12/07/2012 11:58

Morandini Zap: Un alligator lui arrache le bras

Alors qu'il se baladait avec ses amis le long d'un fleuve en Floride, Caleb, jeune adolescent américain, se fait attaquer par un alligator.

"Il a commencé à me tirer vers le bas et j'ai su que soit je perdais mon bras, soit je mourrais. J'ai donc mis mes pieds sur sa gueule et j'ai essayé d'arracher mon bras, qui a finalement cédé", explique le jeune homme.

Regardez

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lyandrana
13/juillet/2012 - 09h04
UldAses a écrit :

Apparemment, c'était un lieu de baignade autorisée selon "Jorge Pino, porte-parole de la Commission de la pêche et de la protection de la faune et de la flore de Floride (FWC)" (Source: Midi Libre).

 

Cependant, l'accouplement a lieu en avril/mai et la période d'incubation entre 2 et 3 mois. La femelle cherche un endroit de ponte à proximité de l'eau, faisant fi des zones de baignades autorisées ou non. Jullet est donc une période de stress pour les alligators car le moindre mouvement de l'eau est suspect et donc soumis à une attaque.

 

Si toutes mes infos sont correctes, alors je salue le sang-froid de ce jeune homme, bon nombre aurait paniqué. Cependant, ma compassion est plus réservée pour le guide. Il devrait savoir son métier et ne pas se laisser aller pour "l'amusement des touristes"

 

Une autre question se pose: est-il nécessaire de tuer les alligators pour récupérer les membres manquants? L'endormir, l'ouvrir, extirper le membre et le refermer avant de le relâcher est-il un protocole si difficile à mettre en place? Parce que si l'alligator est une femelle et que ses petits ne sont pas encore nés, que va-t-il advenir d'eux?

Pour ce qui est du protocole, je suis aussi un peu de votre avis. Mais cependant un facteur joue à 99% dans ce cas : le temps !

Le bras amputé, ne peut rester très longtemps dans le ventre. De par les sucs digestifs, l'absence de vascularisation, ... Donc au final peut être que la méthode "expéditive" a fait gagner du temps pour tenter de rendre son bras à ce jeune homme. Après, seuls ceux qui ont agit ont la réponse. Il est malheureux que malgrè tout la greffe fut impossible.

Portrait de Tacherche.fr
12/juillet/2012 - 21h13

C'est ce qui s'appel: "Se jeter sur quelqu'un à bras raccourcis. " smiley

Portrait de UldAses
12/juillet/2012 - 17h05

Apparemment, c'était un lieu de baignade autorisée selon "Jorge Pino, porte-parole de la Commission de la pêche et de la protection de la faune et de la flore de Floride (FWC)" (Source: Midi Libre).

 

Cependant, l'accouplement a lieu en avril/mai et la période d'incubation entre 2 et 3 mois. La femelle cherche un endroit de ponte à proximité de l'eau, faisant fi des zones de baignades autorisées ou non. Jullet est donc une période de stress pour les alligators car le moindre mouvement de l'eau est suspect et donc soumis à une attaque.

 

Si toutes mes infos sont correctes, alors je salue le sang-froid de ce jeune homme, bon nombre aurait paniqué. Cependant, ma compassion est plus réservée pour le guide. Il devrait savoir son métier et ne pas se laisser aller pour "l'amusement des touristes"

 

Une autre question se pose: est-il nécessaire de tuer les alligators pour récupérer les membres manquants? L'endormir, l'ouvrir, extirper le membre et le refermer avant de le relâcher est-il un protocole si difficile à mettre en place? Parce que si l'alligator est une femelle et que ses petits ne sont pas encore nés, que va-t-il advenir d'eux?