23/08 07:34

Seine-et-Marne: Trois mois de prison pour un homme qui a «liké» sur Facebook une photo postée par un combattant de Daesh

Pour avoir «aimé» la photo d'un combattant de Daesh représentant une femme décapitée sur Facebook, un trentenaire originaire de Seine-et-Marne a écopé de trois mois de prison avec sursis. Pour le tribunal, apprécier une telle image sur un réseaux social constitue une forme d'apologie du terrorisme.

Alertée le 16 mai dernier par l'un des contacts Facebook de l'individu incriminé, choqué par la publication apparue sur son fil d'actualité, la police de Pontault-Combault a alors mené une perquisition au domicile du trentenaire. Elle a procédé à l'examen du matériel informatique de l'individu sans y trouver de «contenus suspects».

L'homme condamné, décrit comme dépressif et anxieux, explique ne pas avoir fait «l'apologie du terrorisme». Il pensait que la publication était un trucage. «J’ai été maladroit, c’était pour me moquer de la photo. Je n’ai ni partagé, ni commenté, ni posté d’autres articles», s'est défendu le prévenu.

Pour Jean-Baptiste Bougerol, le substitut du procureur de la République interrogé par Le Parisien, «quand on met "J'aime" sous une publication, c'est que l’on considère que ce n’est pas choquant ou que l’on [y] adhère».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jason Voriz
23/août/2017 - 10h02

Si il kiffe de voir des décapitations, c'est plutôt chez le psy qu'il faut l'envoyer...

Portrait de Jarod26
23/août/2017 - 07h50 - depuis l'application mobile

le beau cassos oO

Portrait de BelleGazou8
23/août/2017 - 07h46

Encore un dépressif, bien évidemment ! 

Les plus vus