27/10/2012 15:41

Stephan Rizon, le gagnant de "The Voice" sur TF1, veut sortir d'une "notoriété à double tranchant"

Premier lauréat du concours télé "The Voice", Stéphan Rizon publie lundi "From mars with love", un album empreint de soul et de folk, avec lequel il compte sortir gagnant de la "notoriété à double tranchant" née avec le programme phénomène de TF1.

"Au départ, quand une maison de disques m'a suggéré de participer à l'émission, j'ai refusé. Je craignais que l'aspect intrusif nuise à la musique, à ce que j'avais déjà établi depuis quelques années", se souvient le chanteur de 25 ans, dans un entretien.

Car au moment où a débuté l'émission, Stéphan Rizon n'était pas tout à fait un débutant.

"Mon premier coup de foudre musical, ça a été Nina Simone à 14-15 ans. C'est à partir de là que j'ai vraiment commencé à chanter pour les autres. Puis il y a eu Aretha Franklin", raconte le jeune homme volubile, né d'un père agenais et d'une mère antillaise.

Devenu étudiant en droit, l'adolescent posé et réfléchi a d'abord été poussé par son père à se présenter à un concours de chant local, où il a été remarqué par Francis Cabrel.

Celui-ci l'a invité à enregistrer deux titres chez lui, puis à participer aux Voix du Sud, le centre d'écriture de la chanson qu'il a fondé à Astaffort.

C'est là qu'il a rencontré le guitariste Laurent Delort, avec qui il a écrit un premier album auto-produit de six titres.

Quand Stéphan Rizon a décidé "non sans crainte" de se rendre aux auditions de "The Voice", son guitariste lui a demandé si son fils Louis pouvait l'accompagner.

"Je lui ai répondu que ce serait marrant si on se retrouvait tous les deux en finale. C'est ce qui s'est passé," raconte-t-il de sa voix chantante.

Louis Delort, une des autres révélations de l'émission, a depuis intégré la troupe de "1789, les amants de la Bastille".

En remportant la finale, Stéphan Rizon, coaché par Florent Pagny pendant l'émission, a, lui, décroché un contrat chez Universal.

"New Orleans"

"Ils ne s'attendaient pas à ma victoire, ça m'a fait un peu de peine pour eux", s'amuse le chanteur.

"Je me suis dit : soit je fais l'album que j'ai envie de faire, soit je ne fais pas d'album", poursuit-il.

Après avoir gagné un télé crochet axé sur la voix grâce à une interprétation de "Caruso", la tentation était forte de faire un album de "vocalises".

L'ancien étudiant en droit a convaincu Universal de le laisser faire "son" album : dans une veine soul-folk, en anglais -- pourtant moins susceptible de passer à la radio --, et constitué majoritairement de ses propres compositions.

Stéphan Rizon a aussi choisi le réalisateur Denis Clavaizolle, collaborateur d'Alain Bashung, Arthur H et Jean-Louis Murat, en raison de sa teinte "un peu +indé+, un peu fait-main".

"L'idée c'était de ne pas tomber dans l'écueil du crooner. Ce n'est pas moi. J'ai un côté un peu plus enlevé que ça, qu'on n'a pas forcément vu dans l'émission", explique-t-il.

"On voulait avoir un son un peu +New Orleans+ mais aussi pop dans sa légèreté. C'est ma marque de fabrique, j'aime bien métisser les styles étant moi-même issu d'un métissage", dit-il.

Avec une audience moyenne de 7,8 millions de téléspectateurs, "The Voice" -- dont la saison 2 est imminente --, a apporté à son lauréat une notoriété qu'il juge "à double tranchant".

"Je n'attendais pas spécialement la victoire, ça m'est tombé dessus. Ca m'a permis de faire certaines choses et d'être le premier à bénéficier de la médiatisation", estime-t-il.

"Mais je sens qu'il y a un accueil à rebrousse-poil et que ça fait partie du jeu. J'espère qu'à l'écoute de l'album, les gens de rendront compte qu'il y a un propos", dit-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TheVoice
29/octobre/2012 - 08h20 - depuis l'application mobile

Il aurait du faire quelque chose de "commercial" au début, tout en évoluant un peu,... La transition est trop forte entre son disque et l'émission... De la lumière a l'ombre médiatique... Louis Delort, arrivé 2ème, à pris sur lui en acceptant la comédie musicale "1789 les amants de la Bastille"... Il bosse, il développe son expérience, il continue à être invité dans les émissions TV en prime Time... Et après il aura tout le temps d'exprimer plus complètement sa personnalité artistique.. C'est plus malin comme stratégie même si on sent que Louis Delort (il est tout jeune mais son papa guitariste est derrière lui) n'avait pas choisi cette option au départ...

Portrait de Génération courage

Je lui souhaite beaucoup de succès, car il a beaucoup de talent, et qu'il garde sa simplicité. Bravo encore, j'ai toujours cru en sa victoire. Florent Pagny ne s'y est pas trompé.

Portrait de mathpaul
28/octobre/2012 - 10h48

Je l'avais déjà oublié...

Portrait de Mika51
28/octobre/2012 - 07h15 - depuis l'application mobile

J'espère que ça va marcher pour lui car c'est dur de se défaire de l'image télé réalité.

Portrait de TheVoice
28/octobre/2012 - 02h07 - depuis l'application mobile

Il aurait du faire un truc commercial pour démarrer...

Portrait de SophieTinker
27/octobre/2012 - 22h52

Moi j'aime bien son premier single, ça me fait penser un peu à Charlie Winston!smiley

Portrait de Abroad
27/octobre/2012 - 18h26

The Voice est tout de même un drôle de concept, c'est une des seules émissions du genre qui profite plus à ses jurés sur le retour (cf. Jenifer, Garou en France ou Christina Aguilera aux USA) qu'à ces candidats. Jusqu'à maintenant je n'ai personnellement jamais entendu parler d'un candidat de The Voice, toutes nationalités confondues, qui aurait percé dans l'industrie musicale.

Portrait de bcorgan
27/octobre/2012 - 17h07
chris_ewing a écrit :

Je n'aime pas du tout son premier single , c'est pas trop dans la tendance actuelle

Faut-il suivre la "tendance" pour faire un bon album? Je n'en suis pas convaincu ... Je préfère faire un album à mon image même s'il se vend moins que me prostituer pour avoir un album que l'on m'a imposé. Il est plus facile de défendre sur scène ses propres choix que de la musique "normalisée".

Portrait de tbakerstreet
27/octobre/2012 - 16h23

Son premier single, ne me plait pas tellement, en revanche je crois en son talent et pour l'avoir rencontré, c'est un jeune homme timide et simple! pourvu que ça fonctionne pour lui!