23/04/2012 17:06

Nicolas Sarkozy et François Hollande en direct sur Canal + dimanche

Si Nicolas Sarkozy et François Hollande seront sur TF1 et France 2 cette semaine, Canal + recevra également les deux candidats à la présidentielle.

Anne-Sophie Lapix les accueillera, l’un après l’autre (l’ordre va être tiré au sort), dimanche prochain, le 29 avril, à partir de 12H45, en clair et en direct dans DIMANCHE+.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de John Deuf
24/avril/2012 - 21h41
xanadu46 a écrit :

et ben jouis !! si au moins ca peut t'arriver une fois dans ta vie , tu me diras merci !

T'inquiète, ça va encore m'arriver dans 12 jours et je prévois encore un gros orgasme le jour de la passation de pouvoir entre sarkozy et Hollande. Voir la tronche déconfite de l'imposteur quitter les lieux va être très, très jouissif.

Portrait de tom paris
24/avril/2012 - 00h29

Au moins JMM.com reste neutre, ils sont vraiment moches tous les deux sur ces photos ! Non pas qu'ils soient beaux et l'un et l'autre en "vrai", mais il doit y avoir de meilleurs photos non ? lol
Par ailleurs, moi je ne suis pas neutre et je pense que le changement c'est maintenant ;)

Portrait de John Deuf
24/avril/2012 - 00h11
xanadu46 a écrit :

Tellement facile de te faire repeter le post !!!!

Et tellement jouissif de rappeler qu'Hollande a et va écraser sarkozy.

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 23h18
xanadu46 a écrit :

Question pour un neuneu !!!

- Je n’ai jamais dirigé une grande ville
- Je n’ai jamais dirigé une grande région
- Je n’ai jamais été ministre, ni même secrétaire d’état

- Mon père était un riche bourgeois (Médecin ORL , propriétaire de Cliniques ) et il militait à l’extrême droite aux côtés de Maître Tixier-Vignancourt et pour l’OAS.

- J’ai passé mon enfance à Bois-Guillaume ,ville résidentielle (sur les hauteurs de Rouen) où habitent les riches normands.

- Je fus élève dans le privé à « St Jean-Baptiste-de –la Salle à Rouen."- Puis j’ai continué mes études dans la commune des aristocrates et des grands-bourgeois : à NEUILLY où mes parents avaient acheté une superbe propriété.

- Je n’aime pas les "riches", mais je gagne 30387 EUR par mois

- A la fin des années 70, sortant de l’ENA (et nous savons tous le mal que les énarques ont fait et font à la France ……) je sens que la droite va perdre et que Mitterrand est sur la pente ascendante , pour assurer mon avenir je choisis alors de rejoindre le PS.

- Je suis conseiller de Jacques DELORS, ministre des finances de Mitterrand, et je mets en place les mesures d’austérité de 1982-83, le PS ayant vidé les caisses de l’Etat.

- En 1997, premier secrétaire du PS, je collabore avec Lionel Jospin pour la mise en place des 35 heures (qui coûtent chaque année 12,5 milliards d’€ aux finances publiques) et, Jacques Delors étant président de la commission de Bruxelles, à sa demande, je fais pression sur Jospin pour qu’il appuie l’entrée de la Grèce dans l’euro.

- Président du Conseil Général de Corrèze, j’ai réussi l’exploit d’en faire le département le plus endetté de France (1.400 € par habitant).

...Par souci d’égalité, je compte bien faire de même pour la France.

- Je n’ai pas de véritable programme, mais je parle comme Mitterrand
- Je n’aime pas les riches, mais je ne gagne que 30 387EUR par mois

je suis , JE SUIS.....

Pour vous téléspectateurs gaucho de F3 , un indice s'affiche en bas sur votre ecran:

"Mes amis me surnomme Flamby "mou de la couille "

Facile, celui qui a battu sarkozy hier et qui va lui remettre une pilée dans 13 jours.

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 22h58
krakmuche a écrit :

De Jean D'Ormesson:

La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d'être éclatante.
Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste.
La question n'est pas de savoir qui l'emportera en mai 2012.
On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn.
On a pu croire que ce serait Mme Aubry.
On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen.
Il n'est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu'à se persuader de leur chance de l'emporter.
Tout sauf Sarkozy.
N'importe qui sauf Sarkozy.
Ce sera M. Hollande.
François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel.
Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique.
Il est mondialement connu en Corrèze.
Ce n'est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires.
Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe.
Par temps calme et sans nuages. Il n'est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut.
C'est une espèce d'entre-deux: un pis-aller historique.
Ce n'est pas Mitterrand: ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n'est pas Jaurès ni Léon Blum: c'est Albert Lebrun. Ce n'est pas Clemenceau: c'est Deschanel.
Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l'élire à l'Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête.
C'est vrai: Sarkozy en a trop fait. Hollande, c'est l'inverse. Car n'avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n'est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République.
C'est qu'à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d'être d'accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s'allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s'agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n'a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie).
Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner.
Aussi n'est-ce pas dans la perspective de l'élection de 2012 que je me situe.
C'est avec le souci du jugement de l'histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d'erreurs.
À voir comment se présente la campagne d'un Parti socialiste qui semble n'avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu'avec M. Sarkozy. Les déclarations d'intention ne valent rien.
Il faut des exemples vivants.
M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu'estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre.
M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France?
M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu'aucun dirigeant depuis de longues années.
Il a pourtant maintenu le pays hors de l'eau au cours d'une des pires crises que nous ayons jamais connues.
Il n'est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l'Europe et l'euro.
Pour affronter le jugement de l'histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu'à l'absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon.
Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités.
Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l'idée d'être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin.
Je veux bien croire -je n'en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé.
J'imagine très bien l'explosion d'enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l'élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée.
Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015.

