14/12/2012 10:05

Libération va renforcer sa présence numérique et développer une activité de conférences et d'événements

Libération, qui aura 40 ans en 2013, va renforcer sa présence numérique et développer une activité de conférences et d'événements, a déclaré jeudi son directeur Nicolas Demorand, qui a détaillé cette stratégie devant le personnel du quotidien.

"En 2013, c'est les 40 ans de Libé qui inaugure une nouvelle ère, celle du +tri-médias+, papier, numérique et +live+, et Libération organisera en 2013 pas moins de 23 événements et conférences contre quatre en 2011", a-t-il expliqué à l'AFP.

En 2011, Libération avait lancé quatre grandes manifestations sur des thèmes de société ou de culture sous forme de forums ou d'états généraux dans quatre villes.

"Libération devient +tri-médias+, papier, numérique et +live+ en lien avec ces événements", a-t-il expliqué, ajoutant que "cette dernière activité est un relais de croissance important du chiffre d'affaires pour compenser les pertes sur l'édition papier".

M. Demorand a aussi annoncé "une refonte de son site web pour le mois de juin prochain, ce qui permettra aussi une nouvelle monétisation des contenus". Le modèle de Libération est actuellement "freemium" (partie gratuite et partie payante). "On va aller progressivement vers le système du +paywall+", sorte de péage pour accéder aux contenus déjà adopté par le New York Times et en France par Les Echos.

"Même si on doit affirmer le renforcement de notre présence en numérique, le papier ne disparaîtra pas", a-t-il assuré, soulignant que les versions papier des journaux deviendront "un produit de luxe". "Il faut qu'on fasse un Libé +plus, plus+, plus long et plus dense en version numérique", a ajouté le patron de Libé.

Comme les autres titres de presse écrite, Libération est confronté à une nette érosion de ses ventes au numéro.

Sur 2011-2012, les ventes de Libération se sont établies en moyenne à 122.248 exemplaires, soit un repli de 5,43% (OJD, diffusion France payée).

"L'an prochain, les abonnements dépasseront les ventes en kiosques. Quant à la diffusion numérique, on est deuxième en France, derrière Le Monde et devant Les Echos", a dit M. Demorand.

Selon lui, "les ventes sur 2012 seront soit à l'équilibre, soit en légère hausse, on projette 1% de mieux qu'en 2011".

Quant à la situation du journal, "pour 2012, on se bat encore pour parvenir à l'équilibre, pour 2013 on prépare un budget à l'équilibre, peut-être même mieux", a-t-il dit. "Nos projets de développement se font à enveloppe constante, mais si un nouvel investisseur venait, on pourrait aller plus loin".

"J'ai proposé aux actionnaires que l'on accepte un +compromis social+, d'autant que l'enjeu supérieur est la préservation de l'emploi", a-t-il expliqué. "Ce n'est pas en taillant dans les rédactions qu'on fera un journalisme de qualité", a-t-il conclu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
15/décembre/2012 - 04h33

Tant mieux pour Libé

Les plus vus