27/04/2015 17:31

Des écrivains américains protestent contre la remise d'un prix à Charlie Hebdo

Six célèbres romanciers se sont retirés du gala d'une société littéraire américaine pour protester contre son choix d'attribuer le mois prochain une récompense pour la liberté d'expression au magazine satirique français Charlie Hebdo. Peter Carey, Michael Ondaatje, Francine Prose, Teju Cole, Rachel Kushner et Taiye Selasi ne participeront pas au gala annuel du PEN American Center, qui doit se tenir le 5 mai, a révélé le New York Times dimanche.

Le premier, qui a remporté deux fois le prestigieux Booker Prize, a expliqué au quotidien américain qu'en décidant d'attribuer cette récompense, le PEN allait au-delà de son rôle traditionnel de défense de la liberté d'expression contre la censure gouvernementale.

"Un crime horrible a été commis, mais était-ce une question de liberté d'expression pour que PEN America s'immisce là-dedans?", s'est interrogé l'écrivain dans une interview par courriel au Times. "Tout cela a été aggravé par l'apparent aveuglement du PEN vis-à-vis de l'arrogance culturelle de la France, qui ne respecte pas son devoir moral à l'égard d'une grande partie de sa population", a poursuivi l'auteur, en référence aux critiques sur les choix éditoriaux du magazine, qui vise trop souvent l'islam et son prophète selon certains.

Les frères Saïd et Chérif Kouachi ont fait irruption le 7 janvier dans les locaux parisiens du magazine qui avait publié des caricatures du prophète Mahomet. Ils ont ouvert le feu et tué douze personnes, dont cinq dessinateurs.

Le PEN American Center a répondu sur son blog qu'il ne pensait pas que Charlie Hebdo avait l'intention "d'ostraciser ou d'insulter les musulmans, mais plutôt de rejeter avec force la tentative d'une petite minorité d'extrémistes de poser des limites à la liberté d'expression". "Nous serons désolés de ne pas voir ceux qui ont choisi de ne pas assister au gala, mais nous respectons leurs convictions", a-t-il ajouté.

Jean-Baptiste Thoret, qui a échappé à l'attentat en arrivant tard au travail ce jour-là, devrait recevoir le "PEN/Toni and James C. Goodale Freedom of expression courage Award" au nom de ses collègues.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ramseshellvicus
28/avril/2015 - 18h38

Et que dire de l'arrogance culturelle américaine, c'est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité.

Sans parler de leur obsession malsaine pour la religion.

Portrait de bibi94
28/avril/2015 - 08h03 - depuis l'application mobile
hotstuff a écrit :
Et je rajouterais que c'est assez comique de voir des américains parler de"l'arrogance culturelle" des autres...

Oui, ça me la coupe aussi !

Portrait de bibi94
28/avril/2015 - 08h00 - depuis l'application mobile
Le Roi de la TV a écrit :

Quel foutage de gueule d'attribuer un prix à un journal qui insulte les musulmans ! La liberté d'expression a bon dos.

Charlie les auraient insulter en les caricaturant en voleurs, en fainéants... La y a juste un bonhomme dont on dit que c est Mahomet. Le Coran n interdit ça dans aucune de ses sourate. En revanche ce qui y est interdit devrait vous empêcher d utiliser internet, mais comme vous êtes certainement aussi ignare en islam que pour le reste...

Portrait de Talion
27/avril/2015 - 19h53

"T'aime pô charlie alors t'es un terroriste doublé d'un sans coeur, et t'es contre la liberté d'expression"

C'est pas liberté d'expression, c'est pensée unique, la seule et l'unique, la bonne ! Mange ça et reprends-en

Portrait de sam93
27/avril/2015 - 19h11 - depuis l'application mobile

Si ils auraient fait sa en France ont les auraient accuser d'apologie de terrorisme

Portrait de Racoon 2
27/avril/2015 - 17h57
Micheldu17.02 a écrit :

Le PEN leur remet un prix.........cela ne s' invente pas ....;)

smiley

Les plus vus