29/04/2016 11:00

Insémination post-mortem : Découvrez le combat poignant de Mariana Gomez-Turri - Regardez

Mariana Gomez-Turri a accordé un entretien à France 2 chez elle, en Espagne, où elle habite désormais.

La jeune femme de 31 ans a vécu à Paris avec son défunt mari, emporté par un cancer.

Regardez son témoignage poignant sur morandinisante.com

VOIR

ET LIRE L'ARTICLE

EN INTÉGRALITÉ SUR

MORANDINISANTE.COM

EN CLIQUANT ICI

 

 


Perturbateurs endocriniens: Les malformations... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de axl59
30/avril/2016 - 09h06
reflexion a écrit :

et quand son gosse lui demandera plus tard comment il a été concu!!!!

Il aura été conçu comme tous les enfants issus de F.I.V..

Le problème est ici purement ethique et phylosophique: Un mort peut-il et doit-il se reproduire?

Portrait de andya
29/avril/2016 - 23h43 - depuis l'application mobile
brems a écrit :

Sans jugement de ma part mais elle pense surtout à elle et pas à l enfant à naître. Si elle mettait autant d énergie à se reconstruire et à retrouver un compagnon elle pourrait faire un enfant qui aura un père pour l aimer et s occuper de lui.

Le détail est qu'il est décédé mais je suis d'accord sur le fait que c est son souhait et apparemment celui de son défunt mari si en Espagne cette pratique est accepté qu'il la laisse faire elle et sa conscience

Portrait de andya
29/avril/2016 - 23h41 - depuis l'application mobile

L'homme est mort malheureusement faire un enfant avec un défunt c'est quand mm spécial même si sa douleur et le besoin d avoir un enfant de l'homme quelle a aimé se fait ressentir, elle n'a que 30 ans elle peux très bien refaire sa vie âpres son deuil meme dans plusieurs années et avoir une réel vie de famille. J espère qu elle arrivera à tourner la page.

Portrait de sytelle
29/avril/2016 - 17h07
Heyjude222 a écrit :
C'est délicat mais en même temps ou est la différence avec l'insémination de donneur anonyme? Là elle connaît la personne et qui plus est, c'était son mari!

bien dit

Portrait de Heyjude222
29/avril/2016 - 16h21 - depuis l'application mobile

C'est délicat mais en même temps ou est la différence avec l'insémination de donneur anonyme? Là elle connaît la personne et qui plus est, c'était son mari!

Portrait de brems
29/avril/2016 - 13h01

Sans jugement de ma part mais elle pense surtout à elle et pas à l enfant à naître. Si elle mettait autant d énergie à se reconstruire et à retrouver un compagnon elle pourrait faire un enfant qui aura un père pour l aimer et s occuper de lui.

Les plus vus

Ailleurs sur le web