20/09/2008 15:24

Eurovision : vers une nouvelle règle du jeu ?

Chaque année, c’est le même refrain que l’on entend après la finale du concours Eurovision de la Chanson. La Serbie qui vote pour la Croatie. La Grèce pour la Macédoine. L’Espagne pour le Portugal, ou la Russie pour l’Ukraine et inversement. Du copinage en veux-tu en voilà qui a déjà incité plusieurs pays – tels que le Luxembourg ou l’Italie – à quitter la compétition. Certains pays menacent encore aujourd’hui de se retirer (Belgique, Espagne, Royaume-Uni). De quoi faire rugir les fans de ce kitshissime concours…

 

Pour éviter les « votes amicaux », plusieurs idées ont été lancées. L’instauration d’un vote « partiel » : les pays de l’Ouest auraient voté pour les pays de l’Est, et ceux de l’Est uniquement pour l’Ouest… Un idée vite abandonnée : vrai casse tête pour les organisateurs…

 

Autre idée : faire deux demi finales « géographiques ». D’un côté, les pays de l’Ouest et la Scandinavie. De l’autre avec les pays de l’Est et du Sud de l’Europe. Là aussi, ce projet a été avorté. Depuis l’année dernière, ces deux demi finales existent, mais sans cette idée de scission géographique ; simplement à cause du nombre trop important de participants.

 

Troisième idée : faire revenir le jury de professionnels, abandonné en 1997 à la faveur d’un vote 100% populaire.

 

En guise d’essai, un jury avait été nommé l’année dernière à Belgrade, où se tenait le concours, remporté par la Russie. Résultat : le choix (à blanc) des professionnels était en total décalage avec les votes téléphoniques. CQFD.

 

L’Union européenne de radiodiffusion (UER), en charge de l’organisation de l’Eurovision a donc tranché : lors de la prochaine finale qui se tiendra à Moscou le 16 mai 2009, le jury fera son grand retour. Un jury qui aura pu entendre plusieurs fois les chansons avant le jour J.

Une chose est sure : en 2009, les téléspectateurs auront évidemment encore la possibilité de voter, pour « conserver l’esprit démocratique du concours », mais l’UER n’a toutefois pas annoncé si leurs voix auront plus de poids que celles du jury; ou si les résultats des deux parties compteront à égalité.

 

Julien Migaud-Muller

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ISF
20/septembre/2008 - 16h00

Exactement, de toutes façons ils chantent tous la même soupe... et en anglais.

Portrait de akhesa
20/septembre/2008 - 15h59

L'année prochaine Carla nous représente. On a nos chances!!!:mrgreen: :mrgreen:

Portrait de COCCINELLE
20/septembre/2008 - 15h58


C'est sûr que la France ne perdrait rien à se retirer !

;(

Portrait de LordAsriel
20/septembre/2008 - 15h58

Oui mais en fait tout le monde vote maintenant à la finale de l'Eurovision, y compris les non qualifiés comme la Belgique et la Suisse...

Portrait de tvm
20/septembre/2008 - 15h47

Et sur le fait que tout le monde chante en anglais, ça les dérange pas trop, ça, par contre ? Outre ces histoires de copinages (dessous de table ?), c'est quand même le problème majeur de ce "concours".
Un tel concours, surtout avec un tel titre, sert à que dalle si tout le monde chante en anglais. Qu'ils changent le titre de l'émission par "Anglovision", ce sera plus crédible.

En tout cas, ça fait des lustres que je ne mate plus cette chose. Elle n'a plus aucun intérêt à mes yeux.

Portrait de Leilande
20/septembre/2008 - 15h41

C'est une blague, hein ? :shock:

Portrait de LordAsriel
20/septembre/2008 - 15h39

C'est pas faux de dire que beaucoup de pays votent pour leurs voisins... mais je n'entends personne s'étonner que nos voisins à nous ne votent pas pour la France ! Alors de deux choses l'une : soit nos amis belges et autres suisses sont particulièrement plus honnêtes que les autres européens ; soit la France a une fort mauvaise image auprès de ses voisins... ou peut-être les deux ! :lol:

Portrait de sylv174
20/septembre/2008 - 15h28

ça c'est bien enfin une chance pour les autres pays