20/11/2012 12:23

François Baroin ne veut pas "l'éclatement de l'UMP"

Personne "ne veut l'éclatement de l'UMP", a déclaré aujourd'hui l'ancien ministre de l'Economie François Baroin sur i-Télé, au lendemain de la victoire à l'arraché de Jean-François Copé à la présidence du mouvement, tout en reconnaissant que celui-ci était "évidemment coupé en deux".

"Personne ne veut l'éclatement de l'UMP", a dit François Baroin, qui s'était engagé en faveur de la candidature de l'ancien premier ministre François Fillon. "L'UMP est évidemment coupée en deux, il y a deux blocs (...). Personne ne souhaite évidemment l'éclatement de notre famille", a-t-il poursuivi.

"J'ai un désaccord profond avec Jean-François Copé, même s'il est élu ce matin, et (avec) tous ceux qui sont sur une ligne droitière", a encore relevé l'ancien ministre de l'Economie. "Si le centre de gravité (de l'UMP) se déplace" vers la droite, "ça nous interpelle", a-t-il souligné aussi en faisant référence au score obtenu par la motion de "La Droite forte". "Les militants ont toujours été plus à droite que les leaders", a-t-il commenté.

"Naturellement, nous combattrons (une telle évolution). Ca veut dire que ce travail auprès des militants, il faut commencer à le faire, il faut expliquer. Ca prend du temps, mais ça se gagne (...) Nous avons un travail de conviction à faire maintenant", a poursuivi François Baroin.

"Le spectacle donné au cours de ces 48 dernières heures était humiliant pour les militants et pour nous tous. Personne n'imaginait un tel scénario", a dit encore l'ancien ministre, selon lequel François Fillon "aurait pu choisir des voies judiciaires. C'aurait été la pire des choses".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de mike62
20/novembre/2012 - 13h55

smiley L'UMP AVEC COPE EST PAS PRETE DE REVENIR SES DU PAIN BENI OUR HOLLANDE