Pour résumer, votez Hollande, l'autre alternative serait sarkozy, donc en fait pas d'alternative.

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 22h56
xanadu46 a écrit :

Flamby ce sont ses amis qui en parle le mieux :

"Je ne veut pas du gros Nullos "
La phrase est de Laurent Fabius

En 1984 , Mitterrand nome Laurent Fabius au poste de premier ministre et insiste lourdement pour qu'il prenne Hollande au ministère des finances .
"Pas Question" rétorque Fabius . " Si vous voulez absolument du gros Nullos alors choisissez un autre premier ministre "

Mitterrand cède , Fabius est a Matignon , et Flamby est retourné faire le camelot sur les marchés .

Vachement efficaces vos posts à répétition, vous pouvez me rappeler le nom de celui qui est arrivé en tête hier? Je vais vous aider, vous en parler constamment ( pour en parler autant je crois que vous l'aimez bien, mais chut....)

Portrait de krakmuche
23/avril/2012 - 22h44

De Jean D'Ormesson:

La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d'être éclatante.
Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste.
La question n'est pas de savoir qui l'emportera en mai 2012.
On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn.
On a pu croire que ce serait Mme Aubry.
On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen.
Il n'est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu'à se persuader de leur chance de l'emporter.
Tout sauf Sarkozy.
N'importe qui sauf Sarkozy.
Ce sera M. Hollande.
François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel.
Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique.
Il est mondialement connu en Corrèze.
Ce n'est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires.
Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe.
Par temps calme et sans nuages. Il n'est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut.
C'est une espèce d'entre-deux: un pis-aller historique.
Ce n'est pas Mitterrand: ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n'est pas Jaurès ni Léon Blum: c'est Albert Lebrun. Ce n'est pas Clemenceau: c'est Deschanel.
Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l'élire à l'Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête.
C'est vrai: Sarkozy en a trop fait. Hollande, c'est l'inverse. Car n'avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n'est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République.
C'est qu'à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d'être d'accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s'allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s'agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n'a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie).
Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner.
Aussi n'est-ce pas dans la perspective de l'élection de 2012 que je me situe.
C'est avec le souci du jugement de l'histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d'erreurs.
À voir comment se présente la campagne d'un Parti socialiste qui semble n'avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu'avec M. Sarkozy. Les déclarations d'intention ne valent rien.
Il faut des exemples vivants.
M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu'estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre.
M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France?
M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu'aucun dirigeant depuis de longues années.
Il a pourtant maintenu le pays hors de l'eau au cours d'une des pires crises que nous ayons jamais connues.
Il n'est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l'Europe et l'euro.
Pour affronter le jugement de l'histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu'à l'absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon.
Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités.
Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l'idée d'être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin.
Je veux bien croire -je n'en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé.
J'imagine très bien l'explosion d'enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l'élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée.
Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015.

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 22h35
JulieD76 a écrit :

C'est dans 15 jours qu'il faudra voter utile et non pas idylle ! Même si Hollande vous fait rêver, soyez réalistes ! Il ne poussera la France qu'au plus bas. Je ne dit pas que ces idées sont mauvaises et toutes à jeter, mais y a un moment où il faut prendre en compte le contexte économique ! C'est pas pendant que la dette publique est énorme qu'il faut voter pour un socialiste qui veut toujours donner plus !

"Il ne poussera la France qu'au plus bas." Dingue le nombre de voyants qu'il y a sur ce site. Bon, et qu'avez-vous vu d'autre? J'ai fait un euromillions, vous pourriez me dire si je vais gagner s'il vous plait?

Portrait de JulieD76
23/avril/2012 - 22h12

C'est dans 15 jours qu'il faudra voter utile et non pas idylle ! Même si Hollande vous fait rêver, soyez réalistes ! Il ne poussera la France qu'au plus bas. Je ne dit pas que ces idées sont mauvaises et toutes à jeter, mais y a un moment où il faut prendre en compte le contexte économique ! C'est pas pendant que la dette publique est énorme qu'il faut voter pour un socialiste qui veut toujours donner plus !

