24/03 07:46

Voici minute par minute le résumé de ce terrible vendredi et des attaques qui se sont déroulées hier à Carcassonne et Trèbes au nom du groupe jihadiste État islamique

Un homme fiché pour radicalisation islamiste a tué trois personnes et en a grièvement blessé deux autres vendredi à Carcassonne et Trèbes (Aude) au nom du groupe jihadiste État islamique, qui a revendiqué ces nouvelles attaques en France, avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

"Notre pays a subi aujourd'hui une attaque terroriste islamiste" qui a fait trois morts et "16 blessés", dont "deux au moins" sont dans "un état grave", a déclaré le président Emmanuel Macron à l'issue d'une réunion de crise au ministère de l'Intérieur.

Il s'agit des premières attaques de ce type en France depuis celle, le 1er octobre dernier, qui avait fait deux morts à la gare Saint-Charles de Marseille. Un Portugais figure parmi les blessés, a indiqué Lisbonne, qui avait dans un premier temps annoncé qu'un de ses citoyens figurait parmi les morts.

Ces attaques "nous rappellent que le niveau de la menace terroriste sur notre territoire n'a pas faibli", avec la persistance d'une menace "endogène" portée par des "individus radicalisés", a indiqué le procureur de Paris François Molins lors d'une conférence de presse dans la soirée à Carcassonne.

L'assaillant, Radouane Lakdim, un Français d'origine marocaine de 25 ans, a mené ses attaques "seul", a précisé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb depuis Trèbes, petite ville de 5.000 habitants située à moins de 10 km de Carcassonne. Il s'est dit "prêt à mourir pour la Syrie", demandant notamment lors des attaques "la libération de frères" , selon M. Molins.

Parmi les noms de ces "frères", il a selon une source proche du dossier notamment cité celui de Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des attentats de l'EI du 13 novembre 2015, et emprisonné à Paris.

"L'homme qui a mené l'attaque de Trèbes dans le sud de la France est un soldat de l'EI, qui a agi en réponse à l'appel" de l'organisation "à viser les pays membres de la coalition" internationale anti-EI, dont fait partie la France, a déclaré le groupe jihadiste dans un communiqué de son agence de propagande Amaq.

"Une proche" de Radouane Lakdim "qui partageait sa vie a été placée en garde à vue" vendredi après-midi, selon M. Molins, après une perquisition dans son quartier de la cité Ozanam de Carcassonne, à quelques centaines de mètres du centre historique de la ville. Radouane Lakdim avait été suivi par les services de renseignements et fiché "S" à partir de 2014 "en raison de ses liens avec la mouvance salafiste", selon M. Molins.

Il a ensuite fait un mois de prison en août 2016, après des condamnations pour "port d'arme prohibé", "usage de stupéfiants" et "refus d'obtempérer". A sa sortie, il n'a pas montré de signes de radicalisation "pouvant laisser présager un passage à l'acte", a précisé M. Molins. Sa surveillance est alors arrêtée. - "soldat de l'EI" - Radouane Lakdim "est passé à l'acte brusquement" vendredi, a précisé M. Collomb. Peu après 10H, il vole une voiture à Carcassonne, tuant le passager et blessant gravement le conducteur, selon M. Molins.

Un peu plus loin, il tire six coups de feu sur un groupe de 4 CRS qui rentraient d'un footing, avant de prendre la fuite. Un CRS est légèrement blessé à l'épaule. Vers 11H15, il pénètre dans un supermarché Super U de Trèbes, "en criant Allah Akbar" et "en se présentant comme un soldat de l'EI", a précisé M. Molins. Il y tue alors deux autres personnes, un employé et un client. Alors qu'une cinquantaine de personnes se trouvent dans le magasin, un lieutenant-colonel de gendarmerie dépêché sur les lieux, Arnaud Beltrame, 45 ans, se propose comme otage en échange de la libération des autres encore présents, ce que Radouane Lakdim accepte.

Le gendarme en profite pour "laisser son téléphone ouvert" sur une table, permettant à ses collèges d'écouter ce qu'il se passe dans le magasin. Vers 14H20, Radouane Lakdim ouvre le feu sur le gendarme, qu'il blesse à deux reprises, selon M. Molins. C'est en entendant les coups de feu via le téléphone "que le GIGN est intervenu", a raconté M. Collomb, en saluant l'"héroïsme" du gendarme. M. Macron a également salué le "courage" de cet homme qui "a sauvé des vies et fait honneur à son arme et à notre pays", et "lutte actuellement contre la mort".

Christian Guibbert, un ex-policier qui se trouvait dans le magasin, a raconté à l'AFP avoir "vu un individu très excité qui avait une arme de poing, un couteau et qui criait Allah Akbar", et qui a tiré "cinq ou six coups de feu". "Moi, j'étais à cinq mètres de lui", a raconté de son côté un vigile du supermarché, qui veut garder l'anonymat.

"Il m'a tiré deux fois dessus. Il tirait mal", a ajouté cet homme qui a 22 ans de métier dans l'armée, et a indiqué avoir fait "évacuer le personnel par derrière". La France vit sous la menace terroriste depuis la vague d'attentats jihadistes sans précédent, parfois de masse, qui avant ces attaques ont fait 241 morts depuis 2015. L'EI a perdu depuis deux ans la plupart de ses bastions en Irak et Syrie, mais reste une menace par ses attaques à distance ou menées en son nom par des individus plus ou moins isolés.

19h53: François Molins, procureur de la République de Paris prend la parole à Carcassonne:

"Ce matin, peu avant 11h, 4 CRS rentrant de footing ont été pris pour cible par un individu qui s'est enfui avec son véhicule. Puis l'auteur des faits est entré dans le Super U en criant  «Allah Akbar»  et se disant près à mourir pour la Syrie. Il a alors ouvert le feu sur deux clients qu'il a tué. Il a tiré à plusieurs reprises sur le colonel de gendarmerie qui avait pris la place des otages qu’il a blessé très grièvement. Ce qui a déclenché l’intervention du GIGN.

L'auteur des faits a été neutralisé à 14h20. Deux gendarmes ont alors été blessés.

L’auteur des faits s’appelle Redouane Lakdim, né le 11 avril 1992 au Maroc, fiché S depuis 2014. Il a été condamné à des courtes peines de prison en 2011 et en 2015.

Une proche du preneur d'otages qui partageait sa vie vient d'être placée en garde à vue pour association de malfaiteur en association avec une entreprise terroriste

 

18h48: Le gendarme qui s'est substitué aux otages lutte contre la mort

 Le lieutenant-colonel du groupement local de gendarmerie de l'Aude, âgé de 45 ans, a pris la place d'une otage dans le Super U de Trèbes. Il a été gravement blessé par balle avant l'intervention du GIGN qui a abattu le terroriste.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué son «héroïsme», et Emmanuel Macron son «courage».

Ce gradé était intervenu après que le terroriste Redouane Lakdim s'était réfugié dans le supermarché prenant plusieurs personnes en otage dont une femme qu'il tenait pour se protéger.

Selon le ministère de l'Intérieur, le gendarme est en urgence absolue.

 En début de soirée, le président de la République, Emmanuel Macron, a également salué le «courage» de cet homme qui «a sauvé des vies». «fait honneur à son arme et son pays. Il lutte actuellement contre la mort et nos pensées vont vers lui et sa famille», a ajouté le chef de l'État depuis la place Beauvau

18h19: Des perquisitions sont en cours en ce moment à Carcassonne dans le quartier où habitait le suspect

18h13: Emmanuel Macron, prend la parole pour une courte allocution:

"Notre pays à connu aujourd'hui une attaque terroriste à caractère islamiste. L'officier de gendarmerie qui s'est substitué aux otages a été très gravement blessé, il lutte contre la mort et toutes nos pensées vont vers lui et vers sa famille.

Le bilan actuel est de 3 morts et 16 blessés.

Nos force de l'ordre ne compte pas les efforts pour identifier les menaces et les neutraliser.  Je veux dire ici ce soir notre détermination. Il faut être conscient de la menace terroriste mais également de la force de résistance des Français"

17h27: Le visage de Redouane Lakdim, le terroriste qui réalisé les 3 attaques aujourd'hui

17h15: Emmanuel Macron et Edouard Philippe sont arrivés peu avant 17 heures au ministère de l'Intérieur pour "un point de situation" à la cellule interministérielle de crise sur les attaques de l'Aude. 

16h22 Un employé raconté sur le site de LCI: "J'étais au stand de la boucherie, dans le magasin, quand j'ai entendu un grand boum. Au début, je me suis dis : 'C'est un rayon qui est tombé ou quoi ?' Mais non, c'était des coups de feu. Des gens sont passés devant moi en criant, en me disant : 'Il faut sortir, vite !'"

"On était une bonne vingtaine, à peu près, à pouvoir sortir par derrière au début de l'attaque, dont des collègues et des clients. Ensuite, on est allés se réfugier au garage, à côté."

15h53: Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué la prise d'otages et les attaques meurtrières qui ont frappé vendredi le sud de la France, à Trèbes et Carcassonne, par le biais de son agence de propagande Amaq.

"L'homme qui a mené l'attaque de Trèbes dans le sud de la France est un soldat de l'Etat islamique, qui a agi en réponse à l'appel" de l'organisation "à viser les pays membres de la coalition" internationale anti-EI, selon un communiqué d'Amaq partagé sur l'application Telegram.

15h36: Gérard Collomb explique que le suspect était surveillé "mais nous pensions qu'il n'y avait pas de radicalisation"

15h32: Gérard Collomb: "Le lieutenant colonel a eu un comportement héroïque. Le suspect a agi seul, il n'y avait personne d'autre que lui". Il s'appelait Redouane Lakdim précise-t-il. Le terroriste qui a fait trois victimes a été abattu par une intervention du GIGN."

15h20: Plusieurs perquisitions sont en cours, précise CNews

15h06: Selon plusieurs sources, le gendarme qui se trouvait à côté du suspect avait échangé sa place contre un otage

15h04: Trois gendarmes ont été blessés par balles lors de l'assaut des forces de l'ordre (CNews)

15h01: Selon France Info, le suspect était suivi par les services de renseignement depuis 2013. Il avait fait un bref séjour en prison en 2016 pour des faits de droit commun.

14h49: France Info précise: "Le suspect des attaques dans l'Aude était suivi par les services de renseignement depuis 2013. Il avait fait un bref séjour en prison en 2016 pour des faits de droit commun."

14h48: L'information de l'assaut et du preneur d'otages abattu est désormais confirmé

14h41: Selon BFM TV l'assaut a été donné et le preneur d'otages a été abattu

14h33: Emmanuel Macron: "Tout porte à croire qu'une attaque terroriste est en train de se dérouler." Le chef de l'Etat se refuse à donner un bilan dans l'immédiat 

14h16: Selon BFM TV, avant d'entrer dans le supermarché, l'homme a blessé gravement un automobiliste et tué le passager

14h06: Le ministère de l'Education nationale précise que "les élèves des quatre écoles et du collège de Trèbes sont en confinement. Un cordon de sécurité a été déployé autour de chaque établissement pour que personne ne puisse accéder. Les familles sont prévenues."

14h04: Le preneur d'otages serait un marocain d'une trentaine d'années suivi pour radicalisation islamiste (AFP)

13h27: Le preneur d'otages aurait demandé la libération de Salah Abdeslam (BFM TV)

Affilié à l'État islamique, Salah Abdeslam est impliqué dans les attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts en région parisienne. Sur la Route des Balkans utilisée à partir de l'été 2015 par des centaines de milliers de réfugiés, il convoie par quatre aller-retour de Bruxelles à des localités allemandes et hongroises, la quasi totalité du commando qui commettra ces attentats ainsi que ceux de Bruxelles le 22 mars 2016.

Le 13 novembre 2015, il est notamment le locataire de la voiture utilisée par les assaillants de la salle du Bataclan, et dépose également les trois kamikazes devant le Stade de France où ils se font exploser. Son frère Brahim Abdeslam participe aux fusillades des terrasses parisiennes et se fait à son tour exploser dans un bar proche de la Place de la République. Salah Abdeslam aurait pour sa part renoncé au dernier moment à en faire de même, abandonnant son véhicule dans le XVIIIe arrondissement parisien, puis sa ceinture explosive à Montrouge.

Il parvient à s'enfuir de la région parisienne avec l'aide de complices venus le chercher la nuit même des attentats pour être déposé à Laeken avant d'être ensuite conduit vers Schaerbeek où il reste caché dans un appartement de la Rue Henri Bergé pendant 20 jours puis à Forest avant de disparaître en Belgique. Il est arrêté lors d'une opération policière menée à Molenbeek-Saint-Jean le 18 mars 2016, après une cavale de 125 jours.

Il est impliqué dans une fusillade dans un appartement de Forest trois jours plus tôt, ce qui lui vaut également un procès en Belgique.

Son implication dans la préparation des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles, qui ont lieu quatre jours après son arrestation, est également en question. Remis aux autorités françaises le 27 avril 2016, incarcéré à Fleury-Mérogis, il observe depuis lors le plus parfait mutisme.

13h19: Les enquêteurs pensent avoir identifié le preneur d'otages : un homme connu des services de renseignement, fiché au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste), selon des sources concordantes à franceinfo.

13h16: Le porte parole du Ministère de l'Intérieur refuse de confirmer le bilan qui circule de 2 morts et 12 blessés.

13h08: Une cliente du supermarché où a lieu la prise d'otages témoigne à franceinfo.: "Un homme a crié et a tiré des cours de feu à plusieurs reprises. J'ai vu une porte de frigo, j'ai demandé aux gens de venir se mettre à l'abri. Nous étions dix et nous sommes restés une heure. Il y a eu encore des coup de feu et on est sorti par la porte de secours derrière. (...) Il a crié 'Allah je ne sais pas quoi', je ne l'ai pas vu." 

12h50: Le premier Ministre prend la parole:

"A Trèbes une prise d'otages est en cours. Les opérations ne sont pas achevées. Il s'agirait d'un acte terroriste". lEdouard Philippe annonce également qu'il rentre en urgence à Paris, alors qu'il était en visite à Mulhouse.

12h45: Le point complet sur la situation dans le supermarché de Trèbes dans l'Aube

Selon les premières éléments de l'enquête, un homme "a pénétré vers 11H15 dans ce supermarché Super U et des coups de feu ont été entendus", a précisé cette source. La préfecture de l'Aude a annoncé sur Twitter que ce secteur "était interdit", demandant à la population de "faciliter l'accès aux forces de l'ordre".

Un témoin a déclaré que l'auteur des coups de feu avait crié "Allah Akbar" en rentrant dans le supermarché, indique-t-on de source proche du dossier.

Le preneur d'otages du Supermarché à Trèbes se revendique de Daech selon le parquet.

L'antenne toulousaine du GIGN serait déployée sur les lieux de la prise d'otages.

Selon LCI, deux morts sont à déplorer, alors que le nombre de douze blessés est désormais évoqué par la même source.

"Nous vivons un drame" explique Eric Menassi, maire de Trèbes, à nos confrères de BFM TV.

Ce dernier confirme également que les clients et les salariés du supermarché sont sortis du bâtiment, et qu'il ne reste à l'intérieur que le preneur d'otages en compagnie d'un officier de gendarmerie.

Le boucher du supermarché aurait été tué, selon le maire de Trèbes Eric Ménassi, rapporte La Dépêche du midi.

Le ministre de l'Intérieur annonce qu'il se rend sur les lieux, tandis que la section antiterroriste du parquet de Paris se saisit des faits.

12h30: La chaîne LCI annonce 2 morts et 12 blessés dans le supermarché à Trèbes dans l'Aude

12h26: Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, annonce qu'il se rend sur place

12h23: Trois hélicoptères survolent la zone, des gendarmes de l'Aude sont sur place, le peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie de Narbonne est engagé, l'antenne du GIGN de Toulouse est également mobilisée.

12h20: Ce que l'on sait à la mi-journée

Une prise d'otages était en cours vendredi dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne dans le sud de la France, par un individu se réclamant du groupe Etat islamique (EI), selon les autorités judiciaires.

Selon une source proche du dossier, un policier a par ailleurs été blessé par balle à Carcassonne.

Le Premier ministre français Édouard Philippe a jugé vendredi la "situation sérieuse" après la prise d'otages perpétrée par un homme se réclamant du groupe Etat islamique dans un supermarché de l'Aude, dans le sud du pays.

"Une situation est en train de se produire près de Carcassonne. Un homme est retranché dans un supermarché avec des otages. C'est une situation sérieuse", a déclaré le chef du gouvernement en déplacement à Mulhouse (est).

12h17: La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie

12h13: Le Premier ministre français Édouard Philippe a jugé vendredi la "situation sérieuse" après la prise d'otages perpétrée par un homme se réclamant du groupe Etat islamique dans un supermarché de l'Aude, dans le sud du pays.

"Une situation est en train de se produire près de Carcassonne. Un homme est retranché dans un supermarché avec des otages. C'est une situation sérieuse", a déclaré le chef du gouvernement en déplacement à Mulhouse (est).

12h10: Interrogée par Franceinfo, une source policière indique que "c'est une compagnie de CRS de Marseille, en déplacement à Carcassonne, qui a été visée" par des tirs. Les CRS n'étaient pas armés. "Ils se sont tout de suite mis au sol mais l'un d'entre eux a été touché à l'épaule", a-t-elle précisé.

12h08: Une prise d'otages était en cours vendredi dans un supermarché de Trèbes, près de Carcassonne dans le sud de la France, par un individu se réclamant du groupe Etat islamique (EI), selon les autorités judiciaires.

Selon une source proche du dossier, un policier a par ailleurs été blessé par balle à Carcassonne.

12h00: "Des CRS auraient été pris pour cible par un individu. Les CRS, en tenue de sport, rentraient d'un footing", a annoncé Yves Lefebvre, secrétaire général Unité SGP-Police, sur BFMTV

11h56: Une prise d’otages était en cours ce matin dans un supermarché de Trèbes, dans l’Aude, a appris l’AFP de source proche du dossier.

Selon les premières éléments de l’enquête, un homme «a pénétré vers 11H15 dans ce supermarché Super U et des coups de feu ont été entendus», a précisé cette source. La préfecture de l’Aude a annoncé sur Twitter que ce secteur «était interdit», demandant à la population de «faciliter l’accès aux forces de l’ordre».

11h52: Le preneur d'otages se revendique de Daech (parquet)

11h45: Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur confirme "une intervention de police en cours à Trèbes". "La priorité est à l'intervention des forces de police et de secours. Plus d'informations à venir sur ce compte, ne diffusez pas de rumeurs"

11h44: Le GIGN arrive sur place et le quartier a été bouclé

11h41: Sur Twitter, la préfecture de l'Aude confirme qu'une "opération est en cours" dans le secteur du Super U de Trèbes

11h37: Un important déploiement de forces de l'ordre a été mis en place dans la commune de Trèbes

11h36: Un homme s'est retranché dans le supermarché Super U de Trèbes, dans l'Aude, ce matin et aurait ouvert le feu en direction d'un CRS qui a été blessé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Valentin 1998
24/mars/2018 - 07h36
Patatrac a écrit :

Effectivement , une zone de non droits , pas étonnant de voir ce genre de criminels . Plus de zones de non droits qu'il à dit le président , va avoir du boulot .

Ca vous étonne! Macron a été élu par une organisation islamiste en france qui a appelé ses congénères à voter pour lui. Donc non macron les laissera tranquille et ils pourront faire ce qu'ils veulent!

Portrait de merlin2
24/mars/2018 - 07h11

Les fonctionnaires d'Etat qui ont donné la nationalité française à ce multi délinquant marocain fichier S devraient démissionner !

Portrait de Jolzig
24/mars/2018 - 07h07

Comment peut on autant insister dans la connerie?!!!

ARRETEZ DE COMUNIQUER L’IDENTITÉ DES TERRORISTES!!!

Portrait de merlin2
24/mars/2018 - 06h28

L'ordure terroriste a été naturalisé français alors qu'il était déjà fiché S !!! Les fonctionnaires collabos avec l'ennemi vont-ils un jour payer leur trahison ? Un délinquant notoire qui se radicalise peut donc acquérir la nationalité française !!! EH OUI.....

Portrait de highglandeur
23/mars/2018 - 23h20

Encore un pas dangereux selon les services de renseignements. De toute façon, pour ce gouvernement et le précédent, les délinquants les plus dangereux qui sont sous haute surveillance sont les ...automobilistes. Ah là oui, on mobilise des forces armées, on y met les moyens!

Portrait de Jejedu69
23/mars/2018 - 22h25 - depuis l'application mobile
Capri a écrit :

Quand on tape "cite Ozanam Carsassonne" sur Internet, là où vivait le "terroriste", les articles sont particulièrement édifiants !

@Capri Pas étonnant vu la population de la bas !!

Portrait de Capri
23/mars/2018 - 22h16
Agosile a écrit :

La majorité de la population y est musulmane. Etonnant non ? 

Ce qui me frappe le plus dans les articles que j'ai vu, c'est la dégradation de la cité (par ses habitants eux-mêmes), la délinquance, l'insécurité, le mal-vivre... les appels au secours des riverains voisins par rapport aux dégradations, aux équipements brulés... et voilà où ça mène à un moment donné...

Portrait de Capri
23/mars/2018 - 20h46

Quand on tape "cite Ozanam Carsassonne" sur Internet, là où vivait le "terroriste", les articles sont particulièrement édifiants !

Portrait de Capri
23/mars/2018 - 20h38

"Le gendarme est entre la vie et la mort". Il a été touché à la gorge. Je n'ose imaginer sa souffrance.

Portrait de Députéhonnête-mdr
23/mars/2018 - 20h20

Bernard De Lavillardiere Président !!

il va nous remettre le pays en ordre de marche !!

Portrait de Voltaire.
23/mars/2018 - 20h14
J.Purdey ® a écrit :

-Ben oui quoi !

-C'tait un mec sympa, cool, toujours poli, toujours prêt à aider les autres. Bon !il a fait quelques p'tites conneries, un peu de vente de dope de temps en temps pour aider à payer le loyer de sa mère, deux trois bricoles genre cambriolage ou vols pour distribuer aux pauvres, rien de méchant quoi ! Fiché S ? Ouaiii mec, c'est logique, ici dès que t'es musulman t'es fiché S. C'est les keufs qui délirent, dès que tu vas à la mosquée ils te marquent. les batards. Nous on sait que les kouffar sont des racistes anti-arabes.

 

*Témoignage en direct d'un ami du supposé terroriste.

smiley bien que cela ne prête guère à sourire !!!! et très ressemblant à ce que l’on peut entendre dès qu’un drame se produit . Le terme " petite bêtise " me donne des boutons .....

Portrait de Supertomate
23/mars/2018 - 20h08
Supertomate a écrit :

Exact 

Je l'avais déjà oublié l'autre folle

smiley

Portrait de Supertomate
23/mars/2018 - 20h07
alekine1 a écrit :

Surtout pas malheureux, Taubira les ferait sortir manu militari.

Je suis une fille smiley smiley smiley

Portrait de Supertomate
23/mars/2018 - 20h00
alekine1 a écrit :

Surtout pas malheureux, Taubira les ferait sortir manu militari.

Exact 

Je l'avais déjà oublié l'autre folle

Portrait de Supertomate
23/mars/2018 - 19h51
Canopee a écrit :

Oui mais le problème c'est lorsqu'il sont français, où voulez-vous donc qu'on les renvoient?

Moi, je propose de réhabiliter Cayenne pour ce genre de tarés

 

Portrait de daggy55
23/mars/2018 - 19h45

Encore une bonne tete de vainqueur c'est sa mére qu'il aurait du tuer de lui avoir fait une gueule pareille

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 19h38
Supertomate a écrit :

Pas cher mais frelatée  :bigsmile:

Et c'est reparti...

Portrait de Supertomate
23/mars/2018 - 19h34
J.Purdey ® a écrit :

Il faut bien trouver des protéines pas chères pour les élevages de saumons...

Pas cher mais frelatée  smiley

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 19h15
Agosile a écrit :

Avis aux collabos : sur JMM je poste en public. Ainsi tout le monde sait ce que je pense. 

Oui, pour clarifier, je crois que c'est un message qui m'est adressé.J'ai osé envoyer un message privé.Voilà, comme ça pas d'embrouilles.

Portrait de Etoile777
23/mars/2018 - 19h09

Les Français qui râlent tout le temps contre les forces de l'ordre devraient plutôt être reconnaissants, toujours reconnaissants. Hélas, ce n'est pas toujours le cas. Je souhaite que ce gendarme se rétablisse. Il symbolise le civisme qui manque à tant de gens !

Portrait de radiopirate
23/mars/2018 - 18h58

personne lui souhaite un bon rétablissement ? au lieu de polémiquer 

 

bravo à lui d aprés les dernières infos sa vie vie n est plus danger 

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 18h58
Valentin 1998 a écrit :

jusqu'à quand allons nous conserver sur notre territoire les fichés S? car à chaque attentats, on apprend qu'il était fiché S. là se trouve le problème!

Oui mais le problème c'est lorsqu'il sont français, où voulez-vous donc qu'on les renvoient?

Portrait de Valentin 1998
23/mars/2018 - 18h50

jusqu'à quand allons nous conserver sur notre territoire les fichés S? car à chaque attentats, on apprend qu'il était fiché S. là se trouve le problème!

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 18h45
Agosile a écrit :

T'aurais fait des ravages toi en 40

Ca vous embête qu'il puisse y avoir des moyens d'alerter la modération quand ça va trop loin, pas vrai? Tant pis, j'assume d'alerter comme je suppose que les personnes assument leurs propos que ça vous plaise ou non.

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 18h27
brives43 a écrit :

non un arabe c est mauvais par definition

Allez, c'est parti dans les commentaires nauséeux qui montent en puissance.celui là, je le signale.

Portrait de gyetteg
23/mars/2018 - 18h03

Allons-nous encore accepter longtemps que des débiles mentaux nous gâchent la vie et nous tuent ?

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 18h00
Agosile a écrit :

Et pourtant, ce sont tous des finlandais

Oui oui, tout les musulmans sont musulmans après peu importe leur nationalité s'ils sont terroristes, ils doivent être traités comme tels.

Portrait de Canopee
23/mars/2018 - 17h55
Philou02 a écrit :

encore un de plus de même origine de même culture de même religion mais bien sûr surtout pas d'amalgame ! Les parents et amis diront qu'il était calme sans histoire.. 

Ben non effectivement il n'y a aucun amalgame à faire entre les terroristes islamistes, les musulmans qui vivent tranquillement au quotidien et les petites racailles qui sont un autre problème.Mettre tout le monde dans le même panier c'est beaucoup trop facile.

Portrait de The-Kid
23/mars/2018 - 17h46
Supertomate a écrit :

On dirait Landru en plus jeune !

Landru était assez  beau, sinon comment expliquer tous ses succès auprès des femmes ?C’était la guerre moins d'hommes sur le marché mais quand même ! Il devait avoir tout ce qu'il fallait ,là où il fallait.

Portrait de The-Kid
23/mars/2018 - 17h43
J.Purdey ® a écrit :

-Ben oui quoi !

-C'tait un mec sympa, cool, toujours poli, toujours prêt à aider les autres. Bon !il a fait quelques p'tites conneries, un peu de vente de dope de temps en temps pour aider à payer le loyer de sa mère, deux trois bricoles genre cambriolage ou vols pour distribuer aux pauvres, rien de méchant quoi ! Fiché S ? Ouaiii mec, c'est logique, ici dès que t'es musulman t'es fiché S. C'est les keufs qui délirent, dès que tu vas à la mosquée ils te marquent. les batards. Nous on sait que les kouffar sont des racistes anti-arabes.

 

*Témoignage en direct d'un ami du supposé terroriste.

Les enquêtes de voisinage donnent souvent de tels résultats. Les tueurs ou violeurs en série font illusion  envers leurs proches (même le conjoint).

Les plus vus