15/01 16:52

En difficulté financière, le journal d'extrême droite "Minute" se donne trois mois pour redresser la situation

Le journal d'extrême droite "Minute" a tenu à alerter ses lecteurs sur le futur incertain de la publication. Ainsi, la rédaction se donne trois mois seulement pour redresser la situation du média. 
Dans une tribune publiée sur son site internet, l'équipe du journal dénonce la décision de Presstalis d'augmenter ses tarifs de 25%. La société, en difficulté financière, achemine la quasi-totalité des publications françaises dans les kiosques du pays entier. Comme "Minute" l'explique, Presstalis, qui s'occupe de la distribution des parutions, "encaisse le produit [des] ventes chez les kiosquiers et marchands de journaux" et reverse ensuite une partie aux journaux.
Pour la rédaction, qui a "fait et refait les comptes", "avec 25 % du produit [des] ventes en kiosque et chez les marchands de journaux en moins, ça ne passe plus". "Notre imprimeur, bienveillant, ne peut pas baisser plus encore ses tarifs sauf à perdre de l’argent. Nos frais sont réduits au strict minimum. Nous n’avons pas de locaux. Et nous ne pouvons pas demander plus d’efforts à nos journalistes, qui, déjà mal payés, ont accepté pour ceux qui le pouvaient, après ce coup de massue de décembre, que leur rémunération soit différée de plusieurs semaines", indique le site internet.
Pour l'équipe du journal, "les solutions qui s’offrent à nous – façon de parler – sont au nombre de deux : soit nous changeons de distributeur, car il en existe un autre, mais cela exige que nous disposions de la trésorerie nous permettant d’assurer la transition – cette trésorerie que Presstalis nous empêche de conserver ! –, soit nous nous replions sur la vente par abonnement".
"Par quelque bout que nous prenions la question, il n’y en a pas de troisième. Sauf l’arrêt. Sauf la mort", a estimé l'équipe du journal, qui ne sera sauvé que si un certain nombre de lecteurs souscrit à un abonnement.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Monte-Cristo
15/janvier/2018 - 23h16
Députéhonnête-mdr a écrit :

Le journal Minute n'a pas de subvention de l'état

comme la plupart des autres journaux ???!!!????!

Les journaux et magazines ayant été condamnés pour incitation à la haine ou à la violence ne perçoivent pas les aides à la presse allouées par l'Etat.

Portrait de Députéhonnête-mdr
15/janvier/2018 - 18h27

Le journal Minute n'a pas de subvention de l'état

comme la plupart des autres journaux ???!!!????!

Portrait de Monte-Cristo
15/janvier/2018 - 17h09

"Il faut lire Minute, c'est un journal avantageux ! Au lieu de vous emmerder à lire tout Sartre, avec un seul numéro de Minute, vous avez en même temps la Nausée et les Mains Sales !" (Pierre Desproges).

Les plus vus