27/04/2015 14:21

Le fondateur du collectif "Stop harcèlement de rue" affirme avoir été agressé en pleine rue à Lille

Le fondateur du collectif "Stop harcèlement de rue", Lucas Bolivard, affirme, au site Internet de 20Minutes, avoir été agressé à Lille.

Les faits se sont déroulés jeudi dernier, vers 17h00. Alors qu'il marchait seul, près de Lille Grand Palais, un véhicule s'est arrêté à sa hauteur. L'un des trois occupants lui alors demandé s'il était responsable de "Stop harcèlement de rue".

"Dès que j'ai répondu oui, ils sont sortis de la voiture et je me suis retrouvé au sol en moins d'une minute", explique Lucas Bolivard, qui a été roué de coups au ventre et dans les jambes.

Nos confrères précisent que le fondateur du collectif estime que son agression est en lien avec un échange qu'il a eu la veille avec un membre de la direction Génération identitaire Flandres sur Twitter, où il était question du premier "bar sans relou" à Lille.

Des allégations qu'Aurélien Verhassel conteste. "Nous faisons de la politique, nous ne sommes pas un groupuscule qui agresse les gens dans la rue", a-t-il expliqué à 20Minutes.

Une plainte a été déposée par Lucas Bolivard, souffrant d'une déchirure de la jambe, qui a été obligé de quitter son travail.

"Le jeune homme envisage aussi d'engager un service d'ordre pour la prochaine réunion de Stop harcèlement de rue", concluent nos confrères.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus