10/10/2012 18:33

Les jeux vidéo violents rendent de plus en plus agressifs avec le temps

Les jeux vidéo violents rendent agressifs et leurs effets sur le comportement augmentent avec le temps, selon une étude réalisée en laboratoire par des chercheurs de l'université de Grenoble.

Menée en collaboration avec l'université de Hohenheim (Allemagne) et de l'Etat de l'Ohio (Etats-Unis), cette étude doit être publiée dans le prochain numéro de la revue scientifique américaine Journal of Experimental Social Psychology.

"C'est la première au monde qui étudie de manière expérimentale les effets à long terme des jeux vidéo violents", a indiqué Laurent Bègue, professeur à l'université Pierre Mendès-France de Grenoble.

Des études antérieures avaient déjà montré que les jeux vidéo violents causaient une augmentation immédiate et de courte durée de l'agressivité.

Les expériences menées en laboratoire à l'université de Grenoble ont permis de montrer que ces effets étaient "cumulatifs" et qu'ils pouvaient être "relativement durables", selon la conclusion de l'article.

Chaque jour, pendant trois jours, 70 étudiants des deux sexes ont joué pendant 20 minutes à des jeux vidéo, qui étaient soit violents soit non violents.

Pour mesurer leurs pensées hostiles, on leur demandait ensuite de lire une histoire, mettant en scène une situation de conflit potentiel (comme un accident de voiture), et d'imaginer la réaction des protagonistes de cette histoire. Les étudiants ayant joué à un jeu vidéo violent s'attendaient alors à ce que les protagonistes adoptent un comportement plus hostile et agressif que ceux ayant joué à un jeu non violent.

Les mêmes étudiants étaient ensuite amenés à participer à une compétition les opposant à un autre candidat, qu'ils pouvaient punir en lui infligeant un choc sonore. Lorsqu'ils avaient joué à un jeu violent, les étudiants faisaient plus de mal à leur adversaire.

Dans les deux cas, la tendance constatée le premier jour s'accentuait les jours suivants. Plus les étudiants jouaient à des jeux violents et plus leurs pensées hostiles et leurs conduites agressives augmentaient.

"Aujourd'hui en France, le scepticisme est constant" quant à l'impact des jeux vidéo violents sur l'agressivité", remarque Laurent Bègue, car "les effets des jeux vidéos violents ne sont pas suffisamment manifestes pour qu'on s'en rende compte à l'oeil nu".

Or, "c'est un facteur de violence avéré qui ne peut pas être négligé, même s'il ne faut pas s'en servir pour masquer d'autres sources de violence plus importantes", ajoute-t-il.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
12/octobre/2012 - 16h33
Mesrine a écrit :

Quel ramassis de conneries... j'ai 40 ans je joue depuis mon enfance a des jeux violent, je suis le mec le plus doux du monde !

Le plus doux du monde je demande à voir smiley

Portrait de Ridley
12/octobre/2012 - 16h33

Une étude pour rien encore une fois

Portrait de PPABX
11/octobre/2012 - 09h47 - depuis l'application mobile

Encore une étude à la noix pour essayer de nous faire passer pour des psychopathes. Je joue aux jeux vidéo depuis plus de 20 ans et je ne suis pas encore serial killer ( mais ce genre d'enquête et d'article pourrai amener à le devenir :D ).
Pour info, quand j'était petit ont jouaient aux cowboys et aux indiens ou aux policiers et aux bandits… Ben ont n'a tuer personne encore ! Pourtant ces jeux sont les mêmes seul le support change…
Si je comprend bien, je joue à Angry Bird depuis sa sortie, donc je vais pas tarder à balancer des moineaux sur les cochons du voisin… ! pfffff connerie !

À lieu de dépenser des montagnes de fric dans des études sans intérêt et de toute façon inutiles ( faudra ce lever de bonne heure pour empêcher les gens de jouer aux jeux vidéo ! ) les chercheurs feraient mieux de trouver des solutions aux vrais pb de cette civilisation.

Portrait de fredperry78
11/octobre/2012 - 09h16 - depuis l'application mobile

Pfff quelle étude scientifique inutile, c'est du grand n'importe quoi, cette diabolisation des jeux vidéos.

Pourquoi ne pas arrêter la diffusion des : films d'horreur, du catch... pendant que l'on y est

Portrait de triptic
11/octobre/2012 - 09h16
-TRISKEL- a écrit :
La pression au boulot rend agressif avec le temps, ne rien avoir à bouffer rend agressif avec le temps, Payer toujours plus rend agressif avec le temps, Payer pour ce genre d'étude débile rend con avec le temps... Mais on ne s'en rend pas compte

je n'aurais pas dit mieux !!

Portrait de Shodo-Pan
11/octobre/2012 - 08h30

On a encore du chemin avant que nos politiques et journaliste se rendent compte du fric qui dort sous leurs pieds... l'industrie du JV est en plein boom, et eux continuent à le diaboliser. Prenez exemple sur Ubisoft, et développez ce secteur !

Portrait de xxxxx
11/octobre/2012 - 07h10

Lequel des deux est le plus violent, celui qui traine toute la journée en bas de sa cité désœuvrée sans repère familial ou celui qui passe 4 h à jouer sur sa console après l'école ! Donnez des consoles aux gosses défavorisés au lieu de dépenser des sous dans des pseudos-études scientifiques aussi ridicules.

Portrait de franceaf
11/octobre/2012 - 03h46 - depuis l'application mobile

Des personnes sont payees pour faire cette etude!!!! Non quand meme pas si ??? Nimporte qu'oi!!

Portrait de Goratrix
11/octobre/2012 - 00h53

Mais bien sur. La preuve :

Quels sont les pays où l'on trouve le plus de joueurs ?

La Corée du Sud et le Japon.

Et tout le monde sait que ce sont des zones où la violence est décuplée avec des tonnes de morts, des psychopates partout etc...

Comment ça non ? On m'aurait trompé.

Ou encore une fois, on fait dire ce qu'on veut à une étude pour taper sur un loisir qui éloigne du message abrutissant de la télé ?

 

Portrait de Boulet Boulet
11/octobre/2012 - 00h42 - depuis l'application mobile

Bravo l'étude; et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'aluminium .... C'est ça !

Portrait de djbaxter
10/octobre/2012 - 23h05

D'autres études sérieuses menées par des psychologues et experts universitaires arrivent aux conclusions contraires.... Extraits d'article numerama.com du 10 juin 2010.

[...] Christopher J. Ferguson, de l'université A&M International du Texas. "Ils sont inoffensifs pour la vaste majorité des enfants". Dans un numéro spécial de la revue "Review of General Psychology", publié par l'association américaine de psychologie (APA - American Psychological Association) et relayé par Reuters, les chercheurs vont jusqu'à élever la pratique vidéoludique comme outil dans certaines thérapies. Mais pour ce cas de figure précis, il faut plutôt se tourner vers des jeux adaptés aux traitements.[...]

 

On se souviendra par ailleurs des recherches menées par une équipe finlandaise du Centre pour la Connaissance et la Recherche d'Innovation, à Helsinki. Les conclusions de leur enquête mettaient en lumière les vertus libératrices de la mort virtuelle, dans un jeu vidéo. Comme nous l'écrivions alors, le fait d'être tué dans les jeux de tirs à la première personne (FPsmiley apporterait paradoxalement un sentiment de "joie" aux joueurs.[...]

Portrait de Etoiledusud12
10/octobre/2012 - 22h33

Depuis certains faits divers (Colombine....) où leurs protagonistes étaient des amateurs de jeux de vidéos violents, on nous a expliqué que le lien entre la dangerosité de ses jeux et le passage à l'acte qu'il pouvait être infime, mais voila, entre certaines personnes prédisposées à la violence et au meurtre, un rien suffit !!! donc je pense réellement que les jeux vidéos peuvent abrutir quelqu'un à forte dose mais pas au point d'assassiner ou de commettre l'innommable. Dans ce cas pourquoi pas, la musique, la lecture, la TV.....

Portrait de Evylox
10/octobre/2012 - 22h08 - depuis l'application mobile

Moi même jouant à des jeux de guerre, ça ne me donne pas envié de m'engager dans l'armée, ni de tuer des gens.
Il faut juste un responsable pour rendre les gens fous et meurtriers et les jeux vidéos sont les coupables idéals.

Portrait de UldAses
10/octobre/2012 - 20h17

Qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre! Ou lire dans ce cas-là! J'aimerais rappeler à ces personnes qu'avant de blâmer les jeux videos de la violence des enfants et adolescents, il y a d'autres facteurs comme la négligence des parents qui n'éduquent plus leurs enfants, les laissent devant la télé regarder des émissions de télé-réalité où les protagonistes s'insultent comme des charretiers et se sautent dessus pour se tabasser à la moindre contrariété. J'ai 33 ans, je ne suis pas si vieille que ça, j'ai joué aux jeux videos depuis le début, j'y joue encore souvent à des jeux de baston, des jeux de reflexion, de simulation... et mon entourage trouve que je suis une trop gentille fille. Qu'il faudrait que je m'endurcisse un peu smiley Qu'on supprime les émissions stupides à la télé et que les parents recommençent à faire leur travail,il y aura déjà beaucoup moins de violence...

Portrait de fabyyv22
10/octobre/2012 - 19h52 - depuis l'application mobile

Ça commence vraiment a me gonfler ça fait des années que je joue,et j'ai tué personne.

Portrait de Soldy
10/octobre/2012 - 19h20

C'est presque des insultes à force.

Dés que l'on joue à des jeux en ligne,on est addict.

Dés que l'on joue à des jeux violents,on devient violent.

 

Le jour où la vision étriqué des journalistes sur l'art que sont les jeux videos n'est pas prete de s'élargir.

C'est sur que ça doit etre beaucoup plus rassurant de dire à un parent que son enfant deviendra violent en jouant à Call Of Duty,que de lui dire que jouer à Minecraft lui permet de d'exprimer son imagination smiley

Portrait de breizhald
10/octobre/2012 - 19h18

moi qui croyait qu'il n'y avait qu'une certaine religion extrémiste qui rendait violent !!! lol ! ... il vaut quand même mieux jouer à Call Of Duty que lire le Coran ... aîe ! mon dieu, qu'ai je dis là ?!!!!

Portrait de Antidiscrimination
10/octobre/2012 - 19h12
darkevildemon a écrit :

Oui bien entendu, le jeu vidéo rend violent, ça fait 30 ans maintenant qu'on entend ça, faudrait changer de disques .... Le jeu vidéo excite ça c'est vrai, au même titre que n'importe quel jeu ou il y a de la compétition. Et l'argument des jeux violents n'est pour moi que du vent, je vais jouer à call of duty mw3 en mode facile et je serai vachement moins agressif qu'avec un mario en niveau avancé ou tu dois recommencer 50 fois le même saut et pourtant je n'aurai tué personne ou agressé qui que ce soit (excepté en sautant sur la tête des tortues)

.

+1.  Quand on regarde ce qui se passe en ce moment dans le monde où même à nos portes ( discrimination, guerre, mauvais gouvernement, l'europe, etc...) je crois qu'il y a plein de source à la base qui peuvent rendre agréssif voir plus!!

Faut arrêter de faire des études qui ne changeront en rien le caractère humain!!!

 

Portrait de darkevildemon
10/octobre/2012 - 18h59

Oui bien entendu, le jeu vidéo rend violent, ça fait 30 ans maintenant qu'on entend ça, faudrait changer de disques .... Le jeu vidéo excite ça c'est vrai, au même titre que n'importe quel jeu ou il y a de la compétition. Et l'argument des jeux violents n'est pour moi que du vent, je vais jouer à call of duty mw3 en mode facile et je serai vachement moins agressif qu'avec un mario en niveau avancé ou tu dois recommencer 50 fois le même saut et pourtant je n'aurai tué personne ou agressé qui que ce soit (excepté en sautant sur la tête des tortues)

.

Portrait de Flipman
10/octobre/2012 - 18h51

20 minutes par jour pendant 3 jours, si c'est du long terme j'ai du rater quelque chose. 70 étudiants c'est pas un échantillon statistique. Et pour finir ils sont testés après le jeu donc ce qui est meusuré c'est juste de l'excitation.

Voila donc le niveau de l'université de Grenoble.