03/05/2010 09:40

"Les infiltrés": Interpellations après des dégradations

Deux jeunes ont été interpellés dimanche à Bordeaux après des dégradations commises à la librairie des catholiques traditionalistes bordelais, six jours après la diffusion d'un reportage sur ce milieu, a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Les deux auteurs présumés, âgés d'une vingtaine d'années, ont été interpellés après des jets de pavés sur la vitrine de la librairie traditionaliste, selon le quotidien Sud Ouest qui révèle l'affaire.

Au cours du week-end, des croix gammées et des sigles SS ont également été inscrits à la peinture noire sur les murs de la maison d'un avocat bordelais, président de l'école hors-contrat Saint-Projet.

Dans cet établissement, le journaliste de Capa, auteur de l'émission "Les infiltrés" sur les milieux traditionalistes, a été témoin de chants et discours racistes et antisémites proférés tant par des élèves que par certains parents ou enseignants. Le bar associatif du groupuscule d'extrême droite, Dies Irae, dirigé par un ancien militant du Front national a également fait l'objet de tags.

Le parquet de Bordeaux avait ouvert le 29 avril "une enquête préliminaire" suite à la diffusion "dans le cadre de l'émission +Les infiltrés+ du reportage intitulé +A l'extrême droite du père+, révélateur d'agissements susceptibles d'incriminations pénales".

Ce reportage, produit par l'agence Capa, s'intéresse à un groupuscule d'extrême droite, Dies Irae, dirigé par un ancien militant du Front national, et fait un lien avec le milieu catholique intégriste, représenté à Bordeaux par l'Institut du Bon pasteur, dirigé par l'abbé Philippe Laguérie, ancien curé de l'église traditionaliste parisienne Saint-Nicolas du Chardonnet.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de laura_bdx
5/mai/2010 - 19h53

Ils récoltent ce qu'ils sèment: LA HAINE!:evil:

Portrait de caty61
4/mai/2010 - 08h15

Encore un appel à la haine, même s'il ne faut pas occulter ces sujets. Cela réveille de vieux démons il faut y aller tout doux..

Portrait de Bluesman3
3/mai/2010 - 23h04

ben en voila une bonne nouvelle

Portrait de Nathissis
3/mai/2010 - 18h24

Bonjour à tous,

Habitante du quartier où se trouve la librairie des catholiques traditionalistes et l'église Saint Eloi ... Je dois dire que c'est loin d'être la première fois que cette librairie se voit attaquée par des pavés ... Il est plus rare de voir sa vitrine intacte que brisée en mille morceaux ... et cela dure depuis des années ... Pas besoin de reportage pour que des personnes s'en prenne à cette librairie ...

Portrait de tambru
3/mai/2010 - 14h48

Je maintiens que c'était une taupe,et si des "journalistes" se sentent atteints dans leur dignité, tant pis.
J'ai vu les effets de la délation pendant le 2ème guerre mondiale et après à la Libération; ce n'était pas beau.

Portrait de gperrin
3/mai/2010 - 13h26

Il faut dire que ce reportage appelait directement à la violence et à la haine, donc pas étonnant que des esprits faibles suivent ces recommandations. Malheureux mais bien réel, et tout cela de la part d'une chaine du service public!

Portrait de galphaniser
3/mai/2010 - 13h17

Si leurs idées sont immondes, celà ne justifie pas les actes de dégradations de ces voyous dont le reportage n'est sans doute qu'un mauvais moyen de se trouver des excuses! Combatre de tels idéeaux ne passent certainement pas par de tels actes et ceux qui le croient, l'encourage ou le font ne valent pas mieux que ceux qu'ils prétendent combattre...!

Portrait de Gouxaz
3/mai/2010 - 11h19

Non mais c'est vrai, il valait mieux attendre qu'ils soient 5 000 et bien organisés, pret à foutre le feu au pays. Et alors on aurait pu se dire: "Bah mince, si on avait su!!!"

Portrait de tambru
3/mai/2010 - 09h59

Je mets en cause le fait que le journaliste ne fait pas un travail de journaliste en n'annonçant pas qu'il est journaliste.
Il fait un travail de taupe.

Portrait de tambru
3/mai/2010 - 09h49

Il est facile d'ouvrir la boîte de Pandore, mais ensuite les conséquences arrivent.
Aux auteurs de cette ouverture d'assumer maintenant ...

Les plus vus