26/04/2012 18:33

La croissance des ventes en ligne en France s'essouffle

Le taux de croissance du commerce en ligne en France, encore très dynamique, a pourtant commencé à ralentir et le potentiel de nouveaux acheteurs pourrait être atteint d'ici 2016-2017, selon une étude du cabinet d'analyse Xerfi-Precepta parue mercredi. 

"Apparemment, l'e-commerce aux particuliers ne connaît pas la crise", mais "ce dynamisme doit toutefois être relativisé", estime l'étude.

En effet, le taux de croissance de l'e-commerce, est passé de 53% en 2005 à 22% en 2011 et devrait redescendre à 13% en 2015, selon Xerfi-Precepta.

L'affaiblissement du pouvoir d'achat a déjà enrayé la progression du panier moyen (90,3 euros) et un moteur de croissance risque de s'éteindre: "le potentiel maximum de cyberacheteurs pourrait être atteint en 2016-2017 compte tenu des évolutions démographiques".

Les e-commerçants doivent en conséquence s'attacher "d'urgence" à fidéliser leurs clients, juge Xerfi-Precepta.

Les ventes en ligne en France ont atteint en 2011 un volume de 37,7 milliards d'euros, soit 22% de plus qu'en 2010. Le marché devrait croître de 18% en 2012, estime le cabinet d'analyse, plus pessimiste que la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) qui table sur 20% de croissance en 2012.

Xerfi prévoit 16% de croissance en 2013, puis 13% en 2015 à 66,7 milliards d'euros. La Fevad mise elle sur 72 milliards d'euros en 2015.

Reste que l'e-commerce attire toujours plus d'entreprises, note Xerfi-Precepta. Plus de 100.000 sites marchands étaient recensés fin 2011, pour un chiffre d'affaires moyen de 375.000 euros par site. Avec de grandes disparités entre les acteurs, puisqu'une quarantaine d'opérateurs truste un quart de l'activité, selon Xerfi-Precepta.

En France, ce sont "les pure players" (n'existant qu'en ligne) qui occupent la première place de l'e-commerce, alors que les acteurs de la distribution physique dominent au Royaume-Uni (premier marché européen de l'e-commerce).

Les enseignes de distribution traditionnelle en France rattrapent un peu leur retard en ligne, notamment grâce au "drive", qui permet de retirer en voiture les courses effectuées sur internet. Début 2012, près de 70% des 90 principales chaînes de distribution françaises (tous secteurs confondus) disposaient d'un site en ligne marchand.

Pour autant, "l'internet en doit pas être considéré comme un eldorado", met en garde le cabinet d'analyse. Quand toutes les enseignes physiques auront un site internet marchand, "elles retrouveront les mêmes situations de marché que dans la sphère physique", avec un problème de "saturation" lié au manque de différenciation des concepts de vente.

Xerfi-Precepta note que les e-commerçants "s'apprêtent à franchir" une nouvelle étape dans la stratégie "Business to Business", à savoir le développement de prestations de services aux entreprises. Exemple: la "délégation e-commerce", qui est la gestion intégrale ou à la carte de l'activité e-commerce d'un groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Plénitude
27/avril/2012 - 11h09
Koenig Henry VIII a écrit :
S'il est pas en stock il arrive aussi vite chez le commerçant que chez vous par le net... Mais profiter des magasins pour faire son choix puis acheter sur le net ça ne dure qu'un moment, jusqu'au jour ou le magasin n'existe plus et que le nombre de chômeurs augment encore plus...

Quand il y a 400 euros ou plus d'économie à la clé, il n'y a pas à hésiter...

Portrait de petitebibi
27/avril/2012 - 06h34

thierry 70 dit acheter beaucoup en ce moment sur internet, moi aussi je l'ai fait jusqu'au jour où j'ai rencontré des problèmes avec des sites
dit "sérieux" alors soyez prudent surtout si la somme est conséquente et dès que vous constatez un retard dans le délai de livraison prévu au moment de la commande, prenez garde ce n'est pas bon signe

Portrait de petitebibi
27/avril/2012 - 06h28

hdtv dit Pour des gros achat style écran plat on peut toujours allé voir en magasin pour se faire une idée et ensuite acheter sur le net s'il y a une grosse différence de prix. Ou même négocier le prix en magasin par rapport au net. Pour la garantie en général c'est constructeur donc la même qu'en magasin ....

oui mais avec le magasin et la garantie vous ramené l'appareil au magasin vous n'avez pas le problème que j'ai rencontré de renvoyer l'appareil au site internet. avec mon écran plat 80 cm je l'ai ramené chez Auchan, sans problème et en + suivant la taille de l'écran Auchan vient le prendre à domicile, allez donc demander cela au vendeur internet !!!!

Portrait de petitebibi
27/avril/2012 - 06h23

moi je me suis fais rouler, surinvitation.com en liquidation ne m'a jamais envoyé mon ordinateur 600 EUROS de perdu et la qualité des produits n'est plus ce qu'elle était, les sites attirent notre attention avec des prix attractifs et à réception c'est la désillusion , un retour sous 8 jours avec remboursement sous 72H que nenni j'attends toujours le remboursement un mois après sous prétexte que le fournisseur Kiala qui rapatrie les retours met près de 3 semaines pour les fameux retours mais tout cela on le sait que lorsqu'on est confronté au problème, j'ai reçu un robot aspirateur qui n'a que le nom d'aspirateur mais pas la fonction et qui + est si vous avez un problème de S.A.V bonjour les soucis, renvoyé à nos frais un produit, prévue dans les conditions generales de vente, perte de temps et d'argent, aussi mes achats sur le net ont considérablement diminués je deviens de + en + prudente devant les offres alléchantes même sur des sites qui ont acquis une certaine fiabilité et un certain sérieux jusqu'au jour où l'on rencontre un ennui avec le produit acheté.

Portrait de Anakin_skywalker

Je commande de moins en moins en ligne.. Peut etre que ca changera bientot.. Mais j'ai quand meme commander des lentilles tout a l'heure...