17/12 18:00

La Fédération française des métiers de la fourrure a mis en place une hotline dédiée aux victimes d'agressions des militants anti-fourrure

La Fédération française des métiers de la fourrure a décidé de mettre en place une hotline dédiée à toutes les personnes victimes des militants anti-fourrure. Après la "recrudescence des incivilités visant des personnes portant de la fourrure", l'organisation a affirmé vouloir "recueillir les témoignages d'agressions".
Dans un communiqué, l'organisation estime que "face à l'activisme et aux contre-vérités des militants animalistes radicaux, ainsi qu'à la recrudescence des incivilités visant des personnes portant de la fourrure", la création du "Centre national d'information sur la fourrure" et la mise en place d'"une hotline d'assistance aux victimes" étaient nécessaires. Ce centre, fondé par la Fédération réunissant tous les acteurs du monde de la fourrure en France, a "d'abord pour vocation d'informer le public sur la réalité de la filière et ses engagements en termes de responsabilité".
"Toutes les semaines, des amoureux de la fourrure se font agresser dans la rue verbalement ou physiquement par des militants radicalisés", précise le communiqué. Disponible au 06.17.66.23.54, la "hotline SOS agressions animalistes" propose un service "d'écoute, d'information et d'orientation juridique".
La Fédération souligne aussi "l'hypocrisie des maisons de mode qui, soudainement, dénigrent la fourrure pour en tirer un profit d'image mais continuent d'avoir recours à d'autres matières animales... stratégie à courte vue puisque demain cuir, laine et soie seront à leur tour la cible des attaques". L'organisation professionnelle fait référence, entre autres, à Gucci, qui, il y a quelques mois, a décidé de ne plus avoir recours à la fourrure animale lors de ses prochaines collections.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus