31/05/2011 17:30

Interdiction de citer Twitter: Le CSA s'explique...

Le renvoi des téléspectateurs et auditeurs vers les pages des émissions sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter constitue une "publicité clandestine" si ceux-ci sont nommés à l'antenne, selon une décision publiée sur le site du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

Christine Kelly, membre du CSA, était ce matin l'invitée de Jean-Marc Morandini sur Europe 1.

Elle a déclaré que "Le csa encourage les réseaux sociaux, pas question de faire barrage à ce nouveau média qui prend de l'ampleur, que tout le monde utilise. On ne les interdit surtout pas... On dit, au lieu de dire "Retrouvez nous sur Facebook", "Retrouvez nous sur les réseaux sociaux".

Christine Kelly a expliqué: "Pourquoi? Qui a créé la loi sur la publicité clandestine? Ce n'est pas le CSA. Qui dit que c'est de la publicité clandestine? Ce n'est pas le CSA, c'est la loi. Et le CSA est chargé de rappeler la loi."

Avant de rappeler que "La publicité clandestine est lorsqu'entre autre, on fait de la publicité en dehors des écrans publicitaires."

Et d'ajouter: "Pourquoi faire de la promo régulière sur un seul réseau qui, entre autre, lève des milliards de dollars? Et pas un autre qui a du mal à se faire connaitre? On ne peut pas selon la loi, laisser applaudir une seule marque."

Ecoutez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus