21/06 18:16

Arnaud Lagardère annonce qu'il va assurer lui-même la direction générale du pôle "News" avec Europe 1, le JDD et Paris Match

Arnaud Lagardère, le patron du groupe Lagardère dont la branche médias est en pleine réorganisation, va assurer directement la direction générale du pôle "News" chapeautant ses médias d'information (Europe 1, JDD et Paris Match), selon un courrier interne consulté par l'AFP.

La branche médias Lagardère Active, dirigée jusqu'ici par Denis Olivennes, doit être divisée en cinq pôles en vue de cessions, à l'issue d'une procédure d'information-consultation du personnel. Les activités se répartiront entre un pôle "Presse" (les magazines), un pôle "News" (JDD, Paris Match, Europe 1, Virgin radio et RFM), un pôle "Télévisions" (Gulli, Mezzo...), Lagardère Studios (production audiovisuelle) et un pôle "Pure Players" (Doctissimo...).

"Arnaud Lagardère assurera la direction générale du pôle News. Il est rappelé que pour la partie éditoriale de ce pôle, Hervé Gattegno assure la direction du Journal du dimanche, Laurent Guimier celle d'Europe 1, Virgin et RFM, Olivier Royant celle de Paris Match et ils seront directement rattachés à Arnaud", indique ce courrier interne à l'attention des salariés, signé de Denis Olivennes.

Constance Benqué, qui dirige le pôle féminin haut-de-gamme du groupe, sera nommée directrice déléguée auprès d'Arnaud Lagardère et gèrera la marque Elle, que Lagardère conserve malgré la vente du magazine à un groupe tchèque, annoncée début mai. Le groupe va céder au milliardaire Daniel Kretinsky ses radios européennes (Pologne, Roumanie, Slovaquie, République Tchèque) et ses magazines Elle, Version Femina, Art & Décoration, Télé 7 Jours, France Dimanche, Ici Paris et Public.

La nouvelle organisation prévoit de confier le pôle "Presse" à Claire Léost, tandis que Caroline Cochaux, Fabien Sfez et Christophe Thoral garderont respectivement la direction des pôles "Télévisions", "Pure Players" et de Lagardère Studios. Denis Olivennes devrait quitter le groupe à l'issue des cessions.

Les salariés, qui avaient voté mi-mars une motion de défiance contre les directions de Lagardère Active et de Lagardère, s'inquiètent de ces réorganisations, notamment pour l'emploi, et organisent régulièrement des assemblées générales. La dernière, qui s'est tenue jeudi dernier, rassemblait environ 700 personnes, selon un participant.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus