09/01/2008 12:23

Sarkozy allume le patron de Libé. - L.Joffrin lui répond!

Ce mardi matin, Nicolas Sarkozy donnait une conférence de presse devant plus de 600 journalistes.

Parmi eux, était présent Laurent Joffrin, du journal "Libération". Mardi le journaliste avait écrit que Sarkozy était un "Poutine Soft".

Le Président de la République en a profité pour se payer le patron de la rédaction de Libé.

Dans un édito publié ce mercredi, Laurent Joffrin répond à Nicolas Sarkozy.

Voici l'édito:

"Vivons-nous sous un régime de monarchie élective ? Y a-t-il aujourd’hui, pour ainsi dire, un seul homme dans l’Etat ? Au cours d’une conférence de presse fort réussie, Nicolas Sarkozy s’en est défendu de telle manière qu’il a… entièrement confirmé l’hypothèse.

L’anecdote, d’abord. Pour avoir eu le front de poser la question, l’éditorialiste de Libération s’est vu infliger une longue diatribe d’où il ressortait qu’on avait le droit de tout dire en France sauf ce que tout le monde sait : Nicolas Sarkozy a poussé à son paroxysme la personnalisation de la présidence et la concentration du pouvoir qui étaient en germe dans la constitution de la Ve République. Pour la presse étrangère, c’est une banalité. En France, on s’étonne que cela puisse être dit. Avec un petit mensonge au passage : contrairement à ce qu’il a affirmé, le président a bien parlé de son Premier ministre comme d’un simple «collaborateur», détail qui révèle bien sa conception du gouvernement. Sans doute la virulence de la réponse traduit-elle une déception du monarque : il existe encore un journal d’opposition dans ce pays. Manifestement, pour le président, c’est un de trop…

Et sur le fond, comment était le «sarkoshow 2008» ? Fort bon, il faut le dire. Voilà un excellent discours de candidat à la présidence. Il mériterait de gagner l’élection… Cette «politique de civilisation» qui a fourni l’armature et le slogan de la prestation présidentielle est un bon gimmick. Selon une méthode éprouvée depuis maintenant six ans, Nicolas Sarkozy a soudain changé de terrain. Depuis six mois nous étions dans un film intitulé «Réhabilitons le travail», mot d’ordre simple qui avait le double mérite de promettre un meilleur revenu aux Français et de stigmatiser ces 35 heures qui sont, comme le poumon chez Molière, la cause de tous nos maux. Las ! Après huit mois de traitement, la médication n’a rien donné. La courbe du pouvoir d’achat est aussi plate qu’un discours de François Fillon. Nous voici désormais projetés dans des hauteurs philosophiques, lancés vers l’avenir radieux d’une «nouvelle Renaissance» qu’un socialiste inspiré aurait pu évoquer. La tactique est cousue de fil rose et la gauche qui se gausse a bien tort de le faire. Outre que la formule recouvre de véritables novations, comme celle qui concerne le financement de la télévision, elle a surtout pour fonction de marginaliser un peu plus une opposition déjà anémiée par ses propres divisions et asphyxiée par la politique d’ouverture. Amartya Sen et Joseph Stiglitz, les deux prix Nobel enrôlés par Nicolas Sarkozy, sont de beaux esprits qui fournissent habituellement leur nourriture intellectuelle aux sociaux-démocrates du monde entier. Quant à la réécriture du préambule de la Constitution confiée à Simone Veil, elle n’aurait pas déparé un projet de gauche. Allergique à la contradiction, ce président boulimique veut englober droite et gauche, majorité et opposition. Ainsi l’intempestive et rebelle réalité lui sera d’un moindre embarras. Il organisera un débat national rigoureusement pluraliste entre lui et lui-même. Les résultats concrets ou leur absence ? Escamotés par le magicien du verbe narcissique."


Souvenez-vous de la scène:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jeanjean12
9/janvier/2008 - 19h50

Vive la presse!!!!! et les édito. Du blabla pour pa grand chose. et pendant ce temps là la Terre continu de tourner.

Portrait de polllux
9/janvier/2008 - 19h15

Il est pas beau celui-là , le disciple du monarque Blingblin , Monsieur ADN !!!!

c/c
Comment rebondir de façon – osons le mot – dégueulasse, ou du moins déplacée, sur un drame ? Réponse avec Thierry Mariani, habitué des déclarations à l’emporte-pièce. Le député UMP du Vaucluse, auteur de l'amendement sur les tests ADN, se dit «choqué par l'épilogue de l'affaire de Villiers-le-Bel», se demandant pourquoi les deux adolescents décédés ne sont pas «inhumés en terre française».
Dans une interview au magazine VSD, le député affirme: «Immigration, une chance pour la France, je dis oui. Mais à condition que ceux qui choisissent la France l'épousent à 100%.»

Fin novembre 2007, deux adolescents de Villiers-le-Bel avaient trouvé la mort après être entrés en collision avec un véhicule de police, ce qui avait provoqué des violences urbaines. L'un a ensuite été inhumé au Maroc et l'autre au Sénégal.

«Pourquoi les deux adolescents ne sont-ils pas inhumés en terre française, mais dans leur pays d'origine ?», demande-t-il.

«Le choix des parents est tout à fait respectable, mais je pense qu'on ne peut à la fois brandir des papiers d'identité français en disant "je suis aussi français que vous autres" et aller se faire enterrer à l'étranger. Désolé, moi, toute ma famille d'origine italienne est enterrée dans le Vaucluse», déclare-t-il.

Le député UMP estime enfin que «grâce à Nicolas Sarkozy, la droite n'a plus honte d'être à droite.» On l’aura remarqué.

Portrait de Nicky56
9/janvier/2008 - 19h12

Bravo M Joffrin, vous etes le sauveur des journalistes.

Portrait de Anakin_skywalker
9/janvier/2008 - 19h11

Joffrin a raison de ne pas se laisser faire...Je trouve que la reaction de Mr Sarkozy n'est pas normale et meme dangereuse pour la liberte de la presse.

Portrait de Jibé
9/janvier/2008 - 18h54

"Monsieur Joffrin !"
...

"Non, c'est d'abord Monsieur Joffrin !"

Excellent ce passage ! ;-)

Portrait de Fred.N
9/janvier/2008 - 18h49

Je ne suis pas Sarkozyste, mais faut bien reconnaitre que la question de Joffrin était déplacé voir insultante. Il a essayé, il a perdu.

Portrait de rosario18
9/janvier/2008 - 18h14

Je viens de voir blingbling bien enervé et Mr Joffrin il l'a dit au moins 20 fois maintenant attendons nous allons dans très peu de temps savoir si l'équipe est aussi soudée que cela ...

Portrait de milouenmai
9/janvier/2008 - 18h08

quel pauvre réponse, il ne cite pas ses sources pour le terme "colaborateur", si il avait une preuve il n'aurait pas manqué de le dire.

pas de réponse non plus à sarko, kuste un avis sur la conference de presse (qui ne pouvait pas etre de son gout...forcement)

Portrait de Pedro
9/janvier/2008 - 18h06

Sarko se prend pour le roi, Joffrin à raison, il se prend même pour Arthur,sauf qu'au lieu de Kaamelott il vous a vendu de la camelote. Car comme bonimenteur il se pose là, il dit tout et son contraire, une mauvaise foi à tout épreuve, ceux qui en ont acheté commencent à se rendre compte de la supercherie, les cocus du sarkosisme comprennent que la seule franchise de leur leader c'est celle de la sécurité sociale !

Portrait de juju16
9/janvier/2008 - 18h01

plus facile de répondre sur du papier après une nuit de réflexion, que du tac au tac et droit dans les yeux! n'aurait pas eu un peu les pétoches hier devant Sarko le Joffrin ???

Portrait de spock
9/janvier/2008 - 17h58

joffrin tu peux allez faire du trico.tu peux pas jouer dans la cour des grands!! va ecrire le journal de mickey

Portrait de azazel
9/janvier/2008 - 17h43

Maya 13 : non il lui a aussi repondu sur canal ce midi, c'etait soft.C'était un petit coup de pub ! joffrin savait pertinemment que sarko allait s'exiter,il allait pas lui bosser la cavatte pour faire plaisir à sa majesté, c'est le jeu c'est comme ca, sarko fait des conneries il se prend des piques.

Portrait de jackwhite
9/janvier/2008 - 17h43

Petit joueur Joffrin, tu as pris une fessée cul-nu, et tu l'as mérité.
Il a tout dis, il en a mis pour tout le monde.
Je vois 2 possibilitées:
-Tu es idiot (j'en doute)
-Tu es son faire valoir
Je penche pour la seconde hypothèse, car à force de vous arquebouter sur vos vieux principes mitheux, et dépassés vous mettez en évidence l'urgence de changer notre société, et vous donnez raison à Sarkozy.( Je dis vous, car j'englobe les bobos donneurs de leçons dans le genre de Joffrin, mais aussi les autres moins brillant comme "stopsarko"qui manifestement n'a pas tout compris à l'évolution du monde.
Tu as donné le baton pour te faire battre, avec lui, cela ne pardonne pas, car tu ne l'épargne pas en regle générale.

Portrait de jackwhite
9/janvier/2008 - 17h43

Petit joueur Joffrin, tu as pris une fessée cul-nu, et tu l'as mérité.
Il a tout dis, il en a mis pour tout le monde.
Je vois 2 possibilitées:
-Tu es idiot (j'en doute)
-Tu es son faire valoir
Je penche pour la seconde hypothèse, car à force de vous arquebouter sur vos vieux principes mitheux, et dépassés vous mettez en évidence l'urgence de changer notre société, et vous donnez raison à Sarkozy.( Je dis vous, car j'englobe les bobos donneurs de leçons dans le genre de Joffrin, mais aussi les autres moins brillant comme "stopsarko"qui manifestement n'a pas tout compris à l'évolution du monde.
Tu as donné le baton pour te faire battre, avec lui, cela ne pardonne pas, car tu ne l'épargne pas en regle générale.

Portrait de Maya13
9/janvier/2008 - 16h38

Répondre par écrit, je trouve ça petit petit.

Portrait de bluebayou
9/janvier/2008 - 16h33

Pich, votre Jean Bernard Gonzalez est un personnage qui n'existe pas ,c'est un ragot de forum,mais vous le savez.......

Portrait de garlaban
9/janvier/2008 - 16h00

Depuis que j'ai entendu Joffrin, chez Ardisson, dire qu'on ne payait pas assez d'impôt, je peux plus blairer ce mec.
C'est un problème perso entre le monarque de Libératione et le monarque de l'Élysée.

Portrait de petitbeurdelu
9/janvier/2008 - 15h48

Repeter 17 Mr Joffrin en moins de 10 minutes
si ca c est pas de lacharnement
voila ce que l on retiendra de cette conference de presse
ou plutot du show sarko

Portrait de mikael
9/janvier/2008 - 15h35

Une monarchie c'est un pouvoir à vie héréditaire.
Une monarchie élective c'est un petit groupe de personnes autoproclammées (les nobles par exemple) qui vont désigner par élection qui aura le pouvoir.

On peut penser ce que l'on veut de Sarkozy, mais dans tous les cas, c'est mentir de dire qu'on est dans une monarchie ou une monarchie élective.
Pour moi un journaliste se doit de vérifier ses sources et vérifier ses propos. Un journaliste peut être d'opinion, et donc avoir un avis mais en aucun cas un journaliste doit se servir de son journal ou autres médias pour faire de la propagande, quitte à un peu déformer la réalité, ou les propos...
Et la clairement c'est plus de la propagande que du journalisme...

Portrait de bluebayou
9/janvier/2008 - 15h33

Il faut cacher Joffrin ou l'envoyer à la retraite , à chaque fois qu'il apparait c'est encore quelques voix en moins pour la gauche.

Portrait de Belanger
9/janvier/2008 - 15h30

@pich

Borné... parce que pour Joffrin : présidentialisme = bonapartisme.

Et si le président de la République est de gauche, Joffrin y va mollo.

Si le PR est de droite, Joffrin le considère comme un facho potentiel.

Et le fonctionnement de Libé, c'est peut-être l'auto-gestion, la démocratie intégrale ou un autre mode de fonctionnement (qu'on pourrait appliquer à l'Etat) ? Ben non, y a un patron qui décide et il s'appelle Joffrin.

Portrait de abeliveacanfly
9/janvier/2008 - 15h21

hier,j'ai eu de la peine pour le pauvre journaliste qui s'est pris un phare monumentale(quelle fessee!!!!!)c'est tellement plus facile,de s'en prendre a quelqu'un a distance que de face!je pense que ca devait faire un moment que le president voulait se le payer!tout au long de la conference de presse j'ai ete impressionne par la rapidite des reponses!j'ai trouve sarkozy vraiment fort!le seul truc qui m'a manque c'est le doublage de nicolas canteloup a la fin de la question de joffrin ;il aurait pu faire le heinnnnn!!!facon hollande dans les guignols!!!un bon moment de passer,apres le fond..............

Portrait de bluebayou
9/janvier/2008 - 15h19

J'ai été ravi de voir Joffrin ,alias Laurent Mouchard (ça s'invente pas) , complétement cramoisi sur sa chaise. Ce qui l'a blessé le plus sans doute c'est d'entendre ses confréres se moquer de lui . Ce genre de faux journaliste borné , les français detestent.

Portrait de letigre27
9/janvier/2008 - 14h58

Il lui en a fallu du temps pour répondre à Monsieur Joffrin ! Ou, peut être qu'il manquait de "corones" pour répondre directement à l'interressé ? Enfin, on appelle ça un vrai réglement de compte ; c'est quoi, de la jalousie parce que Monsieur Joffrin avait des visées sur la belle ??? Affaire à suivre...

Portrait de Belanger
9/janvier/2008 - 14h54

@saxophilbor

Fondamentalement, ce n'est pas la concentration du pouvoir - même si des contre-pouvoirs peuvent être mis en place dans l'intérêt général - qui pose problème contrairement à ce que pense Joffrin et qui devrait interpeler ce dernier... les Français étant majoritairement pour un régime présidentiel fort et non pas faible.

La question porte, doit porter, sur ce que Sarkozy fait de cette concentration.

Contester comme le fait Joffrin la nature gaullienne (ou bonapartiste ou louis-quatorzienne) du pouvoir, ça n'a pas de sens.
En revanche, faire observer à Sarko qu'il en use d'une façon contestable, contraire à l'intérêt général voire grotesque, y compris historiquement parlant (par rapport à ses prédécesseurs), serait plus pertinent.

Mais bon, Joffrin est perdu dans son "trip" anti-pouvoir... qui lui fait dire des conneries et le fait passer pour un âne.

Portrait de Ena
9/janvier/2008 - 14h51

De toute façon, Nicolas Sarkozy s'érige constamment en donneur de leçon quand il parle aux journalistes, c'est insupportables. Il n' a pas répindu aux questions hier, il a joué au puching bull. Carla qu'il a mis en scène lui-même à disney, louxor et j'en passe ? La journaliste se fait tacler. Il s'est bien débrouillé pour qu'on apprenne pas qu'il s'est fait hospitalisé juste après son divorce, alors il aurait pu la cacher sa magnifique histoire d'amour ! Il tient la plupart des journalistes par les c.... et les rares qui ont le malheur de poser une question déplaisante se font tirer dessus à bout portant. Il ne supporte tout simplement pas l'opposition,comme l'écrit à juste titre Mr. Joffrin, car il estime qu'elle s'exprime déjà avec l'ouverture !

Portrait de borbo
9/janvier/2008 - 14h49

Mefions-nous des apparences:
Je ne me hasarderai pas a parier que malgré sa spectaculaire augmentation, l hyperprésident gagne plus que le petit journaliste multimedia.

Portrait de dewey33
9/janvier/2008 - 14h39

sauf que la monarchie elective a reelement existe, mais aucun journaliste l'a repris. Confere Lion et Agneau

Portrait de saxophilbor
9/janvier/2008 - 14h37

c'est la question que souléve tous les opposants qui comme moi on fait du tss pendant la campagne.Je pense qu'il aurait pu y répondre avec plus de talent malheureusement quand on "peopleïse" sa fonction on oublie un peu le débat politique.On a de plus en plus l'impression que sa personne passe avant son projet politique .....

Portrait de Belanger
9/janvier/2008 - 14h33

Cela dit, ce n'est pas en comparant Sarko avec Louis XIV, Bonaparte, Philippe le Bel, Louis XI, de Gaulle ou je-ne-sais-qui d'autre (au niveau de la centralisation, de la théâtralisation du pouvoir) que Sarko va piquer une colère.

Plus généralement, je n'ai jamais vu un ministre portant plainte parce qu'on l'aurait comparé à Colbert ou Sully.

En revanche, comparer Sarko aux rois fainéants, Louis XVI, Félix Faure, Deschanel ou Chirac (quand bien même l'image de ceux-ci serait caricaturée), c'est le faire sortir de ses gonds.