18/04/2010 18:11

Grève à VSD: Le ton monte avec une pétition

La rédaction de VSD, en grève pour protester contre un nouveau projet éditorial et des suppressions de postes, lance une pétition en ligne, ont annoncé dimanche la Société des Journalistes de l'hebdomadaire et l'intersyndicale CGT-SNJ-FO de Prisma Presse, éditeur du titre, dans un communiqué.  

Cette pétition est destinée "à défendre le métier et le pluralisme de la presse contre un nouveau projet éditorial +low cost+", souligne le communiqué.   Elle a déjà été signée par une trentaine de personnalités politiques et des médias, comme François Hollande, Anne Hidalgo, Olivier Besancenot, Christophe Hondelatte, Guy Carlier, Stéphane Bern, Frédéric Beigbeder ou encore François Siegel, fils du fondateur de VSD et éditeur de presse, selon le communiqué.  

"Après quatre mois d'échanges et de propositions, face à l'inflexibilité de la direction, les salariés ont voté majoritairement la grève le 6 avril, reconduite depuis. A ce jour, 66% de la rédaction est en grève", rappelle le communiqué.  

"Aujourd'hui, VSD est en première ligne. Mais ce que nous subissons préfigure la politique générale de la direction, fondée uniquement sur les coûts au mépris de la qualité éditoriale. Une politique qui se caractérise par une mutualisation à marche forcée et une dégradation générale des conditions de travail", poursuit le communiqué.  

Interrogée par l'AFP au début de la grève, la direction de Prisma avait assuré que ce projet avait été élaboré "dans la concertation".  

La rédaction de VSD compte une cinquantaine de journalistes. Depuis sa reprise en 1996, Prisma Presse a investi quelque 70 millions d'euros dans VSD.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus