27/03/2016 16:58

L'historien, académicien et homme de télévision Alain Decaux est mort à l'âge de 90 ans - Vidéo

L'écrivain Alain Decaux, qui a incarné pendant près de 50 ans l'histoire à la radio et à la télévision, est décédé dimanche à l'Hôpital Georges-Pompidou à Paris, à l'âge de 90 ans, a annoncé son épouse, Micheline Pelletier-Decaux.

Élu à l'Académie française en 1979, ministre de la Francophonie du gouvernement Rocard (1988-1991), ce grand conteur et vulgarisateur a créé et animé plusieurs émissions devenues cultes.

En 1951, il crée "La tribune de l'histoire" à la radio (diffusée de 1951 à 1997).

En 1956, c'est le tour de la télévision avec "La caméra explore le temps" (avec Stellio Lorenzi et son complice André Castelot), qui ne s'arrêtera que dix ans plus tard.

De 1969 à 1987, dans "Alain Decaux raconte", "Alain Decaux face à l'histoire", puis "Le dossier Alain Decaux", il occupe le petit écran chaque mois pendant une heure, traitant d'un personnage ou d'un événement historique.

Né le 23 juillet 1925 à Lille, ce fils d'avocat a étudié le droit à Paris et suivi des cours d'histoire à la Sorbonne, sans se soucier d'obtenir un diplôme.

Il publie son premier livre, "Louis XVII retrouvé", en 1947 et est couronné par l'Académie française, trois ans plus tard, pour son second ouvrage, "Letizia".

En 1960, il fonde la revue Histoire pour tous, et va collaborer à de nombreux journaux et revues. Dialoguiste du film "Les misérables" (1982) de Robert Hossein, avec qui il aura une intense collaboration artistique, il est aussi biographe de Victor Hugo et admirateur d'Alexandre Dumas, à qui il consacre en 2010 un "Dictionnaire amoureux", et de Sacha Guitry, dont il était l'ami intime.

On lui doit aussi "Alain Decaux raconte la Bible aux enfants", "C'était le XXe siècle" (en quatre volumes), "Le Tapis rouge", sur son expérience ministérielle, ou au théâtre, "N'ayez pas peur" sur le pape Jean Paul II.

Alain Decaux a été en 1973 le premier président, élu au titre de la télévision, de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques.

En 1989, il a été nommé coordonnateur de la politique télévisuelle extérieure française.

Depuis 1999, il existe un prix Alain Decaux de la francophonie. Marié deux fois, père de trois enfants, il a été élevé en 2014 à la dignité de grand'croix de la Légion d'honneur.

.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pistouille
6/avril/2016 - 00h16
ovnisud a écrit :

Que de bons souvenirs. 

Ho que oui
Portrait de pistouille
6/avril/2016 - 00h16
delaney a écrit :

je pensais qu'il nous avait déjà quitté !

Un incontournable du petit écran

RIP

Tant que ça !!
Portrait de pistouille
6/avril/2016 - 00h16
Une bien triste nouvelle
Portrait de BREIZ Mike
28/mars/2016 - 11h47

Un vrai passionné, on buvait ses paroles! Adieu M. DECAUX !

Portrait de ovnisud
28/mars/2016 - 07h31

Que de bons souvenirs. 

Portrait de satine1
27/mars/2016 - 19h10

Un très bon souvenir de ses émissions.  Vraiment désolée....

Portrait de delaney
27/mars/2016 - 18h03

je pensais qu'il nous avait déjà quitté !

Un incontournable du petit écran

RIP

Portrait de papilou
27/mars/2016 - 17h36

C'est un homme cultivé, intelligent et passionnant qui vient de nous quitter.  smiley Condoléances à tous ses proches.

Portrait de alekine1
27/mars/2016 - 17h24

Rip pour se grand monsieur dont j'adorais les émissions. (adore encore puisque j'ai acheté quelques DVD ou télécharger via l'INA).

Il faut se rappeler qu'il tenait en haleine des millions de spectateur sans artifice, sans acteurs (hors camera explore le temps).

 

C'est un grand .

Et dire que j'espérais parfois que la nouvelle chaine qui va venir sur la TNT soit INA23.  on aurait pu se divertir en l'écoutant encore.

Portrait de murielkoenig
27/mars/2016 - 17h05

je l'adorais, encore un grand monsieur qui s'en va.

Portrait de nina83
27/mars/2016 - 17h05

Un homme très intéressant, cultivé nous quitte ! j'espère qu'un hommage lui sera rendu, condoléances à la famille et proches de lui

Portrait de Morlock3
27/mars/2016 - 17h00

R.I.P

Les plus vus