter plus de 300 salariés au total, a précisé le groupe dans un communiqué, confirmant une information donnée juste avant par le comité d'entreprise.

La dernière édition du quotidien Financial Times Deutschland, qui était vendu à quelque 100.000 exemplaires, est prévue pour le 7 décembre, et son site internet sera également fermé.

Concernant les autres publications de son pool de médias économiques, Gruner+Jahr explique mener des négociations pour vendre ses titres "Börse Online" et "Impulse".

En revanche, le magazine "Capital" sera conservé.

Au total, 314 salariés sont concernés par cette restructuration: 258 à Hambourg, 42 à Francfort, 14 dans des bureaux à l'étranger. A cela s'ajoutent cinquante personnes des services commerciaux et administratifs.

"Gruner+Jahr va discuter d'un plan social avec le comité d'entreprise", a indiqué l'éditeur sans plus de détails.

"Les journaux sont sous pression, ceux du secteur économique en particulier. Le Financial Times Deutschland était en perte depuis sa création en 2000. Dans ce contexte, nous ne voyons pas de manière de faire perdurer le Financial Times Deutschland", a déclaré, dans le communiqué, Julia Jäkel, patronne de Gruner+Jahr en Allemagne.

Elle a toutefois ajouté que ce quotidien "était un des projets journalistiques les plus ambitieux de la dernière décennie".

Surnommé "FTD", le journal avait été lancé en 2000 pour concurrencer le Handelsblatt, mastodonte de la presse économique en Allemagne. Mais depuis son lancement il n'était jamais sorti du rouge.

Il s'agissait à l'origine d'une coentreprise entre Gruner+Jahr et Pearson, le propriétaire du Financial Times. Mais en 2008, l'éditeur allemand en a racheté l'ensemble, Pearson lui accordant le droit de continuer à utiliser la marque "Financial Times".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
26/novembre/2012 - 11h44

Des emplois en moins  hélas

Portrait de Ridley
25/novembre/2012 - 15h26

La crise pour tout le monde