27/08/2012 09:57

Jean-François Copé annonce qu'il ne quittera pas la direction de l'UMP

Jean-François Copé a déclaré aujourd'hui qu'il ne quitterait pas son poste de secrétaire général de l'UMP pendant la campagne pour l'élection du président du parti, comme le réclament les fillonistes au nom, selon eux, de la "neutralité".

Interrogé sur France 2 sur une interpellation en ce sens d'Eric Ciotti, Copé, désormais candidat à la présidence de l'UMP, a répondu: "c'est normal, il est dans son travail de directeur de campagne de François Fillon. Je crois que ce n'est pas tout à fait le sujet. On a évoqué d'ailleurs cette question ensemble, au mois de juillet (en bureau politique). On a décidé: il faut quelqu'un pour diriger la maison, pour gérer les affaires courantes".

De fait, la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l'UMP, chargée de veiller au bon déroulement de l'élection du président de l'UMP au congrès de novembre, a seulement imposé une période de "réserve" à la direction du parti pendant la campagne officielle, qui démarre le 5 octobre. Les responsables UMP conserveront donc leurs fonctions mais ne pourront plus faire usage de leurs titres dans le cadre de la campagne. Cette décision a été entérinée par le bureau politique, instance dirigeante de l'UMP.

Réclamer qu'il rende son tablier est "à peu près aussi absurde", a ironisé Copé, "que si Eric Ciotti avait demandé à Nicolas Sarkozy de démissionner de son poste de président de la République quand il s'est engagé en campagne". "D'ailleurs, les amis de François Fillon le savent bien".

Le député-maire de Meaux a affirmé que son duel avec François Fillon n'avait rien "d'une bataille fratricide", soulignant leurs points communs, comme sur l'Europe ou la réduction des déficits, mais aussi leurs différences. "Je ne pense pas, contrairement à lui, que cette élection est une primaire avant l'heure pour 2017 (...) Moi en ce qui me concerne, je défends une ligne politique qui est celle d'une droite républicaine, moderne mais aussi totalement décomplexée", a-t-il lancé.

"J'ai clairement dit que je m'inscrivais dans les pas de Nicolas Sarkozy (...) Moi je me suis engagé pour Nicolas Sarkozy à 1.000%" pendant la campagne, a insisté Copé en jugeant "un peu choquant" que d'anciens ministres "écrivent des livres pour marquer leur différence" avec l'ancien président. Une allusion à Roselyne Bachelot, proche de Fillon.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
28/août/2012 - 11h55
John Deuf a écrit :

 

Slogan PMU : on parie que vous aller gagner.

Slogan UMP : on parie que vous aller perdre.

 

C'est toute la différence quand on parie sur des chevaux ou sur des ânes.

 

 

 

Jolie celle la smiley

Portrait de John Deuf
27/août/2012 - 11h07
isidor a écrit :

je pensais que la droite avaient enfin compris pourquoi ils ont perdu,ben non,ils reprennent les meme et ils recommencent.tant mieux pour nous,hollande est sur d'etre reelu

 

Slogan PMU : on parie que vous aller gagner.

Slogan UMP : on parie que vous aller perdre.

 

C'est toute la différence quand on parie sur des chevaux ou sur des ânes.

 

 

 

Portrait de wang67
27/août/2012 - 10h04 - depuis l'application mobile

De mémoires d'hommes un âne n'est jamais devenus un cheval de course !!