Portrait de JulieD76
23/avril/2012 - 22h11

C'est dans 15 jours qu'il faudra voter utile et non pas idylle ! Même si Hollande vous fait rêver, soyez réalistes ! Il ne poussera la France qu'au plus bas. Je ne dit pas que ces idées sont mauvaises et toutes à jeter, mais y a un moment où il faut prendre en compte le contexte économique ! C'est pas pendant que la dette publique est énorme qu'il faut voter pour un socialiste qui veut toujours donner plus !

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 22h02
oovinceoo a écrit :

J'imagine que vous etes fonctionnaire ou profiteur du systeme ? Car je ne vois que ces raisons pour voter pour le poupon... Le nb de debat on s'en fou, c'est plutot l'irresponsabilite du poupon qui inquiete...

Forcement, quand on a des a-priori, on imagine mal, donc non, ni fonctionnaire, ni profiteur, je bosse dans une entreprise privée. Alors là ou l'irresponsabilité (présumée) du poupon vous inquiète, moi c'est plutôt l'incompétence confirmée et 5 ans de foutage de gueule permanent qui m'insupporte.

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 21h33
columbo56 a écrit :

Il y a eu 3 débats pour la primaire socialiste, et là Hollande refuse cette option .... Il préfère le silence à l'affrontement ... Je ne dis pas qu'il a tort, il a tout à perdre à accepter les 3 débats, car Sarko est redoutable à cet exercice.... Et puis c'est plus facile de critiquer un bilan que d'expliquer ce qu'on aurait fait à la place ....

Et voilà, dans le panneau, exactement la réaction que souhaite provoquer sarkozy. Tout ce que vous retenez c'est qu'Hollande refuse 3 débats parce qu'il aurait soi-disant peur. C'est bien. Par contre, le fait que sarkozy veuille changer les règles du jeu au dernier moment ne vous choque visiblement pas. Il propose d'abord 2 débats alors que ça a toujours été un seul, mais ça ne vous choque pas. Et puis, dans la constance qui le caractérise si bien, de 2 on passe à 3, mais là encore rien ne vous choque. Si on le laisse faire, monsieur se la fait comme ça l'arrange et personne ne devrait y trouver rien à redire.

Vous ne vous êtes surement pas demandé pourquoi en 2007, un seul débat lui suffisait? Bon, je vous donne quand même la réponse, c'était qu'a l'époque, il était sûr de gagner.

Alors Hollande à raison de refuser et pour plusieurs raisons : primo, depuis quand celui qui arrive en 2ème position, dicte ses conditions à celui qui l'a battu? Secundo, François Hollande n'est pas un de ses ministres béni oui-oui, il n'est pas à ses ordres et n'a pas à se plier au bon vouloir de sa majesté. Tertio, son refus l'emmerde? Tant mieux!!!!
Quarto, depuis quand, sarkozy a t'il besoin de 3 débats pour défaire son adversaire? Se ferait'il vieux ou bien......ah mais oui, j'y suis, nous ne sommes plus en 2007, désormais il a un gros handicap : son bilan. Et puis 3 débats, pour quoi faire? Pour nous convaincre de revoter pour lui. Il a eu 5 ans pour le faire. Alors, 1, 3, ou 50 débats n'y changerons rien. sarkozy, t'es grillé et tu vas dégager.

Bref, le piège est grossier, mais tout ça n'effleurera pas les simples sarkolâtres qui ne retiendront qu'un chose : Hollande, il refuse les 3 débats, donc il a peur, nananananère!!!! Les pauvres........

Portrait de John Deuf
23/avril/2012 - 19h00
Jimmy89 a écrit :

Le refus de Hollande de débattre montre qu'il a peur. Quand on a peur de débattre, on a également peur de diriger la France!!!

Ou avez-vous vu qu'il avait peur de débattre? Il y aura bien un débat si sarkozy ne se dérobe pas.

Portrait de Jimmy89
23/avril/2012 - 18h49

Le refus de Hollande de débattre montre qu'il a peur. Quand on a peur de débattre, on a également peur de diriger la France!!!

Portrait de Goseb
23/avril/2012 - 18h14

dommage qu'ils ne passent pas en même temps

Portrait de PanykRoom
23/avril/2012 - 18h12
VICTOIRE.F.H.2012 a écrit :

Le petit Sarko tente de faire tout ce qu'il peut pour éviter de se ridiculiser !!! Mdr ! Il demande 3 débats. Et pourquoi pas un débat le matin un le midi et un le soir comme le GROS SUPPOSITOIRE qu'il va se prendre le 6 mai ??? C'est bon de voir tous les rétrogrades de droite éructer et s'énerver ce matin ! Quelle belle soirée hier ! Vivement le 6 mai qu'on dégage Le petit Sarko, la distinguée Morano, NKM la grande duduche et toute la clique !

Le suppo va t'arriver d'ici quelques mois et tu ne va pas le sentir arriver...

Croire que le flan va changer la face du monde, Le flan superHéros, je suis mort de rire!!!

Portrait de PanykRoom
23/avril/2012 - 18h08

Photo a gauche d'un homme agressif...
Photo à droite d'un homme compréhensif en plein débat...

Non, le choix est un pure hasard.... mais il fait bien les choses!!