10/10/2006 15:43

Les thèmes de l'Arène de France

L'arène de France a t elle modifié son concept comme le demandait la direction de France 2 ?

Les sujets de demain soir alternent en tout cas un sujet "sérieux" et un plus accrocheur !

Le premier, plutôt soft, sera consacré aux sportifs avec cette question "Les sportifs font ils encore réver" ? Avec entre autre  Willy Voet, Nelson Monfort et roland Courbis

Le deuxième sujet est plus dans la veine de Ciel mon mardi puisqu'il s'agira de la "dictature de la beauté"...

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de squarepusher
10/octobre/2006 - 16h24

déception
j'ai regardé la première emission avec curiosité mais effectivement entre les sujets raccoleurs vus et revus, les invités dont on se demande où est la légitimité et le grand n'importe quoi des débats...je suis décu par Bern. Quant à Patrick de Carolis, il va avoir du mal à continuer à donner des lecons d'ethique télévisuelle à la terre entière avec des programmes de ce type là !!

Portrait de geoffroy
10/octobre/2006 - 16h21

j aime bien bern
Finalement, j'aime bien cette émission, sauf la plaidoirie des avocats, qui ne sert à rien. Dommage que de Carolis soit, je le répète, un béni-oui-oui. Heureusement que Bern a de l'humour et beaucoup d'autodérision. Vous l'avez vu dans "Les Aristos", Mr Morandini? Il se moque de lui-même d'une façon magistrale, et j'adore cela! Bravo, Stéphane!

Portrait de Batou
10/octobre/2006 - 15h52

Evolution
J'attends de voir s'il yaaura une évolution.

Car j'avais été un peu déçu du déroulement de l'émission en regardant la deuxieme ou troisieme émission sur " une femme peut-elle gouverner la france ?"

J'en reviens à ce que vous aviez dit jean-marc, c'est à dire que c'était un show un peu décevant où on apprenait finalement pas grand chose.

Mais bon, il faut laisser le temps à cette émission de s'installer et de faire évoluer un peu son concept.

Donc j'espère que cette discussion avec la direction de france 2 nous fera sortir de cette cacophonie permanente de l'arène!!!

Les plus vus