02/04/2016 14:30

Promis après les attentats du 13 novembre, les portiques de sécurité dans les gares en passe d'être abandonnés par la SNCF

Promis après les attentats du 13 novembre pour renforcer la sécurité dans les gares, les portiques de sécurité seraient en passe d'être abandonnés par la SNCF.

En cause, des dangers d'attroupement signalés alors que le coût, environ 2,5 millions d'euros par quai et par an, représente également un grand obstacle.

Une commission de sécurité interne à la SNCF va rendre son évaluation dans les prochaines semaines et devrait conclure que les portiques ne sont pas la meilleure des solutions pour lutter contre la menace terroriste et garantir la sécurité des usagers.

Pour l'instant, un seul portique a été installé : à la gare du Nord pour le Thalys.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
9/avril/2016 - 06h04
Nunu a écrit :

Les portiques de sécurité seront malheureusement aussi efficaces que nos politiques de sécurité!

En gros nul
Portrait de Caramella
9/avril/2016 - 06h04
Tout ce cirque sérieux
Portrait de Nunu
3/avril/2016 - 11h28

Les portiques de sécurité seront malheureusement aussi efficaces que nos politiques de sécurité!

Portrait de dadouronron
3/avril/2016 - 10h36
Seaskua.. a écrit :

La presse a relaté le coût du système qui vogue allègrement de 2,5 millions d'euros par an à 5 millions d'euros. Ce coût serait prohibitif pour les sénateurs, lesquels s'accordent cependant sans pudeur 50 millions d'euros par an pour une réserve parlementaire à la légalité douteuse.

 

Un portique de sécurité cela a un coût mais la SNCF peut parfaitement le supporter en réduisant simplement ses campagnes publicitaires onéreuses. (Le simple changement de logo de la SNCF avait coûté 4 millions d'euros)

 

Un portique de sécurité, cela est très certainement une contrainte mais on ne peut à la fois se prétendre un pays en guerre, puis refuser que la sécurité soit au coeur des préoccupations de la Nation !

 

Il convient, en outre, de noter qu'autrefois l'accès aux quais était strictement réglementé. Revenir à cet accès avec un titre obligatoire serait un moyen de sécuriser un peu mieux les voyageurs.

Tu oublies juste un point de l'argumentation : les files d'attente DEVANT les portiques, là où un terroriste un peu moins con que les autres se ferait sauter, histoire d'être sûr de faire un carnage (ce qui prouve au passage que ceux du stade de France n'étaient pas des prix Nobel). 

Ben oui, c'est le regroupement de personnes qui est dangereux...

Le rapport coût efficacité n'est vraiment pas là. Mais c'est un peu la marque de fabrique de notre classe politique...

Portrait de Laziq
2/avril/2016 - 18h48

Plus ça va et moins j'arrive à déceler de différences entre ce gouvernement et une émission de télé-réalité avec des bulots pour participants.

Portrait de tobian
2/avril/2016 - 18h21

C'était une idée de Ségolène, il me semble.

Portrait de montiti22
2/avril/2016 - 15h00

Un pas en avant deux pas en arrière tel est la force de ce gouvernement !

Portrait de dadouronron
2/avril/2016 - 14h53

Et ils ont besoin d'une commission d'évaluation pour dire ce que tout le monde dit depuis le début.....

Y'a vraiment des fonctionnaires qui ont rien à faire d'autres

Les plus vus