23/08 07:27

Le président américain Donald Trump a défendu avec vigueur cette nuit sa réaction après les incidents de Charlottesville

Le président américain Donald Trump a défendu avec vigueur cette nuit sa réaction après les incidents de Charlottesville, lors d'un discours devant des milliers de partisans enthousiastes à Phoenix, tout en lançant de nouvelles salves contre les médias et les élites. Face à un parterre galvanisé scandant "USA! USA!", le président américain s'est offert un bain de foule et a passé les trois quarts de son discours à épingler les médias, les élites et "Washington", comme aux belles heures de sa campagne. Le vice-président Mike Pence et le secrétaire au Logement Ben Carson avaient chauffé la salle pour lui.

"Vous avez toujours compris ce que Washington DC ne comprenait pas", a déclaré le locataire de la Maison Blanche au public, dans lequel flottaient beaucoup de pancartes "Les femmes pour Trump" ou "Les anciens combattants pour Trump", et bien sûr les casquettes "Rendre à l'Amérique sa grandeur", son slogan de campagne.

Une poignée de protestataires s'étaient glissés dans la foule, vite escortés vers la sortie. Il a répété que "notre mouvement est fondé sur l'amour pour les Américains, pour les laissés pour compte, pour chaque enfant américain qui mérite une chance de réaliser ses rêves..." avant d'embrayer sur les suites des événements de Charlottesville, qui "ont touché l'Amérique en plein coeur".

"J'ai parlé avec force contre la haine et l'intolérance quand j'ai appris les événements" survenus il y a dix jours dans cette ville de Virginie lors d'un rassemblement de groupes d'extrême droite, notamment des néonazis et des suprémacistes blancs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Noaledge
23/août/2017 - 12h33 - depuis l'application mobile
.legay a écrit :

A noter qu'a la fin de son meeting, la police a du utiliser les gaz lacrymogènes face à la violence des Anti-Trump, "pacifistes", "anti-racistes" et autres "bien -pensants"  qui manifestaient à l'extérieur !

N'est ce pas?! Et pourquoi ces anti Trump manifestaient?! C'est dingue ce manque de réflexion... vous vous êtes posé la question au moins?!

Portrait de .legay
23/août/2017 - 10h36

A noter qu'a la fin de son meeting, la police a du utiliser les gaz lacrymogènes face à la violence des Anti-Trump, "pacifistes", "anti-racistes" et autres "bien -pensants"  qui manifestaient à l'extérieur !

Portrait de PhilRAI
23/août/2017 - 09h35

Bravo, il ne doit pas se laisser faire par les manipulations gauchistes et s'attaquer à ces organisations qui sèment la pagaille partout.

Il apparaît par ailleurs de plus en plus clairement que les événements de Charlottesville étaient un coup monté. Jason Kessler, un militant d’extrême gauche ayant travaillé pour Obama a organisé une manifestation appelée “Unite the right” (Unir la droite), et y a convié les conservateurs, mais aussi des groupes néo-nazis et le Ku Klux Klan. Son nom a été caché, ce qui fait que le piège n’a pas été détecté immédiatement. Une fois sur place, les conservateurs n’ayant pas envie d’être avec des gens peu fréquentables ont voulu partir, mais le piège s’était refermé. Une manifestation “antifas” Black Lives Matter avait été organisée, et la police avait reçu l’ordre de laisser les manifestants “antifas” et Black Lives Matter venir armés de divers moyens de blesser. Les manifestants “antifas” et Black Lives Matter ont pu assiéger les manifestants d’en face, et quand ceux-ci ont demandé à pouvoir quitter les lieux, la police leur a dit qu’ils devaient traverser les hordes gauchistes, sans la moindre protection policière. Des affrontements physiques ne pouvaient que suivre, et ils ont suivi. Les cameras de télévision étaient là et ont fait des gros plans sur néo-nazis et membres du Ku Klux Klan, très peu nombreux, en les présentant comme les agresseurs, alors que, aussi répugnantes soient leurs idées, ils étaient les agressés. L’un d’eux, en colère, a commis l’irréparable et a tué une jeune manifestante d’extrême gauche.

 

Portrait de hiram
23/août/2017 - 08h55 - depuis l'application mobile

Désolé de le dire mais ce mec a des burnes

Les plus vus