18/01/2011 12:16

Journaliste molesté: Le SNJ-CGT dénonce les "nervis" du FN

Le syndicat de journalistes SNJ-CGT a dénoncé mardi le molestage d'un journaliste de France 24 par "sept nervis du service d'ordre du Front National", la semaine dernière lors du congrès du parti à Tours.  

Michaël Szames a raconté qu'il avait été "empoigné" par plusieurs membres du services d'ordre, qui l'ont "violenté", "insulté", puis "violemment jeté dehors", après lui avoir aussi "pris sa carte de presse".  

Il s'est fait "jeter comme un chien par sept nervis du service d'ordre de FN", a réagi le SNJ-CGT, soulignant que "Le Front national reste le Front national".  

Le journaliste a indiqué avoir porté plainte. Le SNJ-CGT "se portera partie civile à ses côtés, s'il le souhaite".  

Ces faits ont été l'occasion d'un dérapage de Jean-Marie Le Pen, stigmatisant le journaliste. "Le personnage en question a cru pouvoir dire que c'est parce qu'il était juif qu'il avait été expulsé... Cela ne se voyait ni sur sa carte d'identité ni, si j'ose dire, sur son nez", a déclaré M. Le Pen.  

"Il est temps que la profession démasque ce qu'est et reste véritablement le FN: un parti anti-démocratique, dont le programme économique et social est à l'opposé de l'intérêt des salariés et des couches populaires qu'il prétend sans honte défendre", a estimé le syndicat de journalistes.  

Le directeur de la rédaction de France 24, Jean Lesieur, a condamné le "comportement indigne de membres" du FN à l'encontre de M. Szames, et qualifié de "particulièrement déplacées, voire nauséabondes" les allusions de M. Le Pen.  

Depuis, le Front National a porté plainte contre le journaliste pour dénonciation calomnieuse, provoquant des réactions indignées.  

Reporters sans frontières (RSF) a jugé "scandaleux" que les responsables du Front National "adoptent aujourd'hui une posture de victimes. "Hélas, le FN est coutumier des attitudes agressives envers la presse", a déclaré RSF.  

"Déjà en 2002, une équipe de télévision avait été brutalisée par le service d'ordre du Front National", rappelle RSF selon lequel "au moins quinze agressions avaient été commises contre des journalistes rendant compte des activités du parti politique entre 1990 et 2000".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Seven45
18/janvier/2011 - 16h01

Le toubib doit se sentir dans ses petits souliers si dans son for intérieur il sait qu'il a poussé le bouchon avec 15 jours d'ITT...:lol:
Si c'est justifié , il n'a rien à craindre mais il aurait mieux valu que son patient soit dans l'incapacité d'assurer son travail au lendemain de l'agression ...

Portrait de graindesable2
18/janvier/2011 - 13h04

15 jours d'arrêt de travail, mais:
- lunettes impeccables
- pas de minerve
- nez également impeccable
- aucune trace de coups
Ces nervis du FN sont vraiment très pros!!!

Portrait de Seven45
18/janvier/2011 - 12h55

j'espère pour eux que le journaliste n'a rien exagéré car sinon ils auront l'air fin...Bref ..j'attends de voir ...pour le moment il n'y a que sa parole qui sera confrontée à une vidéo qui parait-il existe d'après un responsable du FN...à suivre !

Portrait de AA
18/janvier/2011 - 12h31

A mon avis beaucoup de monde ont regardé comme moi "Le Petit Journal" hier et on vu clairement que ce parti nauséabond est clairement anti-démocratique avec des méthodes de 1933...
Si ce parti fachiste arrive au Pouvoir un jour( c'est impossible mais bon..),il y a aura pas qu'en Tunisie qu'on connaitra une Révolution !:8) :8)

Portrait de bénédictuS_3
bénédictuS_3 (non vérifié)
18/janvier/2011 - 12h26

le ptit journal a également été dégagé, tout comme m6, ont leur a piquer leur accréditation!!!

Même si le nouveau leader est devenu blonde, avec 2 yeux en état de marche et 30ans de moins, ca ne changera jamais--->c'est ca le Fn
:evil:

Les plus vus