29/08/2012 16:53

La presse allemande critique la baisse du prix des carburants en France

La presse allemande était critique mercredi sur la baisse des prix des carburants annoncée la veille en France, contrastant avec un sondage selon lesquels une grande majorité des Allemands souhaiteraient une initiative similaire.

Le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung estime qu'avec l'annonce du gouvernement français "se dessinent les contours de l'action politique à la Hollande: on ne veut faire de peine à personne - seulement aux riches - et on vise à faire les gros titres avec des mesures isolées."

"Et c'est ainsi que la France reste engluée au lieu de réformer", conclut la "FAZ".

Le journal Süddeutsche Zeitung, qui est lui plutôt de centre-gauche, écrit dans un éditorial: "Pas besoin d'être voyant pour deviner que Hollande va échouer avec cette tactique. Elle est non seulement hautement discutable sur le plan écologique et économique, mais aussi injuste socialement, car les automobilistes sont aidés, mais pas les usagers de transports en commun".

"Mais c'est surtout inefficace, car il ne fait pas de doute que les cours du pétrole vont à nouveau monter (...). La baisse des taxes n'aura qu'un effet transitoire sur le porte-monnaie des consommateurs", juge le journal de Munich (sud).

Ces jugements contrastent avec la publication dans l'édition dominicale du quotidien Bild d'un sondage selon lequel 78% des Allemands, également confrontés à des prix record à la pompe, voudraient une baisse au moins temporaire des taxes.

Le gouvernement allemand reste jusqu'ici inflexible: "Faire baisser le prix des carburant ne fait pas partie du rôle du gouvernement", déclarait récemment son porte-parole Steffen Seibert, ajoutant que Berlin ne prévoyait "aucune action politique" dans ce sens.

Les prix des carburants en France vont diminuer de 6 centimes par litre à la pompe dès maintenant et pour trois mois, avant la mise en place d'un mécanisme pérenne, a annoncé mardi le gouvernement après une réunion avec les industriels, qui financeront ce coup de pouce avec l'Etat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jimmy6002
30/août/2012 - 09h02

Cette baisse de 6 centimes est inutile pour plusieurs raisons :

- elle ne dure que 3 mois

- les stations de carburant peuvent décider d'augmenter leur marge et par conséquent cette baisse peut être re-évaluer entre -6 et 0 centimes

- le pétrole n'a pas de prix fixe : le prix du baril augmente plus souvent qu'il ne diminue et il est négocié en dollars (l'euro perd de sa valeur...)

- les 6 centimes que l'Etat vous offre, ils les récupéront autre part

Trouver une solution viable à long terme c'est impossible. Hollande n'a rien, il ne solutionnera rien en France car il est juste là pour défaire ce que la droite à fait et avoir la bonne place...

Portrait de mathieu66
30/août/2012 - 00h33

Ils se foutent quand même de nous ... Attendez on a eut une hausse de 15 centimes sur le diesel en 1 mois !! et ils nous annonce une baisse de 6 centimes !! Sans leurs mesures, l'essence auraient fin de vacances oblige baisser d'elle même. Mais ils savent ce qu'ils font, on aura hélas jusqu'à épuisement toujours besoin d'elle. Mesure non tenu par HOLLANDE avec le gel de 3 mois dès son élection de l'essence ... bref ! ^^ 

Portrait de CHEMINOU78
29/août/2012 - 20h07 - depuis l'application mobile

chacun ses problèmes... cette Europe nous étouffe...

Portrait de tetedecheval
29/août/2012 - 20h01

Les allemands ont beau jeu de critiquer mais leur politique n'a fait nullement ses preuves comme d'un rempart solide contre la crise quand on voit la paupérisation grandissante de ce pays. C'est simplement que dans la culture allemande on ne conteste pas, donc pas d'opposition sociale . Gardons nous en de faire de même , car le jour où on verra des jobs à 1 euros de l'heure comme solution au chômage comme c'est le cas en Allemagne, on pourra se dire que nos ancêtres se seront battus pour rien !  

Portrait de razmatta
29/août/2012 - 19h50

ahhhh façon il est trop tard... les français sont d 'une grande intelligence et ont votés Hollande....maintenant faut assumé. Avec le monde dans lequel ont vie fallais laisser le temps a Sarko en lui donnant un 2eme mandat.

le jour ou un president proposera une chose.... La suppression des 35h pr bosser plus...et la gagner....plus, la france commencera à changer....c pas gagné

Portrait de mathpaul
29/août/2012 - 19h41
Looker a écrit :

 

Tout a fait d'accord smiley

Par contre ce qui est assez curieux, c'est la "perception du prix de l'essence".

J'ai vu des calculs ou on calculait le prix de l'essence a la pompe par rapport au smic horaire, et on peut constater que l'essence est "moins chere" aujourd'hui que dans les années 70 par exemple.

Je n'ai pas retrouvé le tableau complet, mais un autre remontant jusqu'a 1990.

En 1990 ,le smic horaire etait a 4,9€, le prix de l'essence a 0,80 €, Pour 1 heure de travail on pouvait donc avoir 6,1 litres.

En 2000 ,le smic horaire etait a 6,4€, le prix de l'essence a 1,10 €, Pour 1 heure de travail on pouvait donc avoir 5,8 litres.

En 2010 ,le smic horaire etait a 8,9€, le prix de l'essence a 1,25 €, Pour 1 heure de travail on pouvait donc avoir 7,9 litres.

En 2012, le smic horaire est a 9,2€, le prix de l'essence a 1,55 €, Pour 1 heure de travail on peutt donc avoir 6,1 litres, c'est a dire exactement comme en 1990.

Il faudrait que je retrouve les chiffres des années 70, mais l'essence etait comparativement "plus chère".

 

Tout a fait exact.

De toute façon l'essence n'est pas encore assez chère pour enfin trouver des solutions alternatives à grande échelle.

Portrait de gerardnimes
29/août/2012 - 17h48

finalement ce qu'en pense la presse allemande !!!!!!