03/02/2011 15:40

Sauvons l'hôpital: Une campagne associant people et médecins

Une campagne d'affiches de l'association "Sauvons l'hôpital" associant des célébrités à des grands professeurs de médecine a débuté jeudi dans Paris et en banlieue pour une semaine, a indiqué à l'AFP le président de l'association. 

Des photos en noir et blanc réunissant notamment l'actrice Isabelle Adjani, marraine de l'association, le couturier Karl Lagerfeld ou encore le footballeur Christian Karembeu et des grands professeurs, ont été placardées à titre gratuit dans 500 emplacements de mobilier urbain de la société JC Decaux (panneaux, abribus) qui soutient l'association. 


La campagne, dont le slogan est "sauvons l'hôpital pour que demain il nous sauve", vise à sensibiliser l'opinion publique sur les risques des restructurations hospitalières et à rendre hommage au travail des infirmières, afin de les aider à obtenir de meilleurs salaires et trouver des logements près de leur lieu de travail. 

"Aujourd'hui l'hôpital est malade, les délais pour les patients s'allongent, il y a beaucoup de fermetures de lits, des suppressions de postes de médecins et d'infirmières un peu injustifiés", a affirmé à l'AFP Yves Dahan, un particulier sous dialyse, transplanté du rein en 1985, qui a fondé cette association fin 2009 pour remercier le personnel médical. 

Une des affiches montre, dans une mise en scène suggérée par Karl Lagerfeld, quatre infirmières en blouse blanche sur une échelle, entourées du couturier, du président de l'association et des professeurs Stanislas Pol (hépatologie) et Bernard Granger (psychiatrie).  "Karl Lagerfeld a voulu que les infirmières soient en haut de l'échelle car ce sont elles les stars avec les médecins", a indiqué M. Dahan. 

Une autre affiche place côte à côte le professeur de neurologie Olivier Lyon-Caen avec son patient, l'humoriste Dominique Farrugia.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pixels
4/février/2011 - 11h50

Sauver l'hôpital d'accord mais pas les labos pharmaceutiques et leurs mafias politico-affairistes qui nous coûte très cher: voir le scandale du Malodor ou le vaccin de la grippe. Avec ce vaccin pour la grippe on aurait pû en faire des choses.

Portrait de Firenze
3/février/2011 - 21h56

Sauver l'hôpital, ça commence par voter en utilisant son cerveau. pas en faisant du charity business pour people en mal d'image

Portrait de KOYS
3/février/2011 - 20h49

Moi aussi j'ai compris discours typique du syndicaliste de base qui faute arguments recevables passe son temps à insulter

Portrait de marla77
3/février/2011 - 16h18

Sauver l'hôpital est une certitude, la prise de conscience de nos politiques est longue et peu de choses sont faites pour améliorer les conditions de prise en charge des malades tans la suppression de poste et de lits est importante.Quant au personnel qui est "Taillable et Corvéable" à merci, sans aucune reconnaissance de la part de l'administration hospitalière est fatigué et usé. J'en parle en connaissance de cause, infirmière depuis 37 ans, je me suis résolue à partir avec beaucoup de regret pour préserver ma santé.
Quand l'administration hospitalière parle de "Clients et rendements" et le corps médical de "Patients et de soins", oui, il y a urgences à sauver nos Hôpitaux,toute campagne dans ce sens est la bienvenue.

Portrait de Gégé94
3/février/2011 - 15h55

Depuis quand le RICHE Karl Lagerfeld, le GRANDE CLASSE, milite pour améliorer la situations des pauvres et de leurs hôpitaux.:mrgreen: :lol:

Les plus